Relations publiques pour startups au Kaymu Entrepreneurs Club

Yassir El Ismaili

C’est dans le cadre intimiste du Carré Français qu’a eu lieu le premier workshop du Kaymu Entrepreneurs Club, en partenariat avec Startup Your Life. Pour cette première édition, les soft skills étaient à l’honneur avec un panel orienté Relations Publiques et Communication  à destination des startups.

Quand et comment communiquer lorsqu’on se lance ? C’est la question à laquelle ont tenté de répondre Réda Essakalli, directeur de la stratégie au sein de l’agence de RP MOSAIK et Aissam Fathya, Directeur Général de l’agence média Kenzmédia, ainsi que deux entrepreneurs : Yassir El Ismaili, CEO de Careem (anciennement taxiii) et Nabil Sebti, ancien gérant de Mydeal.ma et fondateur du média Nssnss.ma. Voici les principaux points qu’il fallait retenir.

Le premier workshop d’une longue série

Kaymu, la marketplace généraliste, n’est pas une startup comme les autres, financée et épaulée par le géant international Rocket Internet, elle bénéficie des connaissances du groupe. Pour autant Sevan Marian, jeune directeur général de Kaymu, et son équipe ont voulu aider  l’écosystème entrepreneurial marocain à grandir. En créant le Kaymu Entrepreneurs Club, ils visent à « apporter du contenu pédagogique concret pour transmettre aux startups le savoir-faire et le réseau qui peuvent booster leur réussite » explique Sevan.

Le club appartient aux startupers. Le contenus des prochaines éditions seront décidés de manière collaborative, notamment via leur partenaire StartupYourLife, à l’image du tableau des propositions sur lequel des idées de sujets ont déjà été écrites le soir de l’événement. 

Définir ses objectifs

Avant toute démarche de communication, il est impératif de définir les objectifs de son action en amont, et de définir sa cible médiatique en conséquence, se sont accordés les intervenants. 

Adapter son message à chaque média

Réda Essakalli recommande de s’intéresser aux lignes éditoriales des médias qui touchent à sa cible, et leur envoyer des communiqués adaptés à leur angle d’approche. Pour les intéresser, les startups peuvent innover en racontant leur histoire, et en offrant un contenu en rupture avec les présentations classiques des entreprises. Chaque communication doit raconter, chiffre à l’appui, l’histoire d’une évolution, d’un rayonnement, d’un impact ou d’un fait marquant comme la participation à un événement ou une compétition.

Questions-réponses au Kaymu Entrepreneurship Club
La session de Questions-réponses bat son plein

Soigner son réseau

Mais les relations publiques d’une startup ne se limitent pas aux médias. Le premier outil de communication selon Yassir El Ismaili, « c’est l’entrepreneur en soi, et la relation qu’il entretient avec ses potentiels utilisateurs ». C’est avec 0 dirhams en budget communication et une simple page Facebook que Careem, précédemment Taxiii,  a assis sa marque et construit sa base d’utilisateurs, l’entrepreneur répondant personnellement à toutes les demandes qui lui parvenaient.

Cela sans négliger l’entourage de l’entrepreneur qui fait partie intégrante des RP d’une startup à moindre coûts : « vos anciens camarades, anciens collègues, vos amis et vos proches sont un réseau de soutien sur lequel il faut se reposer, et qu’il faut transformer en ambassadeur de votre marque » a expliqué Aissam Fathya à l’auditoire. 

Créer du contenu

Pour autant, le premier moteur des RP reste la production de contenu, insistent les deux entrepreneurs du panel. Pour Nabil Sebti, une façon d’intéresser à sa startup est de s’exprimer au biais d’articles de presse ou d’intervenir lors d’événements reliés - ou pas - au domaine d’activité de son entreprise : « Même si vous n’abordez pas du tout le sujet de votre startup, votre signature intéressera les lecteurs, et génèrera de l’intérêt envers vous et votre entreprise ».

Pour Ali Lakrabi, le fondateur de la  télécommande multifonction pour smartphone Airmote, c’est une vidéo explicative de son produit en darija,réalisé simplement « pour ses amis » qui l’a porté à sa grande surprise sur l’avant-scène médiatique. Un élan patriotique a ensuite fait tourner le compteur de vues sur YouTube jusqu’à 14 000.

Participer à des conférences

Pour Kenza Bennani, fondatrice de l’application de mise en relation de sportifs Mysportner et Ismail Bargach, co-fondateur de Lik, une appli qui permet de recevoir des recharges téléphoniques gratuitement, qui se sont exprimés lors de la séance de Q&A, c’est leur participation à des événements internationaux qui les a propulsés sur la scène médiatique.

Toutefois, si la renommée est intéressante, les RP non préparés peuvent être contre-productives. « Quand on communique, il faut avoir la capacité de fournir des réponses de qualité  non-seulement aux journalistes, mais aux potentiels utilisateurs en croissance, et surtout passer beaucoup de temps sur le community management, conseille Yassir El Ismaili Quand on n’y est pas préparé, on peut se retrouver dépassé par les événements, et cela peut avoir des retombées très négatives »

Photo : Kaymu

Si vous avez aimé cet article, vous devriez aimer :

Pays

Partager

Articles similaires