Travailler de chez soi, la réponse aux problèmes du monde arabe ?

Qui aurait pu imaginer qu’en 2013 nous en serions encore à discuter du pour et du contre du travail à distance ?

Il y a encore quelques mois, tout le monde semblait s’accorder sur les nombreux avantages du travail à distance. Et pourtant… Il a suffit d’un mémo interne à Yahoo! annonçant que Marissa Mayer, la PDG, ne permettait plus à ses employés de travailler à distance pour que le débat soit remis sur la table. Est-ce que le travail à distance est viable dans le monde arabe ou contribue t'il, ici aussi, à une perte de « rapidité et de qualité » comme le prône Yahoo! ?

Quand internet devint accessible à tous, certaines personnes avaient ce rêve qu’internet créerait un monde décentralisé qui les libèrerait des limitations géographiques, leur donnerait plus de pouvoir, quelle que ce soit leur ville (ou village) d’origine. Tout ce rêve était symbolisé par les travailleurs mobiles, ces gens qui travaillent loin des bureaux de leur entreprise, de chez eux, d’un café ou d’un espace de coworking.

Une solution à certains problèmes du monde arabe ?

Le travail à domicile a clairement apporté des avantages à ses nombreux adeptes. Certains ont opté pour cette solution afin de gagner en productivité et en créativité puisqu’il a été prouvé qu’un environnement agréable favorise la créativité (certains, comme coffitivity, vont jusqu’à affirmer que travailler dans un café booste la créativité). D’autres ont décidé de travailler à distance pour éviter les allers et retours quotidiens, et le stress, les dépenses et la perte de temps qu’ils entraînent, ou pour être plus proches de leur famille. 

Les employeurs y trouvent aussi leur compte puisque ce choix de management leur permet de garder et de fidéliser certains employés talentueux et d’attirer de nouveaux employés vivant loin de leurs bureaux. Beaucoup d’employés leur en sont reconnaissant. WorldatWork, une association caritative spécialisée dans les RH, a noté en 2011 que les entreprises avec des cultures plus souples connaissent un plus faible taux de rotation de leurs employés et un plus fort taux de satisfaction, de motivation et d’engagement de leurs employés (lire l'étude complète). 

Au Moyen-Orient, ces différentes raisons prennent tout leur sens. Pour de nombreuses femmes devant jongler entre leur travail et leur famille, travailler à distance est une solution idéale. Et dans des villes comme le Caire ou Beyrouth, qui sont tristement connues pour leurs problèmes de circulation, travailler de chez soi pourrait permettre à de nombreux employés d’économiser de précieuses heures. Dans le reste de la région en règle générale, cela pourrait être une solution au problème de recrutement dont se plaignent fréquemment les employeurs.

Est-ce la solution magique tant attendue ?

Bien que les techniques de management flexible soient nouvelles dans le monde arabe, elles sont en croissance.

Alors que leur reproche Marissa Mayer ?  Le mémo qu’a envoyé la responsable des RH chez Yahoo! explique que « certaines des meilleures décisions et réflexions viennent des discussions de couloir, des repas à la cafétéria, des rencontres avec de nouvelles personnes et des réunions impromptues. La rapidité et la qualité sont souvent sacrifiées quand nous travaillons de chez nous. »

Beaucoup d’entreprises sont du même avis. Patrick Pichette, le directeur financier de Google, expliquait en février dernier : « Il y a quelque chose de magique à passer du temps ensemble, à discuter de nos idées, à demander à son collègue ce qu’il en pense par dessus l’ordinateur. » D’autres managers ont peur que, s’ils n’ont pas un œil sur leurs employés, ceux-ci vont moins bien travailler.

Bien que je sois d’accord avec ces arguments, je pense aussi que l’impact du travail à distance dépend de la culture de l’entreprise et du management. La bonne nouvelle est que le concept-même du travail à distance est suffisamment jeune pour pouvoir être adapté au marché local de façon à minimiser les inconvénients et renforcer les avantages. Les managers d’équipe travaillant dans différents endroits peuvent s’inspirer de nos conseils pour gérer une équipe virtuelle

Qu’en pensez-vous ? Est-ce que votre entreprise vous permet de travailler de chez vous ? Si oui, pensez-vous que cela lui soit bénéfique ? On attend vos commentaires.

Partager

Articles similaires