Startup Maroc Championship : 2 jours, 7 concours de startups

Startup Maroc Championship
StartUp Maroc réunit 60 startups pour deux jours de pitch (photos via StartUp Maroc)

Cette année, StartUp Maroc a fait le choix de réunir tous les concours que l’association organise lors d’un même événement, la Startup Maroc Championship.

« On voulait créer le plus grand événement de startups au Maroc, a expliqué Naoufal Chama, président de Startup Maroc. On voulait un événement pour les startups, où les mentors, membres du jury et speakers sont aussi des créateurs de startups, et où les fondateurs de ces startups peuvent s’aider et collaborer entre eux ».

Organisée au Technopark Casablanca les 23, 24 et 25 octobre, la Startup Maroc Championship se voulait être une vitrine pour célébrer et exposer la qualité et le potentiel des entrepreneurs marocains et leur offrir des opportunités de mentoring et networking.

L’évènement a rassemblé en un seul endroit 60 startups, qui ont bénéficié pendant la première journée de vendredi de l’expertise de 50 mentors, et ont ensuite concouru pendant le weekend dans 3 compétitions thématiques et 4 compétitions généralistes s’adressant à différents stades de maturité.

Les vainqueurs participeront aux finales internationales et bénéficieront d’un accompagnement pour préparer leur participation, et une campagne relation presse offerte par le partenaire Backoffice.

Un public éclectique, un focus étudiant

Près de 250 personnes, entrepreneurs et aspirant entrepreneurs, jeunes étudiants, simples curieux ou encore investisseurs, ont répondu présents. 

« On est là pour deux raisons, d’abord notre passion pour le monde des startups et de l’innovation. Ensuite, pour mener une prospection pour le lancement d’une boite de conseil en communication spécialement dédiée pour les jeunes startups » expliquent Hamza, Kaoutar, Houssam et Mouhssine, quatre étudiants en école de commerce, l’ISCAE Casablanca. 

« L’un des objectifs de cet événement est d’inspirer des étudiants et les aider à se lancer. Il y a eu d’ailleurs une compétition au niveau de l’ideation qui cible ces étudiants (Startup Open», ajoute Zineb Rharrasse, co-fondatrice et directeur générale de StartUp Maroc.


Deux jours, sept concours  

Préparer les participants à la vie d’entrepreneurs

Pour lancer les deux jours d’évènements ouverts au public, l’équipe de Startup Maroc avait fait le choix de donner la parole aux entrepreneurs. Chokri Mousaoui, PDG de Eternal Sun, une entreprise hollandaise qui avait remporté la finale mondiale de CleanTech Open en 2013, a discuté de l’importance de croire en son idée, sa mission, et d’être résilient.

Cinq experts ont ensuite débattu de l’échec entrepreneurial qui ne doit aucunement être considéré comme une honte mais comme une précieuse expérience dont l’entrepreneur doit profiter. Il a ainsi fallu huit échecs au panéliste Ufuk Batum (Founder Ventures & Mentors League) avant de finalement goûter à la réussite.

À vos marques, prêts, pitchez !

Pour autant, ce sont les finales des sept concours qui ont attiré les participants.

« Notre objectif, c’est les 50 000 Dirhams du prix (environ 5 000 USD). Les sessions de mentoring et les retours nous ont aussi poussé à pivoter et à percevoir des aspects [de notre startup] qu’on ne voyait pas et qui vont faire maintenant la puissance de notre projet » témoigne Ismail Rachdaoui, le fondateur de Nextwi, une startup qui permet aux commerces d’interagir avec leurs clients en offrant du wifi gratuit, et qui concourait à la MVP Cup.

D’autres étaient venus en tant que spectateurs assister au difficile exercice de pitch en anglais.

Les jurys ont favorisé les solutions originales, adaptés au contexte marocain, plutôt que des copies de services existants, et offrant des opportunités claires de scalabilité et d’expansion à l’international. 

La première compétition, la MVP Cup, est une compétition africaine qui a pour objectif de récompenser les startups au stade de MVP, c’est-à-dire s’appuyant sur un produit minimum viable pour obtenir une validation claire du marché. Elle a été remportée par Annajah.ma, un service d’accompagnement scolaire 100% conforme au programme Marocain qui compte plus de 30 000 adhérents.

Après le déjeuner, la Creative Business Cup, une compétition dédiée aux entrepreneurs des industries créatives, a récompensé un habitué des compétitions de Startup Maroc, Moor’s surfboards, une marque spécialisée dans les équipements de surf qui marie des éléments issus de différentes cultures.

Le Future Agro Challenge s’adresse aux startups innovantes dans le secteur de l‘agriculture et l’agroalimentaire. Il a été remporté par Evaptainers pour la conception et production d’un réfrigérateur lowcost qui marche sans électricité grâce aux rayons du soleil et de l’eau.   

Lik et Linkry s'affrontent lors de Get In The Ring
Lik et Linkry s'affrontent lors de Get In The Ring

La dernière compétition de la journée, Get In The Ring, a regroupé les startups les plus avancées qui s’affrontent par pitch sur un ring de boxe.

Lik championne de la catégorie « Light Weight » et Linkry championne « Middle Weight » ont validé leur ticket pour la finale régionale qui se déroulera au Maroc en janvier 2016. Le gagnant de la régionale participera à la finale internationale afin de prétendre au grand prix de 1 000 000 €.

La journée de dimanche a débuté par la Startup Open, une compétition dédiée aux startups au stade de l’idée. Le choix du jury s’est porté sur Societall, un réseau social pour les bonnes causes, regroupant des particuliers, ONGs et des entreprises pour collaborer et rehausser le niveau de l’engagement social.

Clean Tech Open récompense les startups les plus innovantes dans le domaine des technologies propres et a consacré Ecodôme Maroc, une entreprise qui construit des dômes écologique et peu cher à destination des touristes ou de résidents locaux en utilisant de l’argile naturelle.

La dernière compétition était la fameuse Startup Cup, une compétition de business models avec pour objectif d’aider les entrepreneurs à viabiliser leurs business models et d’accélérer la phase de validation avec le marché grâce à du mentoring. Huit startups ont été sélectionnées pour les demi-finales. Elles participeront à un bootcamp pour perfectionner leurs business models.

StartUp Maroc ne compte pas s’arrêter là. Naoufal Chama a ainsi annoncé la création d’une plateforme de e-learning pour les entrepreneurs qui s’appellera probablement « Startup Academy ». 

L’association a aussi annoncé quelques partenariats, dont les plus marquants sont ceux avec Réseau Entreprendre Maroc, dont la mission est l’accompagnement des nouveaux entrepreneurs en leur offrant du financement (prêt d’honneur de 50 000 à 100 000 MAD – environ 5 000 à 10 000 USD) et du mentoring , ainsi que Devoxx Morocco, la plus grande conférence technologique d’Afrique,  afin de créer des synergies entre les entrepreneurs et les développeurs, hackers et professionnels des solutions IT.

Réunir un aussi grand nombre d’acteurs de l’écosystème entrepreneurial favorise indéniablement  l’émergence d’une intelligence collective, améliore la collaboration entre les acteurs et inspire les participants à se dépasser.

Reste à bâtir sur ce momentum pour que cette dynamique et cet accompagnement deviennent plus structurels que ponctuels.

Pays

Partager

Articles similaires