10 accélérateurs internationaux ouverts aux entrepreneurs des pays émergents

Les accélérateurs et investisseurs internationaux sont de plus en plus nombreux à s’intéresser aux startups des pays émergents. Et c'est une bonne chose car les startups des pays émergents et du monde arabe ont tout à gagner à rejoindre un accélérateur international : ils peuvent obtenir un investissement plus important que dans leur région, s'ouvrir à de nouveaux marchés et être intellectuelement stimulés par les façons de faire de leurs confrères.

Voici une sélection des programmes ayant montré un intérêt pour les entrepreneurs des marchés émergents. 

Les généralistes

YCombinator

Le très célèbre accélérateur américain a confirmé cette année son ouverture internationale avec une classe réunissant des entrepreneurs de pas moins de 22 pays différents, une opportunité sans équivalent, dont a déjà profité la startup égyptienne SMS Ninja qui a fait partie de la session hivernale.

Programme : YC n’organise pas d’atelier ou de conférence et n’offre pas de lieu de travail. En revanche, l’accélérateur donne à ses membres la possibilité de prendre rendez-vous avec la crème de la crème des mentors de la Silicon Valley, d’assister à un diner hebdomadaire qui réunit la classe en cours autour d’un bon repas et d’un entrepreneur reconnu, et investit entre 14 000 et 20 000 USD et offre l’équivalent de 80 000 USD en services.

Toutefois, la vraie valeur du YC réside dans le fait d’avoir été diplômé de l’accélérateur. Le réseau d’anciens est un club très privé et envié qui réunis des alumnis – parmi lesquels  les cofondateurs de Airbnb ou Dropbox – très solidaires, toujours prêts à aider. Être passé par le YC est aussi un signe de qualité qui attire le regard de la presse internationale et assoit une crédibilité aux Etats-Unis.

Durée : 3 mois 

Startup 500

Crée by Dave McClure en 2010, Startup 500 a pour objectif de donner leur chance à toutes les startups résolvant des vrais problèmes, quelque soit leurs origines. Plus de 1000 fondateurs de plus de 500 entreprises de 40 pays sont passés par cet accélérateur, dont MakerBot, Twilio, TaskRabbits, mais aussi les Egyptiens de Wuzzuf et les Jordaniens de i3zif. Startup 500 est aussi derrière GeeksOnAPlane – que nous avions rencontré lors de leur événement au Moyen-Orient – et de nombreux autres évènements aux quatre coins du monde.

Programme : Startup 500 offre la possibilité d’un investissement d’amorçage allant de 25 000 à 250 000$ US et un lieu de travail dans la Silicon Valley. Les entrepreneurs bénéficient aussi de la communauté de 200 menteurs et fondateurs.

Durée : 4 mois

Seedcamp

L’accélérateur aide, depuis six ans, les startups européennes à grandir mais accueille aussi des startups internationales comme les Jordaniens de Talasim et de Jeeran (lire notre article).

Programme : Cet accélérateur offre un programme de mentorat, 3 mois dans le Google Campus London, 200 000$ US de services dans le cadre du Founders' Pack, ainsi qu’un tour de quatre semaines aux Etats-Unis.

Durée : 4 mois

StartupChile

Quel entrepreneur n’a pas entendu parler de StartupChile ? Comme nous l’expliquait le fondateur du programme dans une interview en mars 2013, le programme a été créé par le gouvernement pour changer les mentalités des Chiliens et créer une entreprise valorisée à 1 milliard de dollars.

Programme : L’accélérateur offre 40 000$US de financement sans contrepartie et six mois de mentorat aux startups chiliennes et internationales sélectionnées. Après six mois au Chili, elles sont libres d’aller où elles veulent. Au mieux elles restent au Chili, au pire, elles ont permit aux startups chiliennes d’ « apprendre de leurs différences, de se créer un réseau international et de bénéficier de la diversité d’idées et de profils », nous explique le fondateur.

Durée : 6 mois

StartUp42

Créé par un enfant de la diaspora libanaise, et membre de l’élitiste réseau Global Accelerator Networks (GAN), fondé par TechStars, ce nouvel accélérateur français à l’esprit hacker veut attirer les startups des quatre coins du monde et tout particulièrement celle de la région MENA, pour challenger les entrepreneurs dans leurs façons de penser et travailler.

Programme : L'accélérateur offre accompagnement individuel, un lieu de travail et surtout une trentaine de discussions par saison avec des entrepreneurs et acteurs majeurs de l’écosystème français et internationaux.

Durée : 4 mois. 

Startup Sauna

L’accélérateur finlandais qui visait initialement les startups aux ambitions internationales du Nord et de l’Est de l’Europe ouvre désormais ses portes aux startups du monde entier comme le prouve l’événement de recrutement qu’ils ont organisé à Beyrouth en avril 2014. Startup Sauna est aussi derrière la conférence Slush, un des rendez-vous majeurs des startups et investisseurs européens.

Programme : Chaque startup bénéfice de mentorat, d’un accès à l’espace de coworking ouvert à tous et d’une invitation à Slush. Les meilleures startups peuvent obtenir jusqu’à 40 000$US de financement et un voyage dans la Silicon Valley.

Durée : 5 semaines 

Les spécialisés

Haxlr8r

Haxlr8r accueille les startups du hardware et des objets connectés à Shenzhen en Chine pour les aider à maitriser le processus de fabrication, quelque soit le lieu de commercialisation. Avec l’aide de l’accélérateur, les Libanais de Roadie Tuner ont réussi à atteindre trois fois leur objectif Kickstarter de 60 000 USD.

Programme : Haxlr8r investit 6 000 à 18 000$ US dans chaque startup, et 5 000$ supplémentaire pour les startups ayant besoin de hardware spécifique. L’accélérateur met les entrepreneurs en contact avec des mentors nord-américains et leur permet de se rendre dans la Silicon Valley. 

Durée : 3,5 mois

Blackbox

Blackbox est le premier accélérateur de la Silicon Valley ouvert uniquement aux startups non américaine, avec l’idée que la diversité apporte de valeur et change la dynamique car chacun cherche à apprendre des autres. Une seule startup par pays peut-être acceptée par saison. On compte parmi les alumni quelques entreprises du Moyen-Orient dont FishFishMe, Fariqak, Integreight et Instabug.

Soutenu par Google for Entrepreneurs, l’accélérateur s’est associé à AstroLabs fin 2013 pour sélectionner quatre startups du monde arabe. Des quatre, une sera invitée, tous frais payés. 

Programme : Les participants ont accès aux conférences Blackbox Connect (qui ont, lors d’éditions précédentes, réuni Dave McClure, Robert Scoble et Tim Draper), seront mis en relation avec des mentors et des investisseurs stratégiques à travers le monde, bénéficieront de 50 000$ chez les partenaires de Blackbox pour monter une entité légale aux Etats-Unis et la faire grandir et d’un lieu où vivre et travailler dans la Silicon Valley pendant leur séjour.

Durée : 2 semaines

SafirLab

Cet accélérateur français est dédié aux jeunes porteurs de projet tunisiens, égyptiens, jordaniens, libyens, marocains et yéménites travaillant sur des projets liés à la citoyenneté, à la gouvernance locale et aux medias (lire notre compte-rendu ici).

Programme : Les porteurs de projets bénéficient d'un séjour tout payé en France, de classes et d'ateliers avec des experts et d'un suivi personnalisé.

Durée : 2 semaines

Startupbootcamp

Startupbootcamp gère plusieurs programmes dans l’année dans différentes villes d'Europe et de Turquie avec un focus sur la Santé à Dublin/Londres et sur le mobile à Copenhague. La plateforme média égyptienne Supermama fait partie des alumni du programme danois.

Programme : L’accélérateur offre 15 000€ en services chez Startupbootcamp et 450 000€ en services chez les partenaires du programme, un espace de travail pendant 6 mois et, évidemment du mentoring et accès à des investisseurs.

Durée : 3 mois 

Mais aussi : 

 

Partager

Articles similaires