14 accélérateurs de startups pour passer à la vitesse supérieure

Il y a deux ans et demi, nous avions publié une liste de 10 accélérateurs au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, pour la plupart très jeunes. Depuis, les choses ont changé, l’écosystème régional a grandi et est devenu une scène dynamique qui n’arrête pas de tester de nouveaux modèles. Certains accélérateurs ont fermé, comme Seeqnce, Meydan ou encore l’espace cairote de Plug and Play, d’autres ont ouvert. Au milieu de tous ces changements, certaines startups ont bénéficié d’une aide qui a été cruciale à la réussite qu’elles connaissent à l’heure actuelle. 

Tout d’abord, mettons les choses au clair, un accélérateur n’est pas un incubateur. Un accélérateur est un programme sélectif qui réunit au sein d’une classe, aussi appelée batch, un certain nombre de startups en phase de démarrage pour une période déterminée. A la fin de chaque session, les startups sélectionnées doivent avoir connu une croissance telle qu’elle leur permette de passer à l’étape suivante et de lever des fonds. Les programmes d’accélération offrent souvent un investissement initial en échange de parts dans les entreprises.

Parce que les jeunes entrepreneurs de la région ont parfois besoin de plus de temps et d’attention que leurs équivalents évoluant dans des écosystèmes plus matures, certains accélérateurs ont pris quelques distances avec le modèle d’accélération le plus communément accepté. Dans cette liste, nous avons sélectionné les programmes qui remplissent au moins deux tiers des critères précédemment cités. (Nous n’avons pas oublié les incubateurs pour autant, une liste des incubateurs de la région ne saurait tarder.)

Voici la liste des accélérateurs de la région, classés par date de lancement :

Oasis500

Installé à : Amman, Jordanie
Lancé en : 
Septembre 2010 par un conseil d’administration présidé par Usama Fayyad, anciennement Chief Data Officer de Yahoo!

Modèle : Les startups tech sélectionnées participent à un boot camp intensif de cinq jours. Les startups qui se distinguent sont invitées à recevoir 100 jours de mentorat à Oasis500 (en photo ci-dessus) et reçoivent 22 000 JD (~ 31 000 USD) d’investissement d’amorçage pour une prise de participation de 5% à 20% selon les entreprises. A la fin du programme, les startups pitchent à nouveau le comité d’investissement et peuvent recevoir entre 50 000 JD  et 500 000 JD (~ 70 000 et 705 000 USD), ainsi que 100 jours d’incubation supplémentaires et la chance de présenter leur startup au réseau d’investisseurs internationaux du Réseau de business angels d’Oasis500. On peut trouver parmi les diplômés Shopgo, Little Thinking MindsFeeshehI3zif.com ou encore Jamalon.

Flat6Labs 

Installé à : Le Caire, Egypte
Lancé en : Juin 2011 par Ahmed El Alfi et Hany Al-Sonbaty de Sawari Ventures

Modèle : En trois ans, Flat6Labs s’est imposé comme l’accélérateur le plus important d’Egypte et a su adapter son modèle pour mieux répondre aux besoins locaux (lire l’article de Wamda). En début de cycle, 20 projets sont sélectionnés par Flat6Labs pour prendre part à un bootcamp de cinq jours qui les préparera à la présentation devant le comité d’investissement de l’accélérateur. Six de ces startups sont alors invitées à rejoindre le nouveau cycle et à recevoir 15000USD (100 000 EGP) pour une prise de participation de 10 à 15%, ainsi que du mentorat, des formations, un espace de travail et de nombreux avantages et services offerts par des partenaires (à hauteur de 300 000 USD). A la fin de ces quatre mois, Flat6Labs organise un Demo Day et investit une seconde fois dans certaines startups. Flat6Labs fait partie du Global Accelerator Networks (GAN) fondé par TechStars. On peut trouver parmi les diplômés CodlyInstabugIntegreight.

Installé à : Djeddah, Arabie Saoudite.
Lancé en : Mai 2013 par Qotuf AlRiyadah en collaboration avec Flat6Labs Cairo

Modèle : Flat6Labs Jeddah est un spin-off du fameux accélérateur cairote. Le programme est similaire, seuls les montants investis diffèrent puisque le ticket moyen de Flat6Labs Jeddah est compris entre 50 000 et 80 000 SAR (soit entre 13 000 et 21 000USD) pour une prise de participation de 10 à 15%. Lire le portrait de Wamda. 

Un nouveau spin-off a été annoncé et aura lieu dans la ville d’Abu Dhabi.

Tenmou

Installé à : Manama, Bahreïn
Lancé en :
 Juillet 2011 par un comité de direction présidé par Sami M. Jalal de Mohammed Jalal & Sons

Modèle : Tenmou investit 20 000 BHD (~50 000 USD) et prend 20 à 40% au capital. Les startups doivent avoir une équipe de 2 à 4 fondateurs bahreïnis, mais n’ont pas besoin d’avoir un business plan. Tenmou n’offre pas d’espace de travail mais propose trois mois de mentorat intensif qui se concluent par un Investor Day au cours duquel les entrepreneurs présentent leur startup aux investisseurs.

VentureLab

Installé à : Thuwal, Arabie Saoudite
Lancé en : Septembre 2011, par la King Abdullah University of Science and Technology (KAUST)

Modèle :  LeVentureLab est le programme phare du Entrepreneurship Center  de la KAUST. Ce programme en 10 semaines est basé sur la méthodologie Lean Startup et encourage les entrepreneurs - qui peuvent venir de toute la région et travailler dans tous les secteurs innovants - à « sortir du centre/lab et à aller parler aux clients, partenaires etc » afin d’obtenir une validation du produit et de développer un produit minimum viable (MVP). Le programme offre un bootcamp de pré-accélération de deux semaines à 20 startups, puis en sélectionne 10 pour l’étape suivante : six semaines de sessions hebdomadaires avec l’équipe du VentureLab team et des instructeurs, mentors, entrepreneurs, et investisseurs internationaux, puis une semaine de préparation au demo day.  L'accélérateur ne prend pas de part au capital mais peut proposer du financement de pré-amorçage ou d'amorçage.

Intilaq 

Installé à : Tunis, Tunisie
Lancé en : Octobre 2012 par Ooredoo

Modèle : Au courant du deuxième trimestre 2014, l’accélérateur Startup Factory a reçu 26 millions de dinars tunisiens (16 millions USD) d’investissement du Qatar Friendship Fund (QFF), conduisant à une refonte majeure du programme et à un changement de nom. L’accélérateur maintenant appelé Intilaq offre une incubation gratuite de six à neuf mois, un lieu de travail au sein du futur hub entrepreneurial du même nom et la possibilité de gagner un investissement de 250 000 TND (150 000USD).

i360accelerator

Installé à : Dubaï, UAE
Lancé en : Novembre 2012 par Innovation 360

Modèle : Ce programme, dédié aux entrepreneurs qui n’ont encore qu’une idée, a connu plusieurs changements depuis son lancement fin 2012. Le programme dure désormais 120 jours, auxquels s’ajoutent 120 jours de levée de fonds et de soutien post-accélération, divisés en plusieurs périodes. Les 30 premiers jours sont consacrés à la validation de l’idée par des études de marché, les 60 suivants au prototypage et les 30 derniers au lancement et à l’amélioration du pitch. Les entrepreneurs bénéficient d’un lieu de travail, de formation, de mentorat et de 30 000 USD d’investissement d’amorçage (en services et liquidité) pour une prise de capital de 10 à 20%.

Fast Forward

Installé à : Ramallah, Palestine
Lancé en : Janvier 2013 par la Leaders Organization avec le soutien de la Welfare Association

Modèle : Fast Forward offre 30 000USD de services et 20 000USD en liquidité à chaque startup en échange de 10% du capital. Pendant les 4 mois d’accélération, l’organisation offre un lieu de travail, accès à des mentors et des experts et la possibilité d’être accueilli au sein d’un accélérateur régional. Le programme s’organise autour de modules hebdomadaires qui couvrent les différentes thématiques de l’entrepreneuriat comme le pitching, le marketing, le développement de produit et l’expérience utilisateur. Lire notre portrait de l’accélérateur et les dernières nouvelles des diplomés.

UniVenture

Installé à : Tunis, Tunisie
Lancé en : Début 2013 par Carthage Business Angels et le centre privé d’incubation WikiStartUp

Modèle : L’accélérateur accompagne des entreprises qui en sont encore au stade d’idée et leur offre pendant 9 mois des formations. A la fin de ces neuf mois, les startups présentent leur projet aux partenaires du programme afin d’obtenir du financement d’amorçage pouvant aller jusqu'à 120 000 TDN, soit 76 000 USD. Lire notre article.

TURN8

Installé à : Dubaï, UAE
Lancé en : Mars 2013 par DP World, géré par i360accelerator

Modèle : TURN8 est un programme d’accélération de 120 jours lancé par DP World, un des plus gros opérateurs de terminaux maritimes au monde, détenu par le gouvernement de Dubaï (une alliance assez inhabituelle dont nous avions discuté ici). Avant chaque session, Turn8 passe quatre mois à organiser des évènements de pitch pour recruter des startups internationales. Cette année, une tournée sera organisée à Dubaï, Le Caire, Singapour, Kuala Lumpur, Kiev, Minsk, San Francisco, Ankara, Varsovie et Bucarest. Le programme sélectionne 10 startups et investit 24 000 USD. Les startups sélectionnées peuvent travailler dans l’espace de coworking de i360, The Cribb.

AUC Venture Lab

Installé à : Le Caire, Egypte
Lancé en : Juillet 2013, par l’American University of Cairo

Modèle : Ce programme est destiné aux startups ayant déjà développé un produit ou un prototype, qui « diffère des produits disponibles sur le marché égyptien », et dont au moins un fondateur travaille à temps plein sur le projet. Il offre cinq semaines d’accélération au sein de la célèbre université égyptienne, ce qui inclue un accès au réseau d’investisseurs de l’université, des formations marketing, ventes et project management, un soutien à la création de son business plan, ainsi que 20 000 EGP (~2 800 USD) de financement – un montant faible que la responsable du programme explique à Wamda ici. Les meilleures startups pourront gagner huit mois supplémentaires d’incubation. 

Arabreneur

Installé à : Ramallah, Palestine
Lancé en : Milieu 2013 par MENA Apps en partenariat avec USAID

Modèle : Chaque trimestre, une sélection de startup reçoit des investissements allant de 50 000 à 150 000 USD (la prise de participation n’a pas été dévoilée) et un espace de travail de 300 mètres carrés à Ramallah. Le programme ne semble pas être clairement défini et les startups peuvent rester jusqu’à ce qu’elle trouve un investisseur ou une sortie, ce qui signifie entre 6 mois et un an. Lire notre portrait.

Gaza Sky Geeks

Installé à : Gaza, Palestine
Lancé en : Septembre 2013 par Mercy Corps

Modèle

Après deux ans à soutenir les startups de Gaza, Gaza Sky Geeks (GSG) a fait son entrée dans le monde des accélérateurs. Pour sa première classe, le programme avait noué un partenariat avec Oasis500 et utilisait un modèle similaire à celui de l’accélérateur jordanien : les équipes sélectionnées assistaient à un bootcamp et les meilleures recevaient trois mois de mentorat et un lieu de travail. Durant cette période, les startups pouvaient présenter leur projet au comité d’investissement de GSG et Oasis500 afin d’obtenir 14 000USD d’investissement de la part d’Oasis500 et un ticket pour Amman, en Jordanie.
GSG se prépare désormais pour son second cycle. Désormais, GSG offrira 6 mois d’accélération à Gaza et prendra le rôle d’intermédiaire entre les startups gazaouies et les investisseurs partenaires. Les startups bénéficieront de voyage dans d’autres pays de la région en fonction de leur besoin.

Juice Labs

Installé à : Le Caire, Egypte
Lancé en : Septembre 2013 par Tarek Nasr

Modèle : Juice Labs est un petit programme dédié aux startups dans le secteur du mobile/web. Le programme vise à accélérer quatre startups par an, deux par cycle de six mois. Chaque startup est accueilli au sein de bureaux déjà investi par une équipe de production de contenu, de designers, de développeurs et de marketeux, et recevra du mentorat et un investissement de 25 000USD d’investisseurs personnels, ainsi que 25 000USD de services pour une prise de participation comprise entre 10 et 20%. 

iBDA

Installé à : Tunis, Tunisie
Lancé en : Mai 2014 par la Banque africaine de développement et le Yunus Social Business.

Modèle : Ce programme veut booster l’entrepreneuriat social en Tunisie en permettant aux entrepreneurs locaux d’être formés par des consultants internationaux venus spécialement pour l'occasion, de bénéficier de cours et mentorat par des entrepreneurs et professionnels tunisiens. A la fin des deux mois que durent le programme, le comité d’investissement décidera d’investir entre 100 000TND et 600 000TND (soit 60 000 et 360 00USD) par startup. Lire notre interview du iBDA.

 

La région compte d’autres initiatives assez proches de ce modèle d’accélération comme Ibtikari, un programme de mentorat et d’investissement ouverts aux Emiratis souhaitant développer une startup dans le secteur du tourisme, même s’ils n’ont pas encore d’idée de business.

Vous pensez que nous avons raté un accélérateur ? Dites-nous en plus dans les commentaires ci-dessous. 

Crédit photo : Oasis500

Vous pourriez aussi être intéressés par :

 

  

Partager

Articles similaires