8 services de consommation collaborative qui pourraient être des succès dans le monde arabe

Livres, maisons, voitures, lave-linges, nourriture, savoir... Y a t’il encore quelque chose que nous ne puissions pas prêter, louer ou partager quelque part dans le monde grâce à la consommation collaborative ?

Oui, mais… partager est un acte ancré dans la culture, l'économie et la technologie de chaque pays. Ce qui fonctionne en Europe peut donc très bien échouer aux Etats-Unis ou dans le monde arabe. Voici 8 startups qui pourraient être des gros succès au Moyen-Orient et en Afrique du Nord :


Taskrabbit vous permet de trouver quelqu'un pour vous filer un coup de main, que cela soit pour faire vos courses à votre place, déplacer des objets lourds, envoyer un colis, réparer votre clim etc.

Dans le monde arabe, difficile de trouver une entreprise pour vous rendre ce genre de serviceS. A part au Maroc ou à Dubaï, il n’existe presque pas de supermarchés en ligne ou de sites de petites annonces (même si on note le développement des services de livraison et de conciergerie). Un service comme Task-Rabbit pourrait donc séduire tout ceux qui n’ont pas trouvé leur « gars à tout faire ».


Eworky compile les lieux où vous pouvez travailler des business centers, espaces de coworking, bureaux à partager aux salles de réunion.  

Trouver un endroit où travailler qui soit à la fois paisible, abordable et qui dispose d’un bon internet n'est pas chose aisée dans le monde arabe. Ce service pourrait être d'une grande aide aux entrepreneurs et aux travailleurs en vadrouille, surtout si il inclut les espaces de coworking qui pullulent un peu partout dans la région.


Snapgoods vous permet de trouver des particuliers à qui prêter ou emprunter des outils : articles ménagers, appareils photo, ustensiles de cuisine, instruments de musique, etc.

Quand on a un budget serré, l'achat d'une perceuse qu’on ne va utiliser qu'une fois par an peut sembler un peu absurde. S’il est vrai que dans le monde arabe les voisins sont toujours prêts à dépanner, il peut être agréable d'avoir une deuxième option.


ShareYourMeal et Cookening vous permettent de commander un bon petit plat à vos voisins ou de vous inviter chez des habitants du pays que vous visitez au tour d’un bon repas.

Ce type de service pourrait remporter un beau succès auprès des expatriés et des voyageurs qui rêvent souvent de déguster un tajine marocain, un taboulé libanais ou encore un koushari égyptien fait maison en compagnie de familles locales.


Skillshare vous permet d’acquérir des compétences grâce à des particuliers.

Vous pouvez prendre des cours de webdesign, de cuisine ou encore de musique dont vous ne pourriez pas bénéficier en temps normaux, que cela soit pour des raisons géographiques ou financières. Si vous cherchez à apprendre une compétence rare ou que vous vivez en zone rurale, cette plateforme est donc faite pour vous.

 


LendingClub met en contact des gens ayant besoin d’argent et d’autres souhaitant prêter de l'argent.

Dans le monde arabe, cela pourrait être un excellent moyen de stimuler l'entrepreneuriat ou le bénévolat, à condition que la confiance est établie.


Lamachineduvoisin permet à des individus de partager leur machine à laver.

Grâce à La Machine du Voisin, les familles sans machine à laver peuvent utiliser celle de leurs voisons. Ce service pourrait aussi s'appliquer à de nombreux appareils électroménagers qui sont rarement utilisés, et serait surtout particulièrement utile aux locataires d’appartements non meublés ou en essayant d’économiser de l'argent.


Fon, permet, depuis maintenant 8 ans, d’accéder à des millions de spot WiFi gratuitement, à condition de mettre à disposition des membres une partie de son WiFi.

Dans de nombreux pays arabes où le taux de pénétration d'internet est encore faible, cela pourrait permettre d’en faciliter l’accès autant en terme de prix que de proximité. Fon pourrait-il être permettre de démocratiser l’internet ?


Si ces idées n’ont pas encore été développé dans le monde arabe, d'autres l’ont déjà été et gagnent du terrain, notamment dans le secteur de l'investissement. Eureeca a ainsi lancé une version arabe de YouFunder, une plateforme d’equity crowdfunding, tandis que Zoomal a lancé une plateforme de crowdfunding arabe comme Kickstarter ou IndieGoGo.

Seriez-vous intéressé par ces plateformes?-

Partager

Articles similaires