Kahenas : l’art et le design marocain s’affichent fièrement grâce à l’internet

Dans un monde globalisé où les gens consomment des produits de plus en plus identiques, nombreux sont ceux qui veulent préserver et afficher leur patrimoine national. Promouvoir l’artisanat et l’art traditionnel devient à la fois un défi et une opportunité pour les artistes fiers de leur héritage.

Charaf El Mansouri est un de ceux qui réalisent l’importance de sauvegarder la beauté de l’héritage marocain et de l’intégrer au design moderne.

Début septembre, il a lancé, avec Nesma Benani, Kahenas, un concept store en ligne mettant en avant des produits en exclusivité qui mixent mode, design international, héritage marocain et esprit de la jeunesse marocaine. Avec Kahenas, Charaf El Mansouri veut donner aux jeunes artistes et artisans locaux la possibilité d’exposer leurs créations à un public marocain et international.

La rencontre de l’art, du design et du patrimoine marocain

Le site en lui-même vaut une visite : beau, moderne, plein d’histoire, fièrement marocain et à la fois universel. La boutique en ligne propose un large éventail de produits : des vêtements – avec notamment un Tarbouch (le chapeau traditionnel marocain) revisité –, des accessoires et des sacs, des coques d’iPhones ou encore des lampes et des illustrations.

En accord avec sa vision de Kahenas, Charaf a voulu faire du blog un lieu d’expression pour les marocains. De nombreux artistes y ont ou vont y contribuer pour partager leur vision du design marocain dans le monde moderne.

Une demande internationale, une offre locale

L’idée de Kahenas est venue à Charaf lorsque lui et Nesma, vivaient aux Etats-Unis après que de nombreux amis américains leur aient demandé qu'ils leur rapportent des produits traditionnels.   

Pour faire de sa vision une réalité, Charaf a du faire face à de nombreux défis, assez « prévisibles », avoue t’il. Il lui a fallu trouver des produits correspondant à l’identité de Kahenas. Au départ, certains artistes n’avaient pas les moyens de financer la production de leurs créations, Kahenas a donc du financer leur production. 

Problèmes après problèmes, Charaf a du s’arranger du peu de fiabilité des sous-traitants, trouver des parades aux coûts élevés des matériaux, réussir à assurer une qualité constante pour les produits, faire avec l’inorganisation des entreprises de livraison, ne pas se laisser décourager par la réglementations douanières et surmonter le monopole de l’unique service de transaction financière en ligne.

« Chaque problème nous a permit de nous dépasser, d’aller plus loin et de nous rapprocher de ce que nous voulions créer, nuance Charaf. Tous les artistes que nous avons contacté ont été incroyablement enthousiastes, c’est ce qui nous a donné la force de continuer. » 

Devenir entrepreneur

Kahenas est en phase d’apprentissage, souligne Charaf El Mansouri. Son équipe et lui doivent trouver des solutions à chaque problème rencontré, apprendre de ces épisodes, et adapter le service en fonction.

Heuresement, Kahenas a reçu un franc soutien de la part de la communauté artistique et journalistique. C’est grâce à ça que le projet est ce qu’il est aujourd’hui, et c’est sur eux qu’il faudra compter dans le futur. 

Quand on est entrepreneur, on « réalise vite que rien ne peut être fait seul, » estime t’il. Un succès est toujours une affaire collective, c’est le résultat de l’énergie de tout le monde. C’est incroyable de savoir qu’on est à l’origine de quelque chose qui, s’il réussi, deviendra plus grand que nous, s'enthousiasme t'il. 

Bien qu’il se voit encore comme un apprenti entrepreneur, Charaf El Mansouri a déjà tiré quelques leçons de son expérience : il faut faire preuve de beaucoup de patience, le processus prends toujours plus longtemps que prévu. Surtout, il ne faut se laisser décourager par les nombreuses personnes qui diront c’est impossible ou que ce n’est pas la bonne façon de faire.  

Partager

Articles similaires