LeWeb : 4 tendances qui pourraient chambouler le monde arabe en 2015

LOIC LE MEUR AND FRED WILSON at LeWeb 2015

La fin de l’année est toujours une période intéressante. Les uns font le bilan de l’année passée, les autres leurs prévisions pour l’année à venir. LeWeb, la grand messe du web français, n’est pas en reste. Cette année, l’équipe de LeWeb a choisi de faire le point sur les tendances qui devraient faire 2015. Nous en avons sélectionné quatre qui pourraient chambouler le monde arabe.

L’économie collaborative passe à une nouvelle échelle

En 2015, il ne sera plus question de consommation collaborative ou d’économie du partage mais d’économie collaborative ou crowd economy. Les entreprises feront de plus en plus appel à une foule d’individus pour construire leurs produits et services, et ce dans des secteurs de plus en plus variés.

Oui, Uber, Airbnb, LendingClub et Blablacar sont en chemin pour devenir les success stories de cette décennie, mais l’économie collaborative ne se limite plus à ces secteurs. Sur scène, Jeremiah Owyang dévoile un nouveau graphique qui met en avant tous les secteurs que l’économie collaborative a envahi ces derniers mois : l’éducation, avec notamment les MOOCs, la logistique, avec, par exemple, la startup Dubaïote Friendshippr, les télécoms, avec Fon, la santé, avec Cohealo. Un talk qui prouve le potentiel pour les startups arabes qui se sont lancés dans la consommation collaborative.

Découvrez plus dans la vidéo ci-dessous :

Les wearables vont s’imposer dans le monde professionnel

On a beaucoup parlé des montres et des fitness trackers comme des gadgets à offrir pour Noël, mais il ne s’agit là que la partie visible de l’iceberg. En 2015, les wearables vont s’imposer comme outils pour les professionnels. D’après un sondage effectué par Forrester (voir vidéo ci-dessous), 52% des managers dans les technologies et le monde des affaires considèrent mettre en place une stratégie autour des wearables comme une priorité modérée ou haute.

Les health trackers permettent de vérifier que les ouvriers dans des situations extrêmes sont en bonne santé afin d’intervenir rapidement le cas contraire ou aux personnels vérifiant l’état des avions sur le tarmac d’obtenir plus rapidement et faiblement l’expertise des équipes à distance. Voici de quoi inspirer les nombreux entrepreneurs arabes qui se sont imposés sur la scène des wearables.

Découvrez plus d’applications dans la vidéo ci-dessous :

Un esprit sain dans un corps sain

LeWeb a donné le ton. Cette année, les entrepreneurs vont prendre soin de leur état d'esprit. Des entrepreneurs qui pratiquent la médiation et le yoga sont montés sur la scène principale (et ce, à deux occasions !) et ont proposé des sessions de méditation dans la salle de méditation tout au long de la conférence.

Ces entrepreneurs avaient pour mission de prouver les bénéfices pour les entrepreneurs de pratiquer le yoga ou la méditation : ils seront moins stressés, prendront de meilleures décisions, auront une meilleure vision de leurs entreprises et une meilleur maitrise de leurs idées. Vu la réaction du public, le message semble passer.

Des neuro-scientifiques ont aussi pris la parole pour expliquer comment la médiation peut permettre de se débarasser de ses addictions - que cela soit l'addiction au tabac, à Facebook ou... aux seflies. Grâce aux applications mobiles et au pouvoir de la communauté, ces programmes deviennent accessibles à tous (voir la vidéo).

Vous pouvez regarder la vidéo ci-dessous pour vous essayer au yoga et à la méditation et passer outre le stress des bouchons à Casablanca ou votre addiction aux selfies (ne mentez pas...) :

La santé numérique, le nouvel eldorado

La santé est un secteur énorme – aux Etats-Unis les dépenses liées à la santé atteindront 4 trillions de dollars en 2015 – mais qui n’a pas encore beaucoup bénéficié de la révolution digitale. 

Comme le note Daniel Kraft, apporter du digital dans le secteur de la santé va permettre de prévenir plutôt que de guérir. Les wearables, comme FitBit, mais aussi les lentilles connectées ou les pyjamas pour bébé connectés, permettent de récupérer des données qui permettent d’agir le plus vite possible. Le digital permet même le développement des insideables, des objets connectés qui peuvent fonctionner à l’intérieur du corps, et utiliser ainsi une pilule pour faire une coloscopie.

Le digital permet aussi de prédire des maladies, grâce à la popularisation du séquençage de génome à distance par exemple, mais aussi d’améliorer la qualité (et le coût) des analyses, grâce à l’arrivée du stéthoscope digital, qui fonctionne avec une appli, ou encore d’un module qui s’ajoute à un smartphone et permet de faire qui permet diagnostique oculaire.   

Le digital permet aussi de traiter des patients dans des zones reculées ou mal desservies avec des consultations à distance ou l’envoi de médicaments par drones. Une thématique cruciale dans le monde arabe. 

Découvrez plus de façons d’intégrer le digital dans le domaine de la santé dans cette vidéo :

Crédit Photo : LeWeb

Pays

Partager

Articles similaires