Bitcoin, la solution aux problèmes de paiement vers et depuis l'étranger ?

Payer et être payé, surtout vers et depuis l’étranger, est une tannée dans le monde arabe. Au mieux, les entrepreneurs doivent payer une fortune pour transférer de l’argent via leur système bancaire national, ou, dans une moindre mesure, via PayPal ; au pire, ils ne peuvent pas effectuer de virement ou faire d'achat à l'étranger dû à la faible utilisation des cartes bancaires dans la région, ou à la non-convertibilité, partielle ou totale, de leur monnaie. Les Marocains par exemple, ne peuvent dépenser plus qu’un certain montant auprès de commercants étrangers. Les Egyptiens, eux, doivent fournir des justifications s'ils veulent envoyer ou dépenser de livres égyptiennes à l'étranger. La Libye, l’Algérie, la Syrie et la Tunisie font aussi face à de nombreuses restrictions. 

Pour palier ces problèmes, certains entrepreneurs ont décidé de lancer des copies de sites internationaux afin que leurs compatriotes puissent bénéficier de services similaires sans sortir d’argent de leur pays. Deux sites, Emaildude et Send.ma, ont ainsi vu le jour au Maroc pour y remplacer MailChimp. Bien que je salue toutes les initiatives destinées au marché régional, ne serait-ce pas plus facile et durable si les entrepreneurs arabes pouvaient utiliser les services internationaux et garder leurs forces pour créer des services plus innovants ? N’y a t’il pas une meilleure solution ?

Et que peuvent faire les entrepreneurs qui font du conseil ou des missions pour des clients internationaux, ou qui ont besoin de développeurs ou freelancers basés à l’étranger, ou encore qui doivent recevoir des fonds d’investisseurs étrangers ?

Et s’il suffisait d’utiliser des bitcoins ? « Bitcoin, c’est comme l'internet dans les années 90 » explique la fondatrice de Jordan Bitcoin Group et cofondatrice de YellowPay Ola Doudin, « tout le monde sait que cela va tout changer, mais personne ne sait comment exactement. »

Il est vrai que la majorité des personnes pensent que c’est encore trop tôt pour eux, qu’ils va leur falloir attendre quelques années encore avant d’avoir accès à des applications faciles à utiliser pour payer en bitcoin, ou que les bitcoins sont réservés aux traders et aux hackers. Ces personnes ne réalisent pas que les bitcoins pourraient, en fait, leurs être utiles très concrètement et très facilement dès maintenant. Voici comment.

Rembobinons un peu, qu’est-ce que les bitcoins ?

Bitcoin est une crypto-monnaie, similaire à l’Euro ou au Dinar, qui a l'avantage d'être décentralisée. Cela veut dire qu’elle n’est pas sujette à la gouvernance incompétente d’une seule entité financière, explique VC4Africa. Pour cette raison, et parce qu’elle peut être utilisée par n’importe qui avec accès à internet ou à une ligne de téléphonie mobile, et qu’elle permet des transferts d’argent très peu couteux, l’association de VCs africains est persuadée que cette solution de paiement est particulièrement adaptée aux économies émergentes. Le coût médian d’un transfer en bitcoin était de seulement 0,004$ cette dernière année, pointe l’association.

Comment les entrepreneurs arabes pourraient utiliser les bitcoins ?

  • Pour payer et être payé depuis et vers l'étranger

Women Annex, une association qui aide les femmes en Afghanistan, utilise déjà les bitcoins afin de rémunérer les femmes qui travaillent pour eux, de façon anonyme, sans danger et à faible coût, afin d'éviter les répercussions qui peuvent frapper les femmes travaillant dans ce pays. Les startup pourraient faire de même pour payer leurs employés et fournisseurs à l’étranger. « Envoyer de l'argent en bitcoin ne coûte presque rien et instantanné, bien moins cher et plus accessible que les options traditionnelles que les gens non bancarisés ne peuvent utiliser » explique Ola Doudin. 

  • Pour faire des achats à l’étranger

Quelques services internationaux acceptent déjà les paiement en bitcoins, tels que  ExpediaOverstock, Square, Braintree, Dellcertains FAI, Zynga (bien que ce n’est peut-être pas le service le plus utile pour faire grandir votre startup) et d'autres. Ce site de e-commerce iranien va plus loin puisqu'il accepte uniquement les paiements en bitcoin. PPayPal a aussi récemment annoncé un partenariat avec trois système de paiement en bitcoin.

  • Pour lever des capitaux

Utiliser des bitcoins ne va pas vous aider à convaincre un VC ou un business angel international plus facilement, mais cela pourrait rendre le transfert de fonds plus facile et moins couteux. D'ailleurs des services s'y sont déjà mis, comme la plateforme de financement halal pour PME Liwwa, et la plateforme de crowdfunding Swarm (à ne pas confondre avec l'application Swarm de Foursquare).

Concrètement, comment les entrepreneurs peuvent-ils obtenir et utiliser des bitcoins ?

Tout d’abord : Ouvrez un portefeuille bitcoin, avec des services comme CoinBase ou BlockChain. Un portefeuille est constitué d’une adresse publique que vous donnez lorsque vous voulez payer ou recevoir un payement (il s’agit d’une série aléatoire de caractères, qui n’est pas caractérisé par un nom, et est donc anonyme) et d’une adresse privée que vous devez garder secrète. 

Ajoutez-y de l’argent. Pour cela vous pouvez utiliser des Bitcoin exchange services, c’est-à-dire des services qui vous permettent d’acheter des bitcoins avec votre compte en banque classique, tel que iGot, accessible aux personnes ayant un compte en banque à Dubaï, et prochainement BitOasis pour les habitants des Emirats. Vous pouvez aussi miner des bitcoins, mais cela devient de plus en plus compliqué et cher. Si vous voulez miner des bitcoins sans avoir à acheter le matériel, vous pouvez « louer » l’équipement nécessaire sur la plateforme P2P Betarig, co-fondé par l’Algérien Adel Helal.

Ensuite : Utiliser vos bitcoins ! Comme nous l’avons mentionné auparavant, certains sites de e-commerce acceptent déjà les bitcoins, vous pouvez donc payer en utilisant votre adresse publique. Le nombre de sites acceptant les bitcoins devraient augmenter très prochainement dans la région avec le lancement du système de paiement Yellow dédié au Moyen-Orient. Si vous voulez transférer de l’argent, il vous faut, à nouveau, utiliser les services d'échange déjà mentionnés.

Enfin : décider si vous voulez garder ces bitcoins dans votre portefeuille ou les convertir dans votre monnaie nationale, en utilisant un service d’échange. Si vous êtes un site de e-commerce et que vous avez intégré un système de paiement bitcoin, votre système de paiement s'occupera de tout.

Pour plus d'informations sur le Bitcoin au Moyen-Orient, vous pouvez aller sur ShuBitcoin.

Avez-vous déjà utilisé Bitcoin ? Quelle a été votre experience ? Partagez votre expérience avec les lecteurs de Wamda dans la section commentaire.

Pays

Partager

Articles similaires