Comment Buzzeff a réussi à monétiser la publicité vidéo sociale

Buzzeff

Deux ans après avoir levé 1,2 millions $ et un an après avoir lancé ses locaux à Dubaï, Buzzeff, startup marocaine de publicité vidéo sociale satisfait ses investisseurs. En couvrant 15 pays de la région arabe, la startup a réussi à monétiser un marché de plus de 105 millions d’utilisateurs. En 2013, la startup a généré 200 millions de vues sur internet après avoir publié 70 campagnes vidéo, diffusées grâce à un réseau de plus de 10 000 éditeurs, conduisant les revenus de Buzzeff a augmenter de 400%. Comment ont-il réussi cela ?

D’après des études de MAGNA GLOBAL Advertising Forecasts et de Forrester Consulting, le marché de la publicité vidéo sociale (vidéos publicitaires qui sont censées se propager de façon virale sur la toile) dans la région grandirait huit fois plus vite que dans le reste du monde. L’an dernier, le marché mondial de la publicité vidéo sociale a été témoin d’une hausse de 37% de ses dépenses, avec un total de 8,6 milliards $. Dans la région arabe, une hausse de 300% des dépenses a eu lieu en 2013 par rapport à l’année passée, représentant environ 60 millions $ d’augmentation d’investissements. Cela a, bien évidemment, simplifié l’objectif de Jérôme Mouthon, PDG et co-créateur de Buzzeff, à savoir de développer son réseau numérique.

Pendant cette période de grands changements de marché, Buzzeff a travaillé sur la restructuration de ses opérations pour se concentrer à nouveau sur sa principale activité : la diffusion de vidéos publicitaires. Grâce à cette croissante mondiale et régionale, Jérôme Mouthon a pu ouvrir des bureaux à Dubaï et accroitre la production, les chiffres du trafic et les revenus. « En plus d’être agréables à regarder, facilement partageables et accessibles sur tout types d’appareil,, les vidéos publicitaires séduisent les publicitaires car elles leur apportent de la flexibilité grâce à des formats plus courts et moins exigeant en terme de buget » explique Mouthon.

Buzzeff a testé ses vidéos publicitaires sociales dans différents secteurs, surtout dans les télécoms, l’automobile et les « Fast Moving Consumer Goods » ou FMCG (les biens de consommation à rotation rapide). « Maintenant que la preuve de concept est faite, les publicitaires sont prêts à investir et à mettre de plus gros budgets pour leurs campagnes de 2014. Nous sommes confiants que la croissance actuelle du marché dans notre région pourrait s’accentuer avec un engagement considérable des agences média qui ont beaucoup d’influence sur le media planning » affirme Mouthon.

Etre une jeune startup dans une industrie à la croissance rapide  est un vrai défi. Les entrepreneurs se retrouvent dans des positions où ils doivent éduquer le marché et faire grandir leur entreprise en même temps. « Un an après notre lancement, nous devions nous assurer que nous avions construit une bonne équipe, que nous continuions à offrir un bon service à nos consommateurs et à améliorer nos solutions vidéos pour apporter régulièrement de la valeur ajoutée au marché. C’est donc un défi au niveau de l’entreprise, du marché et du client » dit Mouthon.

Les études MAGNA GLOBAL Advertising Forecasts et Forrester Consulting indiquent également que la vision mondiale du marché pour les investissements en publicité de 2014 continueront de croitre, avec une hausse prévue de 6,5% des investissements et 35% de croissance dans la publicité vidéo sociale. Dans ce contexte, 64% des publicitaires affirment vouloir augmenter leurs investissements dans les vidéos publicitaires en ligne.

Prenant en considération ces résultats, Buzzeff compte bien continuer à se développer en 2014, en renforçant ses partenariats avec des agences média pour fournir des solutions aux publicitaires. Ainsi, la startup marocaine entend aider les agences à atteindre leurs objectifs, grâce à son réseau de vidéo promotionnelles, en apportant de la valeur ajoutée pour améliorer la portée et l’impact, et ainsi optimiser le retour sur investissement.

« Le choix des vidéos était stratégique, compte tenu des tendances statistiques du marché qui prévoit une forte augmentation, principalement conduirt par le marché américain. Nous avions anticipé que la vague atteindrait notre région et avions décidé de nous concentrer sur cette industrie. Le meilleur reste à venir » prévoit Mouthon.

Partager

Articles similaires