Le Méditel Apps Challenge aide les Marocains à développer des applis

Le Maroc est un pays plein de paradoxes. On y distribue, par exemple, des cartes SIM 3G à la pelle, à la sortie de l’aéroport ou sur le bord de plage, pourtant, il n’existe toujours que très peu d’applis locales et le pays ne dispose toujours pas d’AppStore dédié. L’opérateur local Méditel organise donc depuis quatre ans un concours d’applications mobiles pour inciter les jeunes à développer des applis spécifiques à leur pays.

La compétition a attiré pas moins de 2400 participants, en grande majorité des étudiants. Si toutes les applications n’étaient pas excellentes, elles étaient en tout cas un bon signe pour l’écosystème marocain puisqu’il s’agissait, pour la très grande majorité des applications, d’un premier essai au développement d’appli.

C’est le cas de Yassine Ghazouan, un étudiant en deuxième année à Sup Info Casablanca, Lgardien, un jeu mobile en 2D, très addictif, qui suit les aventures d’un gardien de voitures qui doit à tout prix récupérer l’argent des voitures stationnées, et qui a reçu le premier prix étudiant.

« L’équipe de Méditel Apps Challenge avait organisé un roadshow dans notre école, et je me suis dit pourquoi pas y participer ? » explique le jeune étudiant avant de continuer « Je n’avais jamais développé d’applications mobiles et le concours m’a permis de faire mes recherches. » Le jeune homme semble y avoir pris goût puisqu’il y a décidé de se spécialiser en création de jeux vidéo.

Le Grand Prix de la compétition a, quant à lui, été décerné à Rachid Ourich pour son appli Hkayat, une application qui permet aux utilisateurs de publier des anecdotes de la vie quotidienne, et de lire, voter et commenter celles d’autres utilisateurs. Inspirée de l’application française VDM, elle n’est pas sans rappeler Maroc Insolite, une appli qui connaît un très beau succès au Maroc. Pour Rachid aussi, pas question de s’arrêter là. L’ingénieur qui a développé l’appli sur son temps libre compte bien continuer à développer son appli et à la monétiser, en espérant un jour pouvoir en vivre.

Le deuxième prix a été attribué à deux applications arrivées ex-aequo au classement, toutes deux développées par des développeurs professionnels. L’une Daily, a été développée par Tite Trésor Ngoytha. Il s’agit d’une appli très soignée, permettant de recevoir toute l’actualité et l’agenda culturel local sur son smartphone. L’autre, Bach Nwsal, a été développée par Yassine Aboudourib, elle permet de rechercher les parcours des différentes lignes de bus pour mieux se déplacer en ville.

Ce n’est pas la première participation de Yassine Aboudourib au concours puisqu’il avait été finaliste de la deuxième édition du Méditel Apps Challenge, et que son application avait, de fait, été publiée à travers Méditel. « Voir l’application que j’ai proposé lors de la deuxième édition sur le store, avec un grand nombre de téléchargement et de bonnes notes, ça m’a poussé à faire une autre application. » Il trouve au concours deux avantages : le concours lui offre une deadline à tenir, tout en assurant à son app d’être connue par un plus grand public.

Le développeur ne compte pas s’arrêter là : « C’est le début d’un très grand système que je dois continuer à développer », avoue t’il. Il compte commencer à travailler sur partenariats avec des sociétés de transport public.

Autre point fort, le concours proposait à ses participants une journée de formation et d’encadrement. Appelée « Boost App », elle a permis à plus de 50 participants de béneficier de coaching d’experts du mobile et des applications.

Cette journée de formation a permis d’aider certains étudiants à sauter le pas, à l’instar de Mehdi, un participant. « J'ai une bonne idée d'application, nous a t’il confié, mais je ne sais par où commencer. Je suis présent aujourd'hui pour prendre conseil, avant de toucher au code ! »

Pour Hind, une participante à cette journée, le point fort de cette journée était aussi de « rencontrer des coachs et des experts du monde du mobile et […] d'échanger sur pleins d'idées ».

Les 10 applications finalistes seront prochainement disponibles sur le Play Store.

Cet article a été rédigé avec l’aide de Yassine Karmouche, lauréat de la deuxième édition ayant depuis rejoint l’organisation de l’évènement.

Partager

Articles similaires