L’application égyptienne Swipe N Tap introduit le menu de restaurant digital dans la région

Les développeurs d’applications mobiles cherchent de plus en plus à résoudre non plus seulement les problèmes mais aussi les petits désagréments du quotidien. La startup égyptienne Swipe N Tap, par exemple, essaye d’apporter une solution à ceux qui attendent leurs plats dans leur restaurant préféré. Elle permet de gagner du temps en créant un lien interactif entre le client, le serveur, la cuisine et la gestion en quelques simples étapes.

Ahmed Asmat, Mohammed Jaafar, Mokhtar Rawi et Ahmed Hassan ont lancé Swipe N Tap il y a bientôt un an, en Egypte. Les fondateurs ont réussi à convaincre Khaled Ismail, les frères Tarek et Alaa Sryo et les VC Vodafone Ventures et Ideavelopers à investir.

Les frères Sryo sont tous les deux les PDG de  SASCO, une entreprise familiale égyptienne produisant des fournitures de bureau. Ils font aussi partie de Endeavor,  une organisation réunissant des entrepreneurs à fort impact qui cherchent à participer au développement des marchés émergents.

 

Ils ont décidé d’investir (pour un montant non révélé) dans Swipe N Tap parce qu’ils considèrent que le marché égyptien a besoin de nouvelles idées. « Je crois que l’application peut jouer un rôle central dans l’activation de la circulation du restaurant, surtout si l’on considère la récession du fait des retombées de la crise politique sur le tourisme et sur le secteur hôtelier depuis les trois dernières années » raconte Tarek.

Les quatre fondateurs étaient aussi ravis d’avoir réussi à convaincre Khaled Ismail, le fondateur de KI-Angel et un des VCs égyptiens les plus importants, à les rejoindre. Ismail a beaucoup aimé le concept de Swipe N Tap pour son aspect novateur. « Le marché égyptien est encore jeune et fertile, assez pour s’adapter aux nouvelles idées tech » affirme-t-il. Et de continuer « Swipe N Tap se distingue par sa solide équipe technique. La startup a également une interface utilisateur facile et attirante. Tous ces aspects m’ont motivé à rejoindre l’équipe ».

Il y a à peine huit mois, l’équipe a lancé la première version de l’application Swipe N Tap. Elle a été intégrée dans une tablette spécifique et n’avait qu’un seul restaurant à présenter : Mori Sushi. Quatre mois plus tard, l’entreprise a lancé une version actualisée incluant plusieurs restaurants au Caire comme Crave, Chili’s, Makani, Coffeeshop Company, Aroma, et Tamara.

L’application est facile à utiliser et simplifie la commande et le processus de demande. Le client entre dans le restaurant et trouve une tablette sur sa table, il peut y regarder le menu, passer sa commande et vérifier l’addition. Après que le consommateur a passé commande, la machine dont dispose le serveur les informe que leur commande est prête. La commande apparaît également sur un écran situé dans la cuisine. Le serveur est ensuite averti lorsque la cuisine a préparé le repas, et peut ensuite l’apporter au client.

Après avoir passé commande, la tablette peut ensuite occuper les clients. Ils peuvent cliquer sur la Fun Box pour visionner les meilleurs buts de foot internationaux ou lire des magazines. Du point de vue du restaurant, l’application permet à l’équipe de contrôler et réguler les opérations financières et administratives. Le Manager App permet au gérant de suivre le nombre de tables occupées, le nombre de commandes passées, le timing et les ventes.

Les développeurs n’ont pas encore révélé toutes les nouvelles fonctionnalités sur lesquelles ils travaillent actuellement, mais ils ont fait allusion à certaines qui faciliteront l’intégration de l’application dans des programmes administratifs et de comptabilité spécifiques pour les restaurants, et d’autres permettant une analyse de service montrant le nombre de clients par jour, leurs commandes et les factures détaillées. Il y aura également une section évaluation où les clients pourront donner leur avis. L’équipe travaille aussi sur une application mobile pour Android et iOS.

L’application dispose de deux sources de revenus. La premuère est les publicités, qui peuvent être diffusées sur la page de la Fun Box ou sous forme de pop-up lorsque le consommateur fait une recherche sur internet. A ce point, l’entreprise a signé des contrats de publicité avec  VodafoneCafix et Quanta Egypt.

L’autre source de revenus provient des restaurants qui achètent des tablettes avec l’application intégrée. Pour utiliser n’importe quelle fonctionnalité de l’appli, le restaurant doit payer des frais supplémentaires. Sryo a refusé de révéler les prix, notant toutefois qu’ils seraient abordables et peu chers. L’application est actuellement utilisable en Egypte et au Qatar. L’entreprise est actuellement en négociation pour que les chaines de restauration internationales puissent l’utiliser partout dans la région, surtout dans les pays du Golfe et en Turquie,. L’équipe essaye également de signer un contrat de production en Chine.

Les pays d’America du Nord et d’Asie ont connu l’apparition d’entreprises similaires avec succès. De nombreux sites web spécialisés dans le tourisme se demandent toutefois si l’avenir des serveurs n’est pas menacé par ce système innovant de commande sur tablette. Même si les opinions de chacun semblent démontrer qu’un serveur avec sa propre personnalité reste plus attirant pour les clients, on ne peut ignorer le succès d’entreprises comme E La Carte. A la fin de l’année passée, l’entreprise a réussi à passer un accord avec la chaine internationale Applebee. D’après TechCrunch, l’entreprise a pu fournir à la chaine de restauration 100 000 tablettes pour couvrir toutes les branches US d’ici la fin 2014. 

Les études sur E La Carte ont révélé que les tablettes-menus ont permis d’accroitre les ventes de 10%, d’accélérer le service d’approximativement sept minutes par commande, et de multiplier le nombre de clients s’inscrivant aux programmes de fidélité par neuf. Swipe N Tap peut-il réussir à faire de même dans le monde arabe ?

 

 

Partager

Articles similaires