A la recherche des success stories arabes

Arab Excellence - Believe what you see and lay aside what you hear
Croyez ce que vous voyez, mettez de côté ce que vous entendez

Adolescents, avez-vous été inspiré par des entrepreneurs, des sportifs ou encore des artistes arabes ? Probablement pas car très peu sont connus et mis en avant. Cela pose un grave problème car faute de modèle de réussite, les jeunes ont tendance à penser que réussir dans le monde arabe est impossible. Pour autant, les Arabes sont nombreux à exceller et leur parcours sont aussi impressionnants que leurs réussites.

Hamza Chraibi a créé Arab Excellence en Janvier 2013 pour prouver aux jeunes Arabes que la réussite est possible dans le monde arabe en mettant en avant des exemples d’accomplissement et d'excellence arabes.  « Il faut que les mots" réussite et accomplissements" deviennent des mots banales dans l’esprit des jeunes arabes, pour que plus d'initiatives et de risques soient pris » explique t’il.

Pour ce faire, l’association réalise des vidéos mettant en avant des Arabes ayant réussi dans la vie. L’équipe diffuse ensuite ces vidéos auprès de jeunes de la région afin de les convaincre qu’ils peuvent le contrôle de leur vie.

Faire tomber le tabou de la réussite

Parler de réussite dans le monde arabe est trop souvent un tabou, estime le fondateur. « Nous préférons garder notre réussite pour soi de peur de passer pour des "frimeurs" » développe t'il. [NdlR : D'autres raisons expliquent ce silence comme la supersition ou la peur d'attirer les regards des mauvaises personnes] « La plupart des réussites au niveau des arabes restent non célébrées et non connues, ce qui conduit beaucoup de jeunes à penser que le seul moyen de réussir, c’est d'aller à l'étranger. »  

A l’inverse, aux Etats-Unis les réussites sont célébrées et les jeunes grandissent confiants que le succès à portée de tous ce qui les amène à prendre plus de risques.

Pour Hamza Chraibi, il est important de créer, comme aux Etats-Unis, un climat dans lequel les jeunes n’ont pas peur de rêver, d’avoir des buts ambitieux et de travailler dur pour les atteindre. « Nous avons dans notre région une infinité de réussites » explique t’il avec en tête Mohed Altrad, un orphelin bédouin syrien devenu un entrepreneur mondialement reconnu, et Omar Samra, le plus jeune arabe à escalader l'Everest. « Il suffit de les révéler et de les partager avec la jeunesse, pour les décupler dans le futur. »

Omar Samra interviewé par Arab Excellence
Omar Samra, un aventurier devenu entrepreneur qui s'apprête à aller dans l'espace

A la rencontre des modèles arabes

Il est important que les jeunes comprennent que réussir ne signifie pas à avoir un compte en banque bien rempli, explique le Marocain. « L’excellence ne veut pas dire nécessairement le succès financier ou médiatique, continue t’il. Nous recherchons des personnes qui sont devenus des experts reconnus dans leur domaine et qui changent leur monde d’une façon positive. Nous cherchons des personnes ayant des valeurs positives d'humilité et qui essaient d'aider leur communauté. » 

Aidé d’un réseau d’amis et soutenu par des organisations, l’équipe d’Arab Excellence a réussi à repérer depuis sa création plus de 55 exemples de réussite - la grande majorité des vidéos doivent encore être montées et mises en ligne.

Pour créer du contenu de qualité, à la hauteur de l’excellence des interviewés, Hamza a dû apprendre à devenir réalisateur. Une fois l’équipement professionnel acquis, il a convaincu une experte en interviews, une journaliste, et des réalisateurs de films de le former bénévolement. 

Aujourd’hui, l’organisation compte plus de 10 contributeurs, en majorité bénévoles, basés aux quatre coins du monde, de Dubaï à la Tunisie en passant par les Etats-Unis, dont certains ont été formés à la réalisation. Plusieurs journalistes ont aussi offert de réaliser des interviews à titre bénévole. « L'idée à terme est de développer un mouvement participatif » explique Hamza.

Quand cela ne suffit pas, l’équipe peut désormais faire appel aux services des caméramans professionnels grâce au soutien financier de plusieurs sponsors. Dans le futur, Arab Excellence compte devenir une entreprise sociale qui proposerait de l'organisation d'évènements, des formations pour les universités et entreprises par exemple.

Pour parler à tous les jeunes, il faut mélanger le online et offline   

Comme TEDx et d’autres organisations du même type, Arab Excellence publie ses vidéos sur son site et travaille avec médias pour diffuser ces vidéos à un large public. Mais pour toucher des jeunes arabes qui n’ont pas nécessairement accès à internet ou qui ne consomme pas ce genre de contenu, rien ne vaut des rencontres en personne.

Hamza Chraibi et son équipe ont organisé plusieurs interventions dans des lycées et des universités pour diffuser les vidéos et en discuter. Mais c’est vers les orphelinats que le groupe concentre ses efforts.

Arab Excellence au travail dans un orphelinat
Des orphelins marocains en présence de Nezha Bidouane, médaille d'or aux championnats du monde de 400 m haies

« Dans plusieurs pays arabes comme au Maroc, il y a plusieurs milliers de jeunes orphelins qui, faute d'espoir et d'inspiration, se dirigent vers d'autres chemins tels que la rue, la violence ou même parfois le terrorisme, explique Hamza Chraibi. Ces messages d'espoir […] raisonnent dans les esprits de ces adolescents. »

Même s’il est trop tôt pour mesure l’impact de ces vidéos, le fondateur explique que de nombreux jeunes ont déjà commencé à déterrer des rêves et à parler avec beaucoup plus d'optimisme. Beaucoup ont gagné en confiance en soi, que ce soit au niveau de leur identité ou de leur capacité à réussir dans la vie, témoigne t'il.

Mais ce n’est que le début. Ces prochaines années, Hamza espère intégrer l'étude de ces exemples de réussite au cœur des cursus scolaires de certains pays arabes et de développer des cours en ligne bases sur ces modèles de réussite, tout en intégrant les étudiants dans le procès de création d'interviews. 

Rêver tôt et écouter

S’il y a une leçon à tirer de tous ces exemples de réussites, c’est qu’il faut réfléchir très tôt à ce que l'on veut faire dans sa vie, estime le Marocain et à mettre en place un projet et des objectifs précis à atteindre au court, moyen et long terme. « En travaillant, on parvient a surmonter les challenges et à atteindre l'excellence. L'argent et le confort financier viennent par la suite naturellement. »

La deuxième clé du succès est l’écoute. Il faut « savoir écouter les personnes qui sont passés par ton chemin avant et qui peuvent t'orienter et faire gagner du temps. Savoir s'entourer de mentors est également nécessaire pour atteindre la réussite, quelque soit le domaine » conclue t’il.

Photo : Arab Excellence

 

Sur le même sujet :

Pays

Partager

Articles similaires