Hardware : 2014 vue par le cofondateur de HAXLR8R

Basée entre San Francisco et Shenzhen en Chine, HAXLR8R, l’accélérateur de startups spécialisée en hardware a organisé en novembre dernier son troisième demo day - comprenez la journée concluant une saison d’accélération durant laquelle les startups accélérées présentent leur produit. Cette rencontre a connu un franc succès, comme beaucoup de ce qui sort d’HAXLR8R. Avant le demo day, les fondateurs Sean O’Sullivan et Cyril Ebersweiler révélaient au Wall Street Journal que deux entreprises issues de la dernière promotion, PetCube et Everpurse, avaient déjà levé un capital d’amorçage via Kickstarter.

Dans la même lignée, l’entreprise libanaise Roadie Tuner, membre de la promotion de 2013, a réussi à collecter presque trois fois son objectif initial de 60 000 dollars sur Kickstarter. Palette, une autre startup de la promo 2013, a réussi à lever près d’une fois et demi plus que son objectif de 100 000 dollars canadiens. Quant à Vigo, qui a déjà rassemblé 34 000 dollars, il lui reste une vingtaine de jours pour atteindre son objectif de 50 000 dollars. (NDLR, le PDG de Wamda, Habib Haddad occupe un poste de mentor au sein du programme d’HAXLR8R). 

Wamda a interrogé récemment Cyril Ebersweiler à propos de l’incroyable succès que connait HAXLR8R depuis son lancement, des gadgets qui intéressent le public et de la vie des entrepreneurs à Shenzhen.

Après le succès de cette troisième demo day, sans évoquer celui des deux précédentes, vois-tu des tendances ressortir ? Qu’est-ce qui intéresse le public ?

Du côté des consommateurs, il existe toujours un fort appétit pour les nouveautés. Les campagnes de crowdfunding sont toujours aussi populaires mais on remarque une lassitude, les gens sont plus conscients des risques et des délais de livraison. Cela conduit certains clients à attendre, au lieu d’aider à faire entrer ces produits sur le marché.

En ce qui concerne les investisseurs, ils sont plus intéressés que par le passé mais les levées de fonds arrivent souvent après la bataille, quand les entreprises ont déjà plus d’un million de dollars de revenu (collectés grâce à des campagnes de crowdfunding ou non). Et quand les projets sont plus risqués ou n’ont pas encore fait leurs preuves, les investisseurs n’osent pas bouger et laissent les entrepreneurs traverser « le pont de la mort » qui attend les entreprises de hardware après une campagne de crowdfunding.

Quelle tendance observes-tu dans le monde des gadgets ?

2013 a été marquée par l’essor des wearables, mais en réalité ils ne sont que quelques uns sur le marché à l’heure actuelle. Les prochains prototypes de ce type de  produit seront intéressants puisqu’ils bénéficieront du retour des clients. 

En 2014, nous entendrons de plus en plus parler de Head Mounted Displays, les casques ou lunettes de visualisation, et de son corrélatif la réalité augmentée / réalité virtuelle,  mais aussi de la façon dont nous pouvons interagir avec eux (par les gestes par exemple). Les robots seront aussi présents alors qu’ils deviennent de plus en plus branchés et abordables. Par la suite, de plus en plus d’entreprises se focaliseront sur le B2B, comme ce qu’on a pu voir sur le secteur des smartphones.

Parle-nous des nouveaux gadgets de body monitoring à venir ?

Je suis impressionné par Fitbit Force, leur gadget est simple mais bien conçu. Je suis aussi très intéressé par tout ce qui concerne la surveillance du sommeil et de l’activité cérébrale (comme Melon par exemple), et tout les produits qui nous en disent plus sur notre condition physique (dont Vigo avec sa « jauge de carburant »).

HAXLR8R entretient une relation fascinante (et lucrative) avec Kickstarter et son public. Pourrais-tu l’évoquer et nous dire ce qu’il va se passer en 2014 ?

Quand on fait notre boulot correctement, nous sommes le partenaire idéal pour Kickstarter. Mais en règle général, ils ont apporté leur soutien à tout le monde, tout comme Indiegogo et les autres, j’en suis certain. Nous n’imposons par de plateforme à nos startups, elles décident de ce qu’elles font ; c’est leur entreprise. Notre objectif est faire en sorte que ça soit soit une réussite, peu importe ce qu’il arrive.

A-t-il été difficile de convaincre les entrepreneurs de venir en Chine ? Qu’est ce que la réussite d’HAXLR8R a changé ?

Cela n’a jamais été difficile de convaincre ceux qui avaient postulé de venir en Chine,  ils étaient déjà un peu barrés. Ils ont saisi ce que nous faisions et l’importance de construire sa propre chaine d’approvisionnement, de créer des prototypes à Shenzhen et surtout ils ont pigé qu’on ne peut comprendre qu’en expérimentant.  

Une chose est sûre, il est de plus en plus facile d’évoluer en Chine. La première promo d’HAXLR8R peut en témoigner, ce n’était pas facile à l’époque. Depuis, nous avons réalisé que les startups ne sont pas ici pour découvrir une culture mais pour produire un produit en un temps record, nous avons donc tout fait pour qu’ils s’adaptent aussi vite que possible. Avant, ça leur prenait plus d’un mois pour se sentir à l’aise, maintenant, en dix jours, c’est reglé.

Quel genre de choc culturel ont vécu l’équipe d’HAXLR8R et ses entrepreneurs ? Qu’avez-vous fait pour faciliter cette acculturation ?

Shenzhen est une ville plutôt compréhensive. Après tout, des dizaines de centaines d’étrangers y viennent chaque année depuis vingt ans. De plus, vous y trouveriez aussi tout ce dont un étranger peut avoir besoin. Et nous nous occupons de les aider à ouvrir un compte en banque, à trouver un logement, des lieux où manger ou des activités à faire… L’idée c’est qu’en arrivant, ils trouvent une maison (puisque nous leur offrons un espace de travail et un atelier) et se sentent comme chez eux.

On assiste en ce moment à une petite révolution. C’est fascinant de voir les entrepreneurs se battre pour attirer l’attention des backers et de voir les produits qu’ils imaginent et qui vont changer le futur.

Chez Wamda aussi nous aimons le hardware, Wamda Fund a notamment investi dans LE wearable libanais Instabeat, un moniteur cardiaque waterproof. Notre PDG Habib Haddad invite par ailleurs tous ceux ayant des questions quant à son activité de mentor au sein de HAXLR8R de le contacter à habib@wamda.com.

Partager

Articles similaires