Genious, le leader marocain de l'hébergement web, se lance à l'international

Êtes-vous capable de citer l’hébergeur web ou le registraire numéro un dans le monde arabe ou africain ? Hamza Aboulfeth, le fondateur de Genious, l'hébergeur web le plus connu et l'unique registrar du Maroc, en doute car pour lui, il n’y en a pas. Déterminé à devenir le leader en Afrique et dans le monde arabe, Genious a lancé hier Genious.net, la version internationale du site.

« Le marché au Maroc est assez restreint » explique l’entrepreneur. « On a une capacité de grandir beaucoup plus importante que ce que propose le marché local. On a dépassé les 10 000 clients au Maroc mais pour atteindre les 100 000 clients il faudra aller à l’étranger. »

Pour y arriver l’entrepreneur mise sur la régionalisation. Chaque pays dans lequel Genious se lancera disposera de son propre site dans la ou les langues pertinentes, d'un service client localisé et acceptant le paiement dans la devise du pays et suivant une stratégie localisée. 

« Chaque région est unique, ce serait une grosse erreur de mettre en place la même stratégie pour l’ensemble des pays, explique l’entrepreneur. On a vu des choses marcher au Maroc et échouer dès qu’on les utilisait en dehors du Maroc. »

L’entreprise va se lancer dans 20 pays en Afrique et au Moyen-Orient dont le Sénégal, l’Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire, la Tunisie et les Emirats. L’entreprise dispose de plusieurs avantages qui devraient faire la différence avec les autres sites de la région, estime Hamza Aboulfeth.  

Tout d’abord, Genious fait partie des rares registrars africains et arabes à être accrédité par l’ICANN, l’organisation internationale responsable de la régulation et la gestion des noms de domaines (seuls sept registrars sont accrédités en Afrique et six au Moyen-Orient). Les autres hébergeurs ne sont que des revendeurs, ce qui signifie que le client final ne sait pas d’où vient son nom de domaine et peut se trouver dans une situation délicate en cas de problème.

Concrètement qu’est-ce que cela change en terme de clients ? Pas grand chose avoue Hamza Aboulfeth, pour qui pas plus de 5% des clients savent ce que c’est que l’ICANN. En revanche les gros clients, comme Hespress et Hmizate, sont sensibles à ce gage de sécurité et les plus petits clients ont tendances à faire confiance à une entreprise qui a déjà signé de gros clients.

L’entreprise a aussi misé sur l’expérience utilisateur. « On a vraiment essayé de réduire [les étapes pour acheter un nom de domaine] au maximum, de faire le plus simple possible » explique Hamza Aboulfeth. En supprimant plusieurs étapes dont la création de mot de passe par exemple, qui est généré automatiquement, l’entreprise a réussi à faire passer le temps nécessaire pour acheter un nom de domaine à moins d’une minute.

Genious va aussi se lancer dans certains pays où l’internet est plus développé comme le Canada, la France et l’Angleterre. Le positionnement y est là un peu différent puisque le registrar compte faire la différence grâce aux prix proposé sur des services à valeur ajoutée, comme l’infogérance (l’administration du serveur pour ceux qui n’ont pas les capacités techniques de gérer un domaine), le CDN (le content delivery network, une technique qui permet de distribuer le trafic des fichiers statiques sur des serveurs différents du serveur principal afin d’améliorer la vitesse du site) et l’hébergement sur le cloud. « En terme de prix, on est très compétitif face aux gros hébergeurs » estime Hamza.

L’entreprise auto-financée qui a enfin atteint le million de dollars de chiffre d’affaire en 2014, va prendre son temps pour se lancer. « On va se lancer pays par pays, concentrer nos efforts sur un pays à la fois, faire des tests et voir quel pays rapporte le plus. »

Pays

Partager

Articles similaires