Elbotola, le pionnier de l'info sportive au Maroc s'attaque au marché régional

La patience et la passion valent parfois mieux qu’une belle levée de fonds et une campagne marketing agressive. C’est ce que nous rappelle l’équipe de Elbotola. Ce site marocain d’information dédié au sport international et local a été lancé en décembre 2007, alors que l’Internet marocain n’en était qu’à ses balbutiements, et fait aujourd’hui partie des vingt sites les plus visités dans le pays avec 30 millions de pages vues par mois. 

Derrière ce projet se cache une équipe atypique composée d’un jeune passionné de foot, Zakaria Filali, d’un fan de UI et de UX qui ne connaît rien au sport, Oussama Benhammou et d’un mordu de développement web Amine Chouki. L’équipe est rejointe fin 2011 par un co-fondateur non exécutif, l’entrepreneur marocain de la Silicon Valley et co-fondateur de TechWadi Akram Benmbarek. Les entrepreneurs, d’habitude si discrets, ont accepté de nous raconter leur épopée.

Se lancer en 2007, le bootstrapping obligatoire

« On a commencé avec 0 dirham » explique Oussama. Difficile à l’époque, au Maroc, de s’imaginer qu’un site d’information puisse rentrer dans ses coût ou devenir un business. « Il n’y avait même pas Adsense dans les pays arabes » à l’époque, rappelle Oussama, avant de continuer « tout le monde était convaincu que nous perdions notre temps ». Pourtant, les trois co-fondateurs ne se découragent pas, « notre rêve, c’était d’être le premier site sport en région MENA, qu’importe si on devait attendre 5 ou 30 ans », résume Oussama. 

Les quatre premières années, l’équipe considère Elbotola comme un hobby auquel ils s’adonnent sur leur temps libre. S’ils parviennent à financer les frais de développement du site, cela ne suffit pas à payer des journalistes, l’équipe doit donc trouver des contributeurs qui acceptent d’écrire gratuitement. Mais comment ?

« On a bien établi la marque dès le début » en appuyant sur le rôle clé des lecteurs et l’aspect collaboratif du site, explique Oussama. Le fait qu’Elbotola soit le premier site d’information sportive lancé dans le pays a bien aidé aussi.

Pour attirer plus de lecteurs, Oussama dédie son temps à développer l’interface et l’expérience utilisateurs et travaille, avec le reste de l’équipe, à développer de nouvelles fonctionnalités pour impliquer les utilisateurs et faire que le site soit plus qu’un média où les lecteurs lisent un article et ferment la page.

2012, surfer sur le boom du digital

En 2012, l’équipe, confortée par le boom que connaît le web au Maroc et l’arrivée de la publicité en ligne décide que « le moment est venu de convertir cet effort digital en une vraie structure commerciale à forte croissance, avec des objectifs très ambitieux », explique Akram Benmbarek.

Le succès est au rendez-vous, le site connaît une croissance à trois chiffres dès 2012 et les co-fondateurs peuvent, à la fin de l’année, se dédier à temps plein à Elbotola. En 2013, le chiffre d’affaire décolle et atteint les 250 000 USD, soit une hausse de 300% comparé à l’année précédente. Le site revoit alors ses ambitions à la hausse et vise à devenir le meilleur site de sport dans le monde arabe.

Aujourd’hui, Elbotola est le cinquième éditeur de contenu digital dans la catégorie sport en région MENA, estime Oussama Benhammou, expliquant que 25% des lecteurs viennent d’Egypte, de France, des Etats-Unis et d’Arabie Saoudite. Pour s’adapter à ce public de plus en plus international, l’entreprise a fait grandir son équipe pour pouvoir couvrir l’actualité de chaque pays et compte désormais 18 employés dont 15 au Maroc et trois à l’étranger, en Algérie, Egypte et Arabie Saoudite.

Pour réussir à s’imposer dans la région MENA, le site va devoir faire face à d’autres pionniers du sport en ligne, comme Kooora.com, le site bahreïni lancé en 2002 et qui fait désormais partie des 10 sites les plus visités au Maroc et des 20 les plus visités en Algérie et en Arabie Saoudite, pour ne citer que ces trois pays, et à la multiplication des nouveaux sites d’informations sportives.

Jusqu’à présent, l’avantage concurrentiel d’Elbotola résidait dans sa couverture exhaustive des évènements sportifs internationaux et locaux - c’était notamment le premier média à couvrir la CAN, la Coupe d’Afrique de football, explique fièrement Oussama Benhammou – mais ce ne sera pas suffisant pour devenir le premier site de la région.

L’équipe travaille donc actuellement à développer un deuxième avantage concurrentiel : la technologie. Les trois fondateurs planchent à l’heure actuelle sur des nouvelles fonctionnalités sociales et interactives (avec, notamment, le développement d’un chat et de contenu collaboratif), sur l’optimisation de la publication des résultats en temps réel et sur le déploiement multiplateforme (Elbotola ne dispose à l’heure actuelle que d’une appli Android et Samsung TV). Même si l’équipe n’a pas voulu en dire plus sur ces fonctionnalités technologiques, elle se montre très confiante ; Akram vante ainsi « une feuille de route technologique exceptionnelle, qui va surprendre les  sites les plus importants ». 

Pour financer et lancer toutes ces nouveauté, l’équipe est en train de finaliser une levée de fonds auprès d’investisseurs marocains. Cette levée de fonds permettra aussi de marketer le site dans les pays du Golfe et surtout en Arabie Saoudite et de développer du contenu anglophone propre aux Emirats. Une version francophone devrait aussi être lancée d’ici la fin de l’année. Mais l’équipe ne compte pas d’arrêter là puisqu’elle compte lancer un plateforme de e-commerce qui référencera des articles relatifs au sport en ligne sur le web. Si l’équipe est discrète, elle ne manque clairement ni d’ambitions, ni de ténacité.

Partager

Articles similaires