Startups MENA, ces investisseurs internationaux pourraient s’intéresser à vous

Il y a quelques semaines, nous publions un article sur les différentes raisons qui poussent les VC étrangers à investir au Moyen-Orient.

Voici une liste d’entreprises basées hors de la région MENA qui investissent dans la région (ou considèrent le faire).

Lumia Capital

Basée à : San Francisco

Investissements dans la région : MarkaVIP, 5 millions de dollars en série A en 2011, puis 10 millions en série B en 2012.

Ce qu’ils cherchent :  « Nous allons continuer d’investir dans les technologies américaines disruptives à impact international, et dans les leaders des pays émergents alliant un business model prouvé et une connaissance du marché local. » dévoile le Vice-président Zachary Finkelstein. 


500 Startups

Basée à : Silicon Valley, la ville de Mexico, San Francisco

Investissements dans la région : Après avoir investi en 2012 dans la startup jordanienne Jeeran, 500 Startups a investi dans deux autres startups jordaniennes, Gallery Alsharq et Feesheh, et dans trois entreprises égyptienne, Wuzzuf, Alwafeyat et Edfa3ly.

Ce qu’ils cherchent : Le fonds d’investissement s’est associé avec Hasan Haidar du groupe de business angels bahreïni Tenmou, un signe fort de leur intérêt pour la région.  Le fonds est intéressé par les technologies modiles, la vidéo, la santé, les jeux et l’énergie solaire.


Hatcher

Basée à : Singapore

Investissements dans la région : La plateforme de paiement Telr en 2014.

Ce qu’ils cherchent : Le fonds vient d’annoncer le lancement d’un nouveau  fonds d’amorçage international doté de 100 millions de dollars dont un tiers devrait aller vers des startups de la région MENA dans la fin-tech et les technologies de l’information. L’entreprise prévoit aussi de lancer un bureau à Beyrouth, doté de son propre fonds qui devrait valoir autour de 50 millions de dollars. 


Amadeus Capital Partners

Basée à : Londres, San Francisco, Stockholm

Investissements dans la région : Aucun pour l’instant

Ce qu’ils cherchent : Pour ce VC, la région MENA est « un marché massif avec un énorme potentiel non-exploité […] Nous cherchons des entrepreneurs ambitieux […] qui pourront fournir des services innovants à un marché de très grande taille » justifie l’associé Jason Pinto depuis Londres. 


 
Basée : Antwerp, London, Istanbul
 
Investissements dans la région : Ils ont récemment financé souqlmal.com à hauteur de 1,2 millions de dollars.
 
Ce qu’ils cherchent :  Le VC belge a investi à de nombreuses occasions en Turquie, notamment avec Peak Games et CicekSepeti, et a investi dans le site de e-commerce marocain hmizate.ma. Ils s’intéressent à l'IT, aux médias et services en ligne et étaient un des premiers VCs à travailler avec MarkaVIP.

Tiger Global Management

Basée à : New York

Investissements dans la région : Ils ont fait l’acquisition de Cobone.com en 2013 pour une valeur estimée à 40 millions de dollars, ont investi à deux reprises dans Maktoob et ont acheté une part non négligeable de bayt.com en 2008.

Ce qu’ils cherchent : Ce hedge fund/VC aime la discrétion, surtout en ce qui concerne leurs opérations en région MENA – ils n’ont d’ailleurs ni site internet ni page Facebook. Il est donc difficile de savoir dans quelle direction ils vont aller. Ce qu’on sait en revanche, c’est qu’ils aiment le ecommerce. Leur portfolio américain est constitué en grande partie de gros sites de e-commerce US portfolio.


Frontier Digital Investments

Basée à : Kuala Lumpur

Investissements dans la région : Propertyfinder.ae en 2012.

Ce qu’ils cherchent : Pour Shaun Di Gregorio, le PDG de ce fonds qui s’intéresse particulièrement aux petites annonces dans l’immobilier et l’automobile, il y a encore plus d’opportunités à exploiter au Moyen-Orient, contrairement à l’Asie où les marchés sont déjà assez saturés.


Naspers

Basée à : Cape Town

Investissements dans la région : Le fond a investi dans Souq.com en 2012, et dans Dubizzle.com en 2013 puis 2014, l’entreprise possédant désormais 48% de Dubizzle

Ce qu’ils cherchent : Surnommé le plus grand groupe média d’Afrique, l’entreprise sud-africaine connaît bien le marché local. Ses investissements dans souq.com et dubizzle.com lui ont donné accès à un énorme pan du e-commerce et des petites-annonces dans la région. Le groupe jouant la carte de la discrétion, Wamda n’a pas été en mesure d’obtenir d’informations sur leur stratégie d’investissement pour la région.


Fenox Venture Capital

Basée à : Silicon Valley

Investissements dans la région : Aucun pour l’instant

Ce qu’ils cherchent : Le fonds d’investissement international a annoncé en 2014 vouloir lever 100 millions de dollar, dont 25% seront investis dans des startups de la région MENA dans les dix prochaines années. Le fonds Fenox Global Fund IV travaille en partenariat avec Innovation 360 à Dubaï pour investir au niveau de la série A et du financement pré-IPO. Comme avait expliqué Brent Traidman à Wamda précédemment « Nous nous concentrons sur les marchés émergents tels que l’Asie du Sud-est et la région MENA où le taux de pénétration du mobile et des réseaux sociaux est fort et les manques dans certains secteurs forts. »


Rocket Internet

Basée à : Berlin

Investissements dans la région : Ils ont fait l’acquisition de la plateforme de livraison de repas koweïti Talabat, le plus gros exit que la région aie connu

Ce qu’ils cherchent : Ce groupe de e-commerce allemand veut devenir la plus grande plateforme web en dehors de la Chine et des U.S., la région MENA est donc bien évidemment en haut de leur liste. Ils ont beaucoup fait parler d’eux en lançant en 2012 Namshi et Mizado. En 2014, ils ont lancé le Middle East Internet Group [Ndlr : ainsi que le African Internet Group dont le mandat s’étend à l’Afrique du Nord], plus récemment, ils ont lancé Kaymu.com et Wadi.com

Cette liste est amenée à évoluer évidemment. Si vous pensez qu’un fonds d’investissement devrait être ajouté à la liste, n’hésitez pas à nous le faire savoir dans les commentaires ci-dessous. 

Pays

Partager

Articles similaires