Et si mes employés décidaient de partir alors que je viens de les former ?

Je suis récemment tombé sur ce dessin humoristique qui m’a fait bien rire tant il est révélateur de la réalité. Chez Wamda, on a souvent eu écho d’histoires de startups qui avaient beaucoup investi (en temps et en argent) dans la formation de nouveaux talents pour combler les failles du système éducatif dans un très jeune écosystème. 

Les entrepreneurs attendent souvent en contrepartie de longs et loyaux services, alors que les employés, une fois formés, peuvent être tentés de profiter d’autres opportunités. C’est notamment le cas lorsqu’une entreprise plus connue et offrant une meilleure rémunération s’intéresse à ces nouveaux talents.

Si cette perspective n’est pas vraiment réjouissante, ce n’est pas une raison légitime pour ne plus former les nouvelles recrues. Les startups, quels que soient leur pays, doivent s’attendre à devoir former leurs employés s’ils ne trouvent pas d’employés déjà formés sur le marché. Certaines startups, comme la défunte TakTek Games en Jordanie ont assisté au départ de leurs employés les plus talentueux pour de plus grandes entreprises à l’étranger alors que d’autres, comme Wixel Studios et Com Fu au Liban, ont su souder leur équipe et garder leurs talents.

« Vos employés vont partir pour l’Arabie Saoudite, » expliquait Kaushal Shah, du service informatique de Aspire.jo, à Wamda il y a 6 mois. « Ils vont se laisser chasser par de plus grosses sociétés. Et vous ne pourrez pas les payer plus sans mettre votre entreprise hors-jeu. Il y a quand même beaucoup de choses que nous faisons en interne pour empêcher leur départ ». Aspire.jo a ainsi créé un programme de parrainage nterne qui permet aux nouvelles recrues de révéler le leader qui sommeille en eux. Si le programme a mis du temps à se mettre en place, il a aussi très largement contribué au succès de l’entreprise.

Tout ça pour dire que, oui, il y aura toujours le risque de voir un membre de son équipe tomber entre les griffes d’une autre entreprise, qu’il y ait eu investissement ou non. La question qui subsiste est: voulez-vous que votre équipe se perfectionne et continue à avancer ? Comme le fait remarquer le personnage à droite du dessin, ce n’est pas vraiment un choix. La loyauté c’est bien beau, mais le dévouement sans compétences ne permettra pas à votre startup de passer à la vitesse supérieure.

Êtes-vous d’accord ? Avez-vous déjà subi le départ d’un de vos salariés qualifiés pour un emploi mieux payé ? Quelle démarche utilisez-vous pour garder vos employés et quels problèmes avez-vous rencontré dans ce domaine ?

Partager

Articles similaires