Persuader les payeurs de penser à l'environnement



Pour l'entreprise marocaine Greendizer, technologie et développement durable sont tout simplement synonymes. La plate-forme de facturation en ligne fait entrer la facturation dans le 21ème siècle, alliant les services de dématérialisation à une approche open source et une interface élégante.

Fondée par Mohamed Attahri, Hamza Bernoussi, et Mohamed Amine Azariz en 2009, l'entreprise s'est développée rapidement, recevant 500 000€ de la firme marocaine VC MITC Capital en Novembre 2010 et se lançant officiellement lors du concours LeWeb Startup 2010 en Décembre.

Bien que le site basé à Casablanca soit confrontée à une concurrence féroce avec Mint, Freshbooks, Blinksale et The Invoicing Machine, il s'est taillé une place en proposant des services totalement gratuits, une assistance personnalisée, une excellente sécurité des données et une prochaine interface en français.

Dans l'avenir, Greendizer pourrait passer à un modèle freemium, en facturant certains services spécialisés, mais le fondateur Hamza Bernoussi garantit que les services de base seront toujours gratuits.

Pour en savoir plus sur Greendizer, regardez leur vidéo sur la façon de créer une société TIC au Maroc.

Nous avons posé au fondateur Hamza Bernoussi 10 questions.

1) Comment vous avez décidé de créer cette entreprise ?

L’idée de créer cette entreprise nous est venue à la fin de l’année 2008. Nous avions l’intime conviction, à cette époque, qu’il était aberrant de continuer à gaspiller autant de papier pour éditer des factures alors que la technologie était disponible pour dématérialiser à 100% un processus de facturation.

2) Comment vous voyez votre marché? S’agit-il d’un marché local, régional ou global ?

Nous sommes aujourd’hui présents sur deux marchés : le Maroc et la France via une filiale. Toutefois, cela ne signifie pas que nous nous limitons géographiquement à ces deux pays, bien au contraire, nous voulons être des acteurs internationaux de premier plan dans le domaine de la dématérialisation.

3) Quelles sont vos ambitions ? Quelles sont vos stratégies de croissance ?

Notre ambition est très simple : révolutionner les factures à l’ère d’internet.

Depuis sa création, le concept de facture n’a subit que des changements mineurs avec certaines améliorations. Or, pour nous débarrasser à 100% du papier, il faut repenser le processus de facturation et se détacher de tous les modèles existants.

Nous avons placé l’innovation et la qualité au centre de notre stratégie et notre service est une plateforme ouverte aux développeurs à travers une API. En promouvant nos innovations et nos ouvertures, nous espérons convaincre les entreprises de rejoindre notre modèle et convaincre les bloggeurs et autres médias de parler de notre service.

4) Quelles ont été les décisions les plus importantes que vous avez faites dans votre entreprise ? Est-ce qu’il y a eu un tournant dans votre stratégie ?

La décision la plus importante que nous ayons prise concerne le financement ; nous avons choisi de travailler avec un fond d’investissement marocain et d’installer notre siège au Maroc - nous étions au préalable basé à Paris - car nous avons été très sensible au climat favorable à l’entrepreneuriat dans les nouvelles technologies initié par le plan Maroc Numérique 2013.

Alors que nous vendons nos produits principalement dans les pays développés, nous sommes aujourd’hui fier de faire partie du tissu économique marocain et de développer une technologie 100% marocaine.  

5) Quel est le plus gros problème auquel vous avez fait face dans votre entreprise ? Quelles sont les plus grosses erreurs que vous avez faites en tant qu'entrepreneur ?

Le plus gros problème auquel nous avons dû faire face est trouver des investisseurs assez audacieux pour parier sur nous. Nous étions donc dans l’obligation de trouver des fonds pour assurer le financement de notre structure rapidement, parce que nous avons fait le choix de quitter les emplois que nous occupions alors afin de nous consacrer à 100% à Greendizer.

Au début du projet, nous avons fait quelques erreurs : nous avions recruté les mauvaises personnes et avions mal choisi nos conseillers. Le principal étant de vite réagir pour apporter des changements.

6) Quel est votre rôle dans l’entreprise ? Si vous avez des partenaires, comment gérez-vous votre rapport ?

Je suis en charge des fonctions administratives, financières et commerciales, et fais aussi partie d’une équipe chargé de rendre Greendizer pérenne. 


Moahamed Amine Azariz gère l'équipe technique qui s'assure que nous restions à la pointe de la technologie et Mohamed Attahri développe nos interfaces utilisateurs et dirige nos fonctions stratégiques et commerciales. Aussi, nos investisseurs nous conseillent sur les décisions stratégiques.

7) Quelles sont les conséquences d’être entrepreneur sur vos finances personnelles ?

Se lancer dans l’entrepreneuriat a forcement des conséquences sur les finances personnelles. Nous n’avons pas le sécurité de l’emploi, mais cela correspond totalement à notre philosophie de prise de risques afin de faire aboutir ce projet.

8) Comment vous employez la technologie dans votre entreprise ? Y a-t-il un outil technologique que vous trouvez essentiel ?

Notre entreprise est entièrement basée sur les nouvelles technologies ainsi que sur l’innovation. Internet est aujourd’hui une technologie essentielle pour notre activité car nos plateformes sont 100% web.

9) Que pensent votre famille et vos proches de votre entreprise ? Quels conseils avez-vous pour les futurs entrepreneurs ?

Ma famille ainsi que mes proches me soutiennent dans ma démarche et me conseillent de croire en mes rêves. Il est sûr que mes parents auraient préférés que je sois trader dans une banque ou consultant au sein d’un grand cabinet, mais ils ont confiance en ma capacité à réussir mon projet.

J'ai un conseil très simple pour tout futur entrepreneur : soyez sûr à 100% de votre projet avant de vous lancer et soyez prêt à tout donner pour ce projet.

Le 2ème conseil que je donnerais est de ne jamais perdre de vue votre marché cible.

Enfin, il convient de bien s’entourer, choisir ses associés et ses salariés avec beaucoup de soin, le succès de votre projet en dépend.

10) Avez-vous changé de stratégie face aux révolutions récentes dans la région ?

Notre stratégie est restée la même face aux révolutions récentes dans la région. Nous pensons au contraire que ce vent de modernisme et de démocratie pourrait déboucher sur un climat plus favorable aux affaires et à l’entrepreneuriat dans la région. 

Partager

Articles similaires