Level Up, quand les entrepreneurs marocains rencontrent les investisseurs régionaux

Rencontres et networking à Level Up Morocco
Rencontres et networking à Level Up Morocco 

Cette année, Level Up Morocco, le meetup annuel de la communauté d’entrepreneurs marocains StartupYourLife a fait fort. En faisant venir à Casablanca douze mentors, speakers et investisseurs internationaux, dont certains de l’accélérateur jordanien Oasis500 et du réseau de business angels égyptiens Cairo Angels, le réseau marocain a prouvé que la scène startup marocaine entrait dans la cour des grands.

L'événement s’est ouvert le 11 Juin à Casablanca, avec une journée de bootcamp durant laquelle 12 startups ont pu travailleur sur leur projet avant de les présenter à un jury composé de mentors et d’investisseurs. Quatre se sont distinguées et ont pu présenter leur startup le lendemain lors de la journée grand public à la Villa Blanca devant les 300 participants de l’évènement. L'application LIK, qui permet d'obtenir des crédits téléphoniques gratuitement, a remporté la compétition et par la même occasion un chèque de 10 000 MAD (1 000 USD) de la part de la plateforme de petites annonces Avito.

Parmi les sujets abordés par les speakers la recherche de financement a particulièrement intéressé les participants.

Le manque de financement au centre des discussions

Si des initiatives locales permettent aux startupers de présenter leurs projets devant des investisseurs, comme le Pitch Lab, ou d’obtenir des petites enveloppes, comme le Réseau Entreprendre, les opportunités nationales restent minimes.

Certes, le Maroc Numeric Fund a investi dans 13 entreprises avec des cachets commençant à un million de dirhams (100,000 USD) ces cinq dernières années mais ces investissements étaient surtout à destination de startups ayant déjà réalisé un certains nombres de ventes, explique Omar El Hyani, directeur des investissements du MNF. Malgré les dispositifs mis en place, le MNF reste aujourd'hui le seul investisseur en capital risque actif destiné aux startups sur le marché marocain.

Le Maroc manque d’accélérateurs avec un fonds de capital amorçage et de réseau de business angels, explique Jamil Wyne, responsable du Wamda Research Lab.

Jamil Wyne de Wamda, Karim Samakie de Oasis500 et Magda Habib de Cairo Angels
Jamil Wyne de Wamda, Karim Samakie de Oasis500 et Magda Habib de Cairo Angels 

La nécessité de se tourner vers l’étranger

Des startups autofinancées comme Mysportner et Infinitable ont donc fait le choix de participer à des évènements internationaux, tel que Arabnet, pour trouver des investissements étrangers, et du smart money, c’est à dire du capital s’accompagnant de coaching et de mise en réseau, nous confie Boutaïna Kadry, cofondatrice d'Infinitable, un service aidant les Marocains à trouver des bonnes adresses de restaurants et à réserver une table.

« La Jordanie, le Liban et Dubai ont les scènes startups les plus avancées et dynamique de la région » a confirmé Jamil Wyne durant son panel. Oasis 500, l’accélérateur de Jordanie a, à lui seul, accompagné et investi dans 111 startups de la région dont une marocaine, Sheaply, en 2015. Flat6Labs est un autre accélérateur phare ayant des programmes au Caire, à Jeddah, à Abu Dhabi et bientôt à Beyrouth.

Les startups doivent répondre à trois facteurs pour être acceptées dans de tels programmes : résoudre un problème réel, constituer une équipe complète et développer un projet pouvant s'exporter à l'international, a expliqué Karim Samakie, responsable des investissements pour Oasis500 au public. 

Il ne faut pas non plus ignorer les business angels qui apportent des ressources financières mais aussi du mentoring et du réseau. En 5 ans, les membres de Cairo Angels en Egypte ont financé 50 startups avec un fond de 10 à 20 000 $, explique Magda Habib, membre de Cairo Angels. 

Développer la communauté pour trouver du financement

Développer une communauté est essentiel, rappelle Jamil Wyne, car cela aide les entrepreneurs à s'entourer de personnes soutenant leurs projets, à partager leurs ressources et connaissances et à participer à des occasions permettant de trouver de l'investissement.

C’est d’ailleurs la raison d’être de StartupYourLife. La communauté a pour principal objectif de développer une communauté d'entrepreneurs afin qu’ils puissent échanger, se donner des feedbacks, partager leurs savoirs et expériences et se constituer comme un groupe de beta-testeurs pour les projets des uns et d’autres.

Partant du constat qu’il existe une méconnaissance économique et sociale de l'écosystème entrepreneurial marocain, StartupYourLIfe a pour objectif de mettre en lumière l’entreprenariat innovant marocain.

Level Up a prouvé que Le Maroc peut attirer des acteurs mondiaux. Il faut maintenant dépasser l’effet de comm’ et transformer ces échanges et beaux discours en réalité.

Photos : Houda Lahlou

Ces articles devraient aussi vous intéresser

Pays

Partager

Articles similaires