Ces entrepreneurs maghrébins dévoilent leurs secrets pour faire durer l'argent plus longtemps [WamdaTV]

Quand on est une startup maghrébine, financer sa phase d’amorçage est souvent compliqué, il faut donc être prêt à bootstrapper pendant plusieurs années. Nous avons demandé à des entrepreneurs comment ils ont fait pour passer cette phase difficile.

« Il faut toujours penser qu’on en pas [de l’argent] ! C’est quand on n’a pas d’argent qu’on en dépense le moins » explique, entre deux rires, Amine Chouaib de Chifco

Pour Youssef El Hammal, il faut capitaliser sur ce qu’on a, dans le cas de Stagiaires.ma une base de donnée et de nombreuses pages vues. L’entrepreneur a donc signé des partenariats médias ce qui lui a permis de se passer de publicité.

Il est aussi important de savoir ce qui peut être sacrifié et ce qui ne le peut pas, explique Walid Sultan Midani. Dans le cas de Digital Mania, le seul budget compressible était la main d’œuvre, l’équipe s’est donc mise d’accord pour être payée trois fois rien pendant un certain temps.

Walid El Alaoui Mrani de Azur Systems adopte, lui, une stratégie différente. Il s’est concentré sur la génération de revenus plutôt que les économies. Youssef Hassar de  MesCadeaux.ma  conseille lui de s’intéresser à l’optimisation de la trésorerie.

Retrouvez les premières vidéos de notre série : 

Lire en

Pays

Partager