Comment faire la différence lorsqu’on pitch à un investisseur

Vendredi dernier, Steve Blank a publié un article court mais efficace proposant aux entrepreneurs une nouvelle technique pour expliquer à des investisseurs potentiels comment ils comptent toucher un tout nouveau marché. 

Avant, pour présenter sa startup, il fallait créer un graphique en deux axes  qui permettait de voir comment l’entreprise se différenciait de ses concurrents.

Si vous vous lancez sur un marché très concurrentiel, il est naturel de se positionner à l’intérieur même de ce marché. Pour Blank, « la grille d’analyse en X/Y est utilisée par des entreprises existantes qui souhaitent s’insérer dans un marché lui-même existant ».

(Pour ceux qui ne lisent pas souvent la presse startup, Steve Blank est un professeur sur l’entreprenariat à l’université de Stanford et est l’auteur de The Startup Owner's Manual, un ouvrage clé qu’a résumé notre contributrice Kia Davis

Mais si vous souhaitez créer un marché qui n’existe pas encore, ce qui est souvent le cas au Moyen Orient, alors ce genre de graphiques n’est pas pertinent.

Si vous voulez lancer quelque chose de tout nouveau, par exemple un réseau pérenne d’apprentissage pour les entrepreneurs, vous avez tout intérêt à utiliser ce que Blank appelle le « diagramme en pétales ». C’est un diagramme qui présente plusieurs marchés adjacents qui serviront d’inspiration pour votre nouvelle entité. En plaçant votre entreprise au centre du diagramme et vos concurrents dans chaque pétale, le message envoyé aux investisseurs est bien que votre produit ou service découle de l’existence de ces marchés mais qu’elle est complètement nouvelle.

 

Lorsqu’ils présentent, ou pitchent, leur startup à des investisseurs, les entrepreneurs peuvent également indiquer les montants investis dans les entreprises de chacun des marchés pour prouver aux investisseurs qu’il s’agit bien d’un secteur qui bouge.

Un diagramme en pétales n’est pas utile que pour convaincre des investisseurs ; il permet aussi aux entreprises qui utilisent la méthodologie Lean Startup  par exemple de s’inspirer des marchés adjacents pour définir leur cible-client initiale. 

Avez-vous déjà utilisé le diagramme en pétales ? Si oui, partagez vos impressions dans les commentaires. Et si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter l’article de Steve Blank où vous retrouverez les graphiques ci-dessus.

Pour plus d’informations sur la méthodologie Lean Startup, vous pouvez consulter les liens suivants :

Partager

Articles similaires