Pour contrer Avito, Moteur.ma lève auprès d'un fond asiatique

Moteur.ma permet aux Marocains d'acheter des voitures en ligne
Moteur.ma permet aux Marocains d'acheter des voitures en ligne

Le site de petites annonces automobiles Moteur.ma a annoncé en fin de semaine dernière une levée de fond auprès de Frontier Digital Venture. Le fond malaysien spécialiste des portails de petites annonces prend ainsi le contrôle de 32%

Le montant n’a pas été dévoilé mais serait, selon le fondateur Abderrazak Yousfi, bien au dessus des montants qu’un entrepreneur peut lever au Maroc – huit millions de dirhams (soit près de 750 000€) auprès du MNF par example.

Cet investissement devrait permettre au premier site de petites annonces dédié à l’automobile (en terme de pages vues, selon Alexa) d'avoir les moyens de rivaliser face à Avito.

Un besoin, un service

En 2007, Abderrazak cherche à acheter une voiture et ne trouve rien en ligne. Convaincu que le web marocain a besoin d’un site automobile, il crée moteur.ma. Le site est assez basique - il agrège des photos et vidéos de voitures et de tuning et offre un forum automobile – mais lui permet de réserver le nom de domaine et d’interagir avec les internautes marocains.

En 2009, à la demande des visiteurs et grâce à l'aide financière d'amis, il ajoute des fiches techniques et permet aux utilisateurs de poster leurs petites annonces. Deux ans plus tard, il crée la structure de la société et commence à monétiser le site en affichant des publicités AdWords.

Aujourd’hui, le site est dédié aux petites annonces automobiles mais propose aussi plusieurs services d’aide à la décision. En plus du forum, qui permet aux Marocains d’obtenir des informations avant l’achat d’un véhicule ou lorsqu’ils rencontrent des problèmes techniques et mécaniques, le site permet aussi de calculer la cote des véhicules d’occasion au Maroc et propose des fiches techniques.

Les avantages d’un site spécialiste

Face à Moteur.ma, d’autres sites spécialistes comme Voitureaumaroc, mais surtout les plateformes petites annonces généralistes comme Marocannonces.ma et le mastodonte Avito.ma.

Être un spécialiste permet d’offrir un service de qualité que ne peut pas offrir un généraliste comme Avito, nous explique Abderrazak Yousfi dans un entretien téléphonique.

La plateforme propose de l’information mais aussi une modération des annonces et un format d’annonces et filtre de recherche adaptés à l’automobile – bien que force est de constater qu’il n’est pas si différent de celui d’Avito.

Avito propose aussi des filtres de recherche
Avito propose aussi des filtres de recherche

Les voitures mises en vente sur le site, souvent par des professionnels, sont essentiellement moyen/haut de gamme, contrairement à celles qu’on peut trouver sur des sites généralistes, affirme l'entrepreneur.

C’est pour continuer à se distinguer d’Avito que le fondateur est aller lever des fonds.

Lever des fonds à l’étranger

Pour obtenir le montant qu’il souhaitait, Abderrazak Yousfi a pris contact avec des fonds étrangers. C’est Frontier Digital Ventures qui a répondu présent.

C’est le troisième investissement africain pour le fond dédié aux plateformes de petites annonces, après des investissement dans les portails généralistes Kupatana.com en Tanzanie Propertymaputo.com au Mozambique.

Créé en 2014 par Shaun Di Gregorio, ancien PDG d’iProperty, groupe spécialiste des petites annonces en ligne en Asie, et soutenu par le Catcha Group, un fond d’investissement de premier plan en Asie, ce fond va aussi offrir à l’entrepreneur marocain l’accompagnement dont il a besoin, nous affirme t-il.

« Nous sommes persuadés qu'avec notre investissement, ainsi que notre apport stratégique et opérationnel, nous pouvons faire de e Moteur.ma une success story encore plus excitante » affirme Shaun Di Gregorio dans un communiqué de presse.

« Le montant [de l’investissement] est important mais le plus important, c’est que nous avons le contrôle total de l’entreprise et que [nous sommes] suivi » explique Abderrazak Yousfi à Wamda.

Abderrazak Yousfi dans son bureau
Abderrazak Yousfi dans son bureau (crédit: Moteur.ma)

Cet investissement permettra à Abderrazak de recruter une équipe dédiée - jusqu’à présent, il était aidé ponctuellement par trois membres de l’agence web qu’il a créé en 2008, Webo, et par des freelancers.

Fort de sa future équipe, l’entrepreneur pourra, dans un premier temps, faire grossir son nombre de pages vues et le nombre d’annonces publiées par les professionnels (garagistes, revendeurs etc). D’ici un an, les annonces par des professionnels devraient représenter 70% des annonces, contre 50% à l’heure actuelle.

Dans un second temps, l’équipe s’attaquera à la monétisation à travers la publicité en ligne et la création de services payants à destinations des professionnels.

Jusqu’à présent, le secteur automobile a été épargné par la guerre des plateformes de petites annonces. Le secteur n’a pas encore connu de surenchères des moyens – comme celle entre les plateformes généralistes qui a mené à l’acquisition d’Avito.ma par Bikhir – ou l’arrivée de gros groupes internationaux et régionaux – comme c’est le cas sur le marché de l’immobilier. Cet investissement marque t’il le début d’une nouvelle époque ?

Pays

Partager

Articles similaires