Adnane Addioui, l’évangéliste marocain de l’entrepreneuriat social reçoit le prix Karim Jazouani

Adnane Addioui donne le coup d'envoi de Dare Space
Adnane Addioui inaugure Dare Space (Crédit photo : Hind Touissate, Dare Space)

Cette année encore, les entrepreneurs marocains ont parlé. C’est avec plaisir que Wamda remet le prix Karim Jazouani 2015 à celui qui mis l’entrepreneuriat à impact sur le devant de la scène : Adnane Addioui.

On comprend facilement que les Marocains aient voté pour lui. Fondateur et président du Moroccan Center for Innovation and Social Entrepreneurship (MCISE), il est aussi Résponsable Maroc d’ENACTUS, une ONG qui aide les étudiants à monter des projets entrepreneuriaux, qu’il a mené aux finales internationales. Cette année, il a lancé DARE, le premier accélérateur et espace de coworking du pays dédié aux entreprises à impact en amorçage.

Passionné, il accompagne de nombreuses startups et porteurs de projet au Maroc et voyage dans le pays et à l’étranger pour présenter l’entrepreneuriat social.

Adnane Addioui nous rappelle que les entrepreneurs doivent être guidés par une mission, celle de trouver des solutions aux nombreux problèmes que rencontrent nos pairs, et que cibler les moins fortunés est un choix économiquement viable.

L’écosystème entrepreneurial marocain est encore jeune mais grâce aux efforts de passionnés comme Adnane Addioui, il va dans la bonne direction.

« Il mène un combat quotidien pour créer des entrepreneurs sociaux au Maroc » a écris un de ceux qui l'ont nomminé.

« Il pousse les entrepreneurs à exploiter leur potentiel » a ajouté un autre.  

Nous offrirons à Adnane Addioui notre soutien et notre réseau afin qu’ils puissent continuer de promouvoir et d’aider l’écosystème marocain à travers le monde arabe.

Le travail d’Adnane Addioui pour développer l’entrepreneuriat marocain est le meilleur hommage que l’on puisse rendre à Karim Jazouani.

Quand le défenseur le plus actif et passionné de l’entrepreneuriat marocain nous a quitté il y a plus de deux ans, les entrepreneurs du pays se sont trouvés sans leader. Karim Jazouani ne peut être remplacé mais son œuvre peut être continuée.

« [Avoir] Adnane  [comme lauréat du prix] honorera les acteurs du changement mais aussi le nom de Karim » a écrit un entrepreneur.

Et un ami de Karim d’ajouter « [Karim Jazouani] serait fier d’Adnane. »

Pays

Partager

Articles similaires