10 choses que les bons entrepreneurs ont en commun

En tant que mentor, j’ai rencontré de nombreux entrepreneurs, dans le monde arabe comme ailleurs, j’ai écouté énormément de podcasts et ai dévoré ouvrages et sites dédiés aux startups. Cela m’a permit de noter quelques différences entre les entrepreneurs "normaux" et les entrepreneurs capables d’amener leur startup dans le club des startups à 1 milliard de dollars.

1. Ils choisissent une chose dans laquelle ils sont bon

Les ressources d’une startup sont limitées, il faut constamment faire face à des entreprises qui sont là depuis bien plus longtemps que soi. Les bons entrepreneurs savent que, pour l’emporter, ils doivent être soit vraiment uniques soit vraiment doués à ce qu'ils font. Qu'importe que vous montiez un moteur de recommandation pour un site de contenu ou un algorithme pour un site de e-commerce, l’important c’est que vous y mettiez tout ce que vous avez et que vous n’essayez pas de tout faire à la fois.

2. Ils connaissent leur cible, très, très bien

Je demande toujours aux entrepreneurs qui est leur client.Cela me permet de savoir qui est le client bien sûr mais aussi de vérifier que le fondateur sait qui est son client. Les bons entrepreneurs connaissent leur marché par cœur, qui sont leurs clients et pourquoi ils vont vouloir leur produit. Et pourtant, j’entends parfois des gens me répondre « tout le monde ». Les bons entrepreneurs savent qu’ils n’ont pas le budget marketing pour atteindre « tout le monde », ils réfléchissent à qui vont être les meilleurs clients et à comment les atteindre de la façon la moins coûteuse et la plus efficace.

3. Ils écoutent tous les conseils mais ne gardent que les meilleurs

L’an dernier lors d’IDEO, une UX designer, qui commençait tout juste à mentorer une startup, me confiait  avoir peur d’envoyer les entrepreneurs qu’elle conseillait dans une mauvaise direction. Je lui ai répondu qu’ils avaient de la chance de pouvoir bénéficier de ses conseils et qu’il était de leur responsabilité de distinguer les bons des mauvais conseils. Les entrepreneurs reçoivent constamment des conseils ; les bons entrepreneurs savent lesquels garder, que la personne en face soit influente ou pas. Les bons entrepreneurs savent qu’il y a une différence entre un mauvais conseil et un mauvais contact. Ils ne risqueraient pas une relation avec un contact professionnel sur un simple mauvais conseil.

4. Ils demandent de l’aide

Les bons entrepreneurs savent demander de l’aide. Ils n'harcelent pas leurs contacts en les appelant tous les jours mais les rappelent de temps pour maintenir de bonnes relations et obtenir ce dont ils ont besoin. J’ai même rencontré un fondateur qui avait demandé à un actionnaire minoritaire d’abandonner ses parts gratuitement… et l’investisseur a accepté ! Demander ne coûte rien et peut vous rapporter gros. Qui ne tente rien n’a rien.

5. Ils prennent des notes et font du suivi

Je suis toujours aussi surprise quand je rencontre des entrepreneurs et qu’ils ne prennent pas de notes. N’ont ils pas envie de se rappeler de notre discussion ? Sinon, pourquoi m'ont-ils demandé à ce qu’on se rencontre ? Je donne toujours des conseils très spécifiques, je recommande par exemple 5 à 10 blogs, sites, articles, études de cas et startups. Comment vont-ils se souvenir des noms s’ils ne prennent pas de notes ? Les bons entrepreneurs ne prennent pas justes des notes, ils font du suivi après le rendez-vous pour vérifier que rien n’a été oublié.

6. Ils communiquent avec énergie et enthousiasme

Les bons entrepreneurs savent présenter leurs idées avec clarté de sorte que les consommateurs puissent les comprendre rapidement et s’en souvenir longtemps, et que les investisseurs, partenaires et jurés de compétition puissent être impressionnés par les détails. Ils savent donner envie aux gens de parler de leurs idées. Je me rappelle avoir travaillé avec une startup qui faisait cela si bien que nous recevions des coups de fils d’amis dont les collègues mourraient d’envie d’obtenir le produit.

7. Ils ne vendent pas que leur produit

Les bons entrepreneurs savent que pour convaincre les gens d’investir leur temps et leur argent dans leur produit, ils doivent leur donner envie de les aider. Ils doivent se vendre, montrer qu’ils sont drôles, intéressants, intelligents, bosseurs et/ou expérimentés. Dans les agences de conseil, les candidats doivent passer le « test de l’aéroport » qui consiste à vérifier si le recruteur serait prêt à être coincé dans un aéroport avec le candidat. Les bons entrepreneurs savent qu’il est plus facile d’obtenir un rendez-vous si l’investisseur potentiel pense que cela sera sympa.

8. Ils développent leur réseau… intelligemment

Tout le monde sait qu’avoir un réseau est crucial pour une startup ; les bons entrepreneurs savent développer ce réseau sans perdre leur temps.  Ils savent que certains de leurs contacts les plus utiles ne viendront pas d’une rencontre lors d’un événement startup, ils savent qu’il peut être utile de connaître des avocats dont les clients sont des VCs, des organisateurs d’évènements ou des amis d’investisseurs. Les bons entrepreneurs savent donner quelque chose en retour, que cela soit des contacts, des informations ou des recommandations. Ils savent qui ils veulent rencontrer et utilisent LinkedIn pour prendre contact avec eux. Ils savent aussi utiliser leur réseau pour vérifier la crédibilité de leurs partenaires ou investisseurs potentiels.

9. Ils font la différence entre "non" et "pas maintenant"

Il peut y avoir plein de réponses différentes derrière un "non". Les bons entrepreneurs savent reconnaître un "non" définitif et un "pas tout de suite".  Leur interlocuteur peut être occupé ou pas intéressé à ce niveau du projet.  Les bons entrepreneurs savent recontacter les personnes qui leur on dit non au bon moment, après qu’ils aient atteint une étape importante, développé certaines nouvelles fonctionnalités ou levé des fonds. En revenant vers quelqu’un qui leur a dit "non" avec de nouvelles informations, les bons entrepreneurs montrent qu’ils ont de la suite dans les idées mais aussi qu’ils ont maintenant des bonnes raisons pour que leur interlocuteur réponde "oui".

10. Ils sont créatifs

Les bons entrepreneurs ne laissent pas un manque de capital les empêcher de faire ce qu’ils veulent et ils n’attendent certainement pas que de l’argent arrive pour développer leur entreprise. Au lieu de ça, ils trouvent de nouvelles façons d’obtenir ce qu’ils veulent avec peu ou pas d’argent, que ce soit via des échanges, de la sous-traitance ou en étant créatif. Je suis toujours impressionnée par la capacité de certains entrepreneurs à contourner les règles pour obtenir ce qu’ils veulent.

Partager

Articles similaires