Oasis500 lance Omraan, un concours dédié aux startups s'attaquant aux problèmes d'urbanisme

Continuant son effort de démocratisation de la culture entrepreneuriale dans la région, l’incubateur tech jordanien Oasis500 lance son premier concours international et sa première action 100% dédiée à l’urbanisme avec « Omraan », en collaboration avec New Cities Foundation.

A travers ce concours, Oasis500 souhaite encourager les entrepreneurs en devenir du monde entier à présenter des idées innovantes qui permettront d’apporter des solutions aux problèmes des villes arabes.

Omar Al-Sharif explique : « Nous sommes ouverts à toutes les idées qui visent à transformer les villes arabes en villes intelligentes, à utiliser la technologie pour améliorer la vie de leurs habitants ». Le responsable du marketing d’Oasis500 prend en exemple les applications mobiles qui informent sur les embouteillages, le recyclage des déchets électroniques, ou encore les énergies vertes.

Derrière les mots « technologies urbaines » mis en avant sur leur site internet se cachent les technologies de l’information, le secteur du mobile, du web, du cloud, du e-commerce, du gaming, des loisirs, des logiciels B2B, des médias digitaux, de la publicité digitale et des réseaux sociaux.

Ces technologies urbaines, à l’instar des capteurs de circulation sans fil, les lampadaires intelligents ou encore les fours à énergie solaire, améliorent la vie urbaine des quatre coins du monde en rendant les villes plus efficaces, durables et solidaires. Pourquoi ne pas les mettre en place dans notre région ?

Les startups lauréates se verront remettre 30 000$ US d’investissement d’amorçage, dont 12 000$ en liquide et 17 000$ en services à travers le programme d’accélération et d’incubation d’Oasis500.

L’accélération à Amman donnera accès à du coaching et du mentoring avec l’équipe Oasis500, des experts et un groupe de mentors 300 internationaux dont de nombreux travaillent dans la Silicon Valley.

Le programme d’accélération et d’investissement durera 100 jours et sera suivi par une incubation de 6 à 9 mois à Amman ou dans une des villes partenaires que sont Dubaï, Riyad, Jeddah, Manama, Le Caire et Beyrouth.

L’équipe d’Oasis500 souhaite offrir cette opportunité à autant de startups que possible et est donc prête à investir dans toutes les startups jugées ayant du potentiel. Al-Sharif de conclure : « En fin de compte, le prix est un investissement que nous faisons dans ces entreprises. »

 

Partager

Articles similaires