Transformer le wifi des commerçants en outil marketing

Le wifi gratuit, un atout pour les commerçants
Le wifi gratuit, un pré-requis pour les commerçants (Photo via Nextwi)

L’accès à une connexion internet de qualité devient de plus en plus un pré-requis pour attirer les chalands et améliorer l’expérience client.

Dans l’hôtellerie, l’accès à une connexion Wi-Fi gratuite est un facteur clé dans la décision de réservation pour près de 74% des voyageurs selon une étude d’Ipsos pour le compte de TripAdvisor.

Pour autant, l’utilité d’offrir une connexion internet à ses clients ne s’arrête pas là.

Ismail Rachdaoui, jeune ingénieur de 25 ans et co-fondateur de nextwi est persuadé que les bornes Wi-Fi des commerces peuvent aussi servir de puissants outils marketing pour les gérants de ces établissements.

Créée en 2014 à Marrakech par Ismail Rachdaoui et Mohamed Belghazi,, nextwi teste depuis neuf mois un service qui permet de simplifier la connexion du client à la borne du commerçant tout en offrant à ce dernier plus d’informations sur ses utilisateurs pour une meilleure gestion de la relation client.

Une meilleure expérience côté chalands et commerçants

L’expérience utilisateur de nextwi se veut rapide, simple et intuitive.

Le client n’a plus besoin d’entrer un mot de passe, de remplir des formulaires ou visionner des vidéos publicitaires pour se connecter au réseau gratuit. Il le fait simplement en connectant un compte social type Facebook ou Google+.

Se connecter au wifi d'un restaurant avec son compte Facebook
Nextwi permet de se connecter au wifi d'un restaurant avec son compte Facebook 

La plateforme dresse ensuite son profil social à partir des informations que ce dernier partage sur ces réseaux en mode « accès public ».

Les gérants disposent eux d’un tableau de bord analytique qui leur permet de mieux connaître le profil des clients et leurs habitudes de consommation.

Ces données permettent ensuite aux commerçants d’envoyer des promotions préalablement configurées. Pour éviter le côté intrusif, les notifications se font exclusivement par mail et par « splash », cette page d’accueil qui s’affiche lors de la connexion à internet.

La plateforme permet aussi de récolter des feedbacks instantanés sur la qualité du service, garder le contact avec les clients après leurs départs, envoyer des messages de bienvenue aux nouveaux utilisateurs et bientôt promouvoir les évènements organisés par l’établissement.

Dashboard nextwi
Des informations de base pour mieux comprendre les chalands

Pour autant, le service respecterait  scrupuleusement la loi 08/09 qui tient les entreprises d’informer les utilisateurs du sort des informations recueillies, et de déclarer leur base de donnée à la CNDP, affrime Ismail Rachdaoui.

La formule a déjà séduit à l’étranger. Les européens cloud4wi et PurpleWiFi, qui opèrent aussi dans la fidélisation de client par le Wi-Fi, ont levé respectivement l’année dernière 4 millions USD et 5 millions USD pour financer leur croissance.

Au Maroc, nextwi n’est pas la première entreprise à s’intéresser aux bornes Wi-Fi des commerçants.

Omniup, fondé en 2007, a développé Omniup Ads, une solution qui permet à ses partenaires d’adresser un message publicitaire (vidéo, bannière ou page Web) diffusé avant toute connexion Wi-Fi gratuite, une approche très différente donc.

Un plan de développement ambitieux

La startup compte aujourd’hui cinq beta-testeurs payants : quatre restaurants et un café de la ville de Marrakech.

« L’objectif était de développer une version bêta stable, avoir une traction initiale et prouver qu’il y avait un marché » justifie le jeune entrepreneur.

L’équipe compte lancer sa plateforme officiellement durant l’année 2016. Les deux co-fondateurs seront d’ailleurs bientôt rejoints par un troisième associé pour booster le business development.

Nextwi opère sur un modèle de PaaS (Platform as a Service). Leur revenu repose essentiellement sur la souscription d’abonnements par les commerçants. Leur équipe travaille toujours sur le pricing final. A l’heure actuelle, le prix d‘une souscription de base est de 5 000 MAD/an (environ 450 USD), qui peut augmenter ou diminuer selon les besoins et la taille de chaque établissement.

Ismail Rachdaoui et Mohamed Belghazi lors la MVP Cup 2015
Ismail Rachdaoui et son cofondateur Mohamed Belghazi lors de la MVP Cup de Startup Maroc (Photo via Yassine Bakir)
 

Actuellement, les efforts de la startup sont orientés sur deux points majeurs d’amélioration.

Le développement d’une version mobile à destination des gérants, pour qui le tableau de bord analytique n’est accessible pour l’instant qu’à partir d’un ordinateur.

Et se débarrasser des installations physiques de la solution, en rendant l’accès à la plateforme possible à partir de n’importe quel type de routeur, sans pré-installation de la part des équipes de nextwi.

Un moyen pour la startup de s’étendre aux autres villes du royaume, pour ensuite accéder au marché MENA, « d’ici début 2017 » selon Ismail Rachdaoui.

La raison principale de l’échec des sites de deals au Maroc était leur faillite à garantir aux commerçants des taux satisfaisants de retour de la clientèle après l’achat d’un produit/service sous promotion. Les clients avaient troqués leur fidélité pour devenir des chasseurs de deals.

Les fondateurs de nextwi semblent avoir trouvé une solution pour remédier à cela.

 

Catégorie Media

Pays

Partager

Articles similaires