Arab Mobile Challenge, des applis pour améliorer la santé et l’éducation

Sept équipes sélectionnées pour la finale mondiale, sept pays
Sept équipes finalistes, six pays (photos via Arab Mobile Challenge)

Peu d’évènements réunissent des geeks d’autant de pays arabes que l’Arab Mobile Challenge.

Pour sa troisième édition, le concours  avait attiré des développers de 19 pays, du Soudan au Maroc en passant par le Koweït.

Cette année, les concourants étaient divisés en deux catégories – les idées et les startups – pour refléter les différences de niveaux entre les participants.

La finale, qui a eu lieu à Alger du 11 au 12 janvier, a récompensé une équipe d’un prix de 20 000 USD pour chacune des deux catégories. Cinq autres prendront part à la célèbre conférence Mobile World Congress Barcelona

Qui sont les jeunes qui créent le monde mobile de demain ? 

Des quatre coins du monde arabe

« L’objectif du programme est de fournir une plateforme à la jeunesse arabe – d’où qu’elles viennent  – […] pour les soutenir dans leur voyage entrepreneurial » explique à Wamda Le responsable des opérations Marc Tanas pour Imtiaz, l’association en charge du chapitre MENA  du Global App Challenge.

L’équipe organisatrice s’est déplacé dans sept pays – la Jordanie, l’Algérie, le Koweït, la Tunisie, l’Egypte et le Qatar – pour rencontrer et former les jeunes lors d’une journée d’accélération.

Les candidats des autres pays ont pu bénéficier du même accompagnement en ligne avec la mise en ligne d’outils et une plateforme de mentorat en ligne.

Le choix, l’an dernier, de Dubaï comme ville d’accueil de la finale semblait évident. Alger, en revanche, était un choix, plus inattendu.

« Nous avons vu un talent incroyable venir [de l’Algérie] ces dernières années. Nous savons qu’il y a [de nombreux développeurs] et de l’intérêt » explique Marc Tanas.

L’an dernier, l’Algérie et la Tunisie avaient fourni la moitié des participants.

Pour autant, c’est la motivation de l’opérateur télécom local Ooreedoo qui a fait basculer la balance.

« Notre partenaire était plus que motivé à l’idée de soutenir notre vision et d’apporter le premier programme régional à Alger » continue Marc Tanas.

Le choix d’Alger s’inscrivait aussi dans une volonté de toucher des régions qui reçoivent peu de mentorat et de formations.

« Nos équipes étaient super excitées à l’idée de voir un des plus beaux pays arabes, auxquels ils n’ont pas habituellement accès […] » explique le manager.

Les participants de l'Arab Mobile Challenge figent ce moment
Les participants de l'Arab Mobile Challenge figent ce moment

La santé et l’éducation toujours au centre des regards

24 équipes ont participé à la finale. Deux ont reçu un prix financier et cinq autres équipes se rendront à la finale du Global Mobile Challenge lors du Mobile World Congress Barcelona en février.

Une majorité des équipes s’était intéressée aux sujets de l’éducation et de la santé.

Les Algériens de Synoos ont développé une appli permettant aux enfants d’améliorer leurs compétences en arabe, mathématiques et logique

MyU de Kuwait a développé un réseau social interne pour les écoles

Gravilog de Palestine met en relation les femmes enceintes et leurs médecins en mettant les dossiers médicaux dans le cloud.

Les Soudanais de Vision Geeks ont remporté la catégorie Idée avec une appli permettant aux malvoyants de comprendre leur environnement.

Leur app – PVA, pour Perceptive Vision App – facilite la vie des malvoyants en leur permettant de scanner une pièce pour détecter leurs objets, de trouver leur téléphoner en sifflant, d’identifier les personnes présentes dans une pièce ou encore de reconnaître la monnaie.

Pour les deux développeurs, désormais employés à temps plein, participer à ce concours a été très positif. Ils ont obtenu du feedback, ce qui les a poussé à breveter leur algorithme et projet et à travailler sur leur stratégie marketing, ils ont rencontré des personnes ayant des cultures et des expériences variées et ont trouvé la motivation pour travailler plus intensément sur leur ancien projet de fin d’étude.

« Nous avons surtout essayé de travailler sur notre business model […] Nous avons suivi des webinars et lu des articles pour s’assurer que PVA soit financièrement viable » explique le cofondateur Mahmoud Maknon.

Ce prix de 20 000 USD va leur permettre de finir certaines fonctionnalités et de lancer en beta.  

Aider les citadins à se déplacer et trouver les services dont ils ont besoin étaient une autre thématique forte de ce concours

Doha Guide aide les utilisateurs à trouver des prestataires de services sans utiliser internet

Raye7 d’Egypte a développé une appli de covoiturage pensée pour la culture MENA.

Bookr du Koweït a, quant à elle, gagné la catégorie Startup avec son application de prises de rendez-vous en ligne. Gâce à ce prix, elle espère lancer son application dans les autres pays du Golfe.

Dans quelques semaines, les équipes sélectionnées se rendront à Barcelone. Ils espèrent en retirer les même bénéfices que les équipes des éditions précédentes : visibilité internationale, feedback and rencontres avec des acteurs clés. Certaines équipes ont même pris part au concours avec pour seul objectif d’obtenir leur invitation pour le WMC Barcelona.

« Notre objectif était de participer au Global Challenge à Barcelone » annonce directement Mahmoud Maknon.

Pays

Partager

Articles similaires