A la rencontre des entrepreneurs arabes sélectionnés au WebIt Congress d'Istanbul


Le 01 et 2 octobre, à Istanbul en Turquie, a eu lieu la 6ème édition de l’événement tech eurasien Webit. Une foule dense venue d’Europe et du monde arabe, dont la plupart était également présente la veille à l’autre événement tech eurasien Startup Istanbul, s’était donnée rendez-vous au palais des congrés de Haliç, sur la Corne d'Or, au bord des eaux paisibles de l'estuaire, parfait symbole de la cohabitation de la modernité de l’évènement et de l'authenticité d'Istanbul. Le temps était également au rdv avec deux belles journées ensoleillées qui promettaient de belles rencontres et un event réussi.

L’évènement a bien évidemment été marqué par le passage de speakers de renom tels que Tony Conrad, fondateur d'about.me, Rahul Sood de Microsoft Ventures ou encore Justin Kan, fondateur de Twitch & Justin TV et partner à Y Combinator. Les conférences programmées étaient reparties sur deux thématiques : "leaders of the future tech summit", qui regroupait surtout des discours destinés à remotiver les troupes, et "digital marketing and innovation conference", qui passait en revue tout les nouvelles tendances du marketing dans le domaine des nouvelles technologies.

Un espace était aussi dédié aux startups sélectionnées. Les startups ont pu présenter leurs produits et participer aux Founders Games, l’espace et le concours qui leur étaient dédiés. Si la Turquie, l'Ukraine, la Bulgarie, la Croatie, le Royaume Uni, la France, et d'autres pays européens étaient bien représentés, les  startups des pays arabes ne sont pas passées inaperçues, tant du point de vue quantitatif que qualitatif, avec des projets ambitieux, dans des domaines tels que la santé, l'éducation, la gastronomie, les services, le lifestyle et le divertissement.

Nous sommes allés à leur rencontre.

Ta3rifah (Egypt/UAE) : Cette application mobile propose un SaaS visant qui permet aux petites et moyennes enseignes d’adapter leurs offres à leurs clients à travers l'analyse de leurs préférences et de leurs habitudes de consommation. De son côté, le client peut être informé des meilleures offres et promotions adaptées à ses besoins et ses centres d'intérêt, et cumuler des points de fidélité pouvant être utilisés dans plusieurs magasins d'une même enseigne. L’application permet aussi d’offrir une analyse de l'achalandage et du comportement des consommateurs, permettant d’améliorer sa stratégie d’acquisition de nouveaux clients.

Ta3rifah facture chaque entreprise mensuellement en fonction du nombre d’enseignes utilisant le service. La startup compte aujourd'hui 8 clients aux Emirats Arabes Unis, dont des enseignes de restauration.

La startup, qui emploie déjà 6 personnes et a bénéficié d'un financement de 300 000$, avait fait le déplacement pour essayer de lever 500 000 USD supplémentaires. La startup faisait partie des finalistes  du concours, mais n'a pas été récompensé. « Aucune déception, nous confie Ismail Issa, un des 3 co-fondateurs, c'est probablement le 8ème ou 9ème concours auquel nous participons, et il y en aura d'autres. »

Medica Reminders (Égypte) : Cette application mobile permet d'enregistrer les prescriptions médicales (fréquence des prises, posologie etc) et de programmer des alertes afin de ne pas rater ses prises de médicaments ou ses rendez-vous médicaux. La startup était à WebIt pour  lever de fonds supplémentaires et promouvoir son application.

Shablol (Jordanie) : ce site éducatif arabophone offre aux enfants de 7 à 13 ans des articles thématiques, des forums, plusieurs jeux et des activités interactives et permet aux utilisateurs d'échanger entre eux et avec les membres de l'équipe, le tout de façon confidentielle et sous la surveillance de trois modérateurs opérant de 10h à 22h (horaires d'ouverture du site).

Avec plus de 2 millions de visiteurs et 1,3 millions d'utilisateurs enregistrés, dont 75% actifs, selon les chiffres de la startup, Shablol fait partie des sites les plus visités en Jordanie et en Egypte. L’équipe compte déjà 22 personnes.

Le fondateur Jozef El Atrach (en photo en haut de l'article), était présent dans le but de convaincre de nouveaux investisseurs. La startup a déjà levé 3 millions de dollars ces 2 dernières années, mais souhaite lever plus pour continuer d’enrichir le contenu et de développer l'expérience utilisateur. Elle repart de Webit avec le premier prix du Founders Games. 

Sawerly (Arabie Saoudite) : cette plateforme met en relation les photographes et les clients ayant besoin d’un photographe pour leurs événements : mariage, cérémonies, séminaires etc. Les clients peuvent consulter le profil et le portfolio des photographes, ainsi que les commentaires des clients précédents, et obtenir un devis immédiat ou réserver en ligne. Les particuliers peuvent bénéficier d’un espace (payant) de stockage pour leurs photos.  Lancé il y a 3 mois, le site a déjà enregistré 30 commandes.

Le site se finance en prélèvant 10% sur les honoraires des photographes. Les photographes peuvent aussi souscrire à un abonnement premium grâce auquel ils peuvent créer une page dédiée et obtenir différents avantages. Par ailleurs, la startup compte développer de nouvelles offres pour la vente de matériel photo, de cadre personnalisé, ou encore la vente de photos.

Le service, disponible en Arabie Saoudite mais aussi aux Emirats et en Égypte, était présent à Webit pour faire du networking et faire parler du site.

Tamatem (Jordanie): L’éditeur et plateforme de jeu bien connu des lecteurs de Wamda avait fait le déplacement pour rencontrer de nouveaux partenaires et trouver de nouveaux jeux déjà développés à publier.

Sufraty (Palestine) : Cette appli permet de trouver et des partager des recettes et de suivre celles d’autres utilisateurs, mais aussi leurs expériences culinaires. Sufraty compte aujourd'hui environs 1000 utilisateurs, basés principalement en Arabie Saoudite. Sufraty propose aux entreprises différents formats natifs de publicité comme le sponsoring des chaînes des chefs professionnels avec qui la startup travaille, ou encore la mise en avant d'équipements et/ou ingrédients dans les recettes.

Sufraty vient de boucler la première levée de fonds destiné à développer son effort marketing.

Kezakoo (Maroc) : Cette plateforme de e-learning collaboratif marocaine propose des vidéos éducatives aux jeunes de 6 à 23 ans en dialecte marocain et en français. Aujourd'hui Kezakoo rassemble plus de 25 000 utilisateurs actifs, dont 25% d’Algérie, nous explique Youssef Ghalem, le co-fondateur de Kezakoo, et propose plus de 750 vidéos.

A ce jour, le business model de Kezakoo repose uniquement sur la création de contenu pour entreprises et écoles privées. La startup compte rentabiliser le trafic de la plateforme à l’horizon 2015, après le lancement de la nouvelle version collaborative de la plateforme.

Pour Youssef Ghalem, la participation au Webit a permis à la startup de recueillir de nombreux feedbacks d’ d’utilisateurs et conseils d’entrepreneurs et investisseurs, et de booster l’ambition de l'équipe.

IT flakes (Emirats) : Ce logiciel permet d’optimiser la gestion des cliniques de dentisterie. Après les Emirats Arabes Unis, le fondateur compte se développer aux Etats-Unis et au Canada.

Les entrepreneurs sont repartis plutôt satisfaits de leurs rencontres et des contacts qu’ils ont pu avoir notamment avec les investisseurs, contacts qu’ils espèrent bénéfiques pour la réussite de leurs différents projets.

Cette participation des jeunes entrepreneurs arabes confirme la volonté de globalisation des entrepreneurs de la région, et la nécessité de connecter les efforts des entrepreneurs de la région MENA.

Crédit Photo : Abdelbar Aglagane

Pays

Partager

Articles similaires