Pourquoi faut-il parier sur la RSE et l’Afrique ? Portait d’une agence digitale libanaise

Ce ne sont pas toujours les startups qui font le plus parler d’elles qui marchent le mieux mais souvent celles qui sont simples et utiles.

Au Liban, où de plus en plus d’entreprises de tous les secteurs se tournent vers des agences digitales pour s’occuper de leur stratégie web, de leur présence sur les médias sociaux et de la création de leurs applis, une agence digitale a bien compris ça.

Depuis trois ans, Com Fu construit des sites internet, des applis et des campagnes média pour des entreprises et des organisations comme Barista, Castania ou encore Samsung, mais aussi pour des personnalités comme le Ministre Nicolas Sehnaoui en charge des télécommunications. Derrière cette agence se cache Ralph Aoun, un libanais revenu de San Francisco en 2011 avec l’intention de lancer une entreprise dotée d'« une culture différente qui partage les valeurs et la façon de penser de la Silicon Valley. »

Pour en arriver là, Ralph Aoun a suivi quelques principes qu’il partage avec nous :

Formez vos équipes

En trois ans, l’agence est passée de 3 fondateurs à 11 employés, dont de nombreux fraichement sortis d’école. « Nous recrutons et formons les membres de notre équipe en interne car nous sommes convaincus qu’il faut les former à la fois en terme d’expertise et de culture d’entreprise, confie Ralph. »

L’équipe tourne toutes ses stratégies autour de l’engagement de la communauté. Il lui faut donc former ses clients au concept de communauté active. « Quand vous dites “médias sociaux”, les entreprises et les agences se concentrent souvent sur la partie média puisqu’il s’agit pour eux d’un moyen de communication, explique Ralph Aoun, mais nous croyons que la partie sociale est tout aussi importante parce que il ne s'agit pas de parler à des consommateurs mais de parler et informer une communauté. Quand vous avez une communauté, vous devez fixer des objectifs que votre marque et votre communauté devront atteindre ensemble. »

Trouvez votre niche

Conscient que la responsabilité sociale des entreprises (RSE) permet d’améliorer la réputation d’une marque et de fidéliser sa communauté, Com Fu encourage ses clients à développer des activités sociales. L’agence a ainsi mené plusieurs campagnes de CSR pour ses clients. « Nous devenons une extension de nos clients, nous les rencontrons et brainstormons avec eux. Quand on a trouvé la bonne idée et le bon timing, nous l’implémentons, explique Ralph. »

L’an dernier, par exemple, Cum Fu avait développé, pour Samsung, une campagne qui permettait aux internautes d'envoyer une e-card de Noël avec un message sponsorisé, en échange de quoi Samsung s'engageait à donner 1$ à Inta Akhi.

Représentez des clients uniques

Dès ses débuts, Com Fu a représenté des personnalités et des entreprises aux profils uniques, construisant ainsi sa réputation et crédibilité.

L’agence a notamment conseillé le Ministre des télécommunications libanais sur sa stratégie sur les réseaux sociaux – bien qu’il s’occupe lui-même de ses tweets, précise Ralph Aoun. En plus de gérer son compte Facebook, Com Fu lui a organisé plusieurs campagnes de communication dont la campagne “Be the Minister” qui permettait au gagnant de suivre le Ministre Nicolas Sehnaoui pendant toute une journée et offrait aux finalistes de tester la 4G sur leur smartphone en avant-première. Avec leur campagne la plus récente  “Lebanese Bloggers Reinvent the World”, l’agence et le ministère voulaient encourager la blogosphère libanaise en offrant au gagnant, le bloggeur derrière Gino’s Blog, d’accompagner le Ministre Nicolas Sehnaoui dans la Silicon Valley pour rencontrer les acteurs clés de secteur des télécommunications.

Repérez les opportunités

Com Fu veut maintenant se développer à l’étranger et particulièrement en Afrique sub-sahaienne, un continent plein de potentiel où le marché mobile est en plein essor - le nombre de smartphones vendus devrait y augmenter de 40% par an jusqu'en 2017 - et le besoin pour des agences digitales est fort. « [L’internet] n’a pas de frontière. Vous pouvez avoir votre cuisine, vos outils et votre équipe au Liban et travaillez pour des clients dans le monde entier. » 

L’équipe a déjà signé quelques clients au Nigeria, et espère continuer convaincre ses clients de l'importance de la RSE, tout au long de son expension. « Notre défi va être de les faire développer leur politique de RSE non plus à travers des campagnes de communication mais via un changement de façon d'opérer et de culture, conclue Aoun. »

Partager

Articles similaires