Souq lève 75 millions $ auprès de Naspers

Agé maintenant de 9 ans, Souq.com a de plus en plus le vent en poupe. L’entreprise, qui est désormais indéniablement la plus grande plateforme de e-commerce au Moyen-Orient et au Maghreb, a obtenu 75 millions $ (275,5 millions AED) de Naspers Limited, la multinationale sud-africaine internet et média qui a déjà investi 40 millions $ dans Souq en 2012

Cela signifie que le nombre total des investissements levé par Souq.com est de 150 millions $ (551 millions AED), ce qui le place devant ses rivaux Namshi (qui a levé 34 millions $) et MarkaVIP (qui a levé 18 millions de dollars à ce jour, et va sûrement bientôt bénéficier d’une nouvelle levée de fonds). Les rumeurs disent que la dotation actuelle de Souq équivaudrait à 400 millions $. Même si cette levée de fonds ne s’est faite qu’auprès d’un investisseur, l’opération démontre que Naspers parie sur la croissance du e-commerce du Moyen-Orient sur le long terme.

Pour ce faire, l’entreprise va se concentrer tout d’abord sur l’amélioration de sa fonctionnalité recherche et de son expérience mobile. C’est ce que nous a confié le mois dernier Wissam Daoud, directeur technique de Souq, lorsqu’il a vaguement nié ces rumeurs d’opérations. « Notre site entier est responsive » explique-t-il à Wamda. D’ici 2014 ou 2015, « le portable va devenir le premier canal d’achat sur Souq.com ». Le PDG de Souq, Ronaldo Mouchawar, a confirmé à l’époque que les achats sur portable représentaient 40% de toutes les opérations sur Souq.com, confiant à Wamda que ce pourcentage pourrait atteindre 60% l’an prochain.

Dans une interview donnée hier, Mouchawar confirme que Souq.com serait en train d’investir dans la technologie, ainsi que dans des outils qui permettront d’accroitre la base d’utilisateurs. L’entreprise va encore investir dans la chaine d’approvisionnement et dans la logistique, confirme-t-il, mais comme elle se concentre sur « des manières plus innovantes de personnaliser le site », l’entreprise va également débloquer de nouvelles verticales, surtout en livrant de plus gros produits, comme des télévisions et des tapis de course, qui sont devenus faciles à transporter grâce à son infrastructure, ajoute-t-il.

Actuellement, le site a un taux de fidélisation des clients de 65%, avec des consommateurs revenant sur le site surtout pour des parfums, des vêtements de mode et des produits pour bébé, explique Mouchawar. Bien que vous verrez beaucoup de produits électroniques sur le site mobile, ce domaine ne représente que 10% des transactions, affirme-t-il. « Ca leur plait, aux clients, d’acheter des téléphones » admet Mouchawar, mais ce n’est pas forcément non plus ce qui va faire revenir le client.

Quand on l’a intérrogé sur le risque de saturation du marché émirati, Mouchawar a répondu l’Arabie Saoudite et l’Egypte sont aussi de gros marchés pour le site de e-commerce. Et d’expliquer : « Notre part du trafic dans ces autres marchés croit encore plus vite [qu’à Dubaï]. Souq.com est une plateforme régionale, c’est notre focus principal ».

Mouchawar avoue douter des statistiques de PayPal qui affirment que 90% des achats effectués au Moyen-Orient sont fait auprès de sites basés en dehors de la région, notant que 70 à 80% des achats faits au Moyen-Orient sont payés à la livraison (Cash-on-Delivery ou COD), les 10% d’achats effectués sur des sites venant du Moyen-Orient de PayPal pourront donc correspondre uniquement aux achats payés en ligne.

Dans tous les cas, Souq prévoit de renverser la tendance en offrant « une sélection plus large, des services et une expérience utilisateurs inédits. » L’an dernier déjà, le panier moyen de ses utilisateurs a dépassé celui des clients régionaux d’Amazon avec un panier de $312 pour Souk contre un panier de $293 pour Amazon, toujours selon PayPal

« Sur plein d’aspects, nous sommes en retard comparé aux pays occidentaux, note t’il, mais si vous regardez notre consommation de vidéo et des réseaux sociaux, vous voyez que le [Moyen-Orient] est dans la course. Nous [chez Souk.com] faisons en sorte d’être à la pointe de ces tendances. »

Cette capacité à suivre ces changements et à rester au top, Souq le doit entièrement à son équipe, conclue Mouchawar.

Partager

Articles similaires