L'appli taxi Careem lève 60M$ en série C


Avec Careem, les utilisateurs peuvent commander un taxi d'un tapement d'écran. (Image via Careem)

Careem, le Uber du monde arabe, vient de lever 60 millions de dollars dans une levée de série C menée par le groupe Abraaj.

L’entreprise prévoit d’utiliser ces fonds pour continuer de se développer en région MENA, mais aussi dans de nouveaux marchés tel que le Pakistan. Cette nouvelle arrive quelques jours après que son grand rival Uber ait annoncé avoir débloqué 250 millions de dollars pour continuer à se développer dans la région.

La startup est en concurrence directe avec Uber sur plusieurs marchés clés dont l’Egypte, qui est devenu pour Uber la ville connaissant la croissance la plus rapide en région Europe Afrique Moyen-Orient, après un an d’existence.

Dans un communiqué, Careem annonçait avoir vu une croissance mensuelle de plus de 30% dans les marchés clés que sont les Emirats, l’Arabie Saoudite et l’Egypte.  

« Ce nouvel investissement va renforcer la position de leader dans la région de Careem » continue le communiqué. « Careem prévoit de continuer à grandir en partenariat avec les régulateurs et gouvernements pour créer des emplois, améliorer la qualité de vie et améliorer les conditions de vie des femmes. »

Cet investissement, l’un des plus gros de la région dans le secteur technologique, « prouve la potentiel de ce marché » en région MENA a expliqué le partenaire du Abraaj Group Mustafa Abdel-Wadood (ci-dessous, photo via Abraaj) à Wamda.

C’est la première fois que le Abraaj Group investit dans Careem, il rejoint ainsi plusieurs autres fonds régionaux : Al Tayyar, STC Ventures, BECO Capital, Impulse (une filiale du Kuwait Investment Authority), Lumia Capital et Wamda Capital. Al Tayyar reste l’investisseur institutionnel le plus large.

« Careem est une entreprise avec une croissance très rapide, puisque dans des régions très mal desservies, et cette levée de fonds a pour objectif de soutenir leur expansion » a expliqué Mustafa Abdel-Wadood.

Abraaj a été impressionné par le business modèle « adaptatif » mis en place par Careem, a-t-il ajouté. L’équipe de Careem a su à la fois rester fidèle à son cœur de métier qu’est le transport et reconnaitre la fluidité du marché et offrir des services spécifiques à chaque marché.  

Le service de taxi a notamment lancé Careem Kids dans les Emirats grâce auquel les familles peuvent commander des voitures avec des sièges enfants et des jouets et a fait l’acquisition d’autres entreprises aux activités parallèles à son corps de métier tel que le service de livraison à domicile Enwani en janvier.

Careem a été fondé à Dubaï en 2012 par Magnus Olsson et Mudassir Sheikha, deux anciens consultants de McKinsey & Company, et Dr Abdulla Elyas, et opère dans 20 villes en région MENA et au Pakistan.

Sur le même sujet :

 

Catégorie Media

Pays

Partager

Articles similaires