Les politiques marocains encouragent les startups au dernier Pitch Lab

Le public prend la parole lors du Pitch Lab
Le public prend la parole lors du Pitch Lab (photos via New Work Lab)

Note : Cet article et son titre ont été mis à jour le 26/02/2016 pour intégrer des informations supplémentaires sur l'implication du Wali et du Président de la région dans l'écosystème startup

Pour sa rentrée 2016, le Pitch Lab, le rendez-vous mensuel des startups marocaines, est passé à la vitesse supérieure.

Plus des 250 personnes étaient présentes, certaines devant rester debout pour suivre les présentations des cinq startups de haut niveau.

L’événement a aussi attiré plusieurs acteurs économiques et publics éminents, tels que M. Mustapha Bakkoury, Président de la région Casablanca-Settat et Président du Directoire de MASEN, principal acteur du secteur des énergies renouvelables au Maroc, et M. Khalid Safir, Wali (gouverneur) de la région du Grand-Casablanca.

Le Pitch Lab donne à cinq startups cinq minutes pour pitcher leur projet et cinq minutes pour répondre aux questions du public. Ce dernier votera ensuite pour la startup du mois grâce à une application dédiée.

Collaborer pour bâtir un écosystème performant

 « Depuis son lancement en novembre 2013, l’objectif était de permettre aux entrepreneurs d’avoir une scène pour présenter leur entreprise, pouvoir se faire connaitre et avoir du feedback et pourquoi pas trouver leurs premiers clients » a expliqué Fatim-Zahra Biaz, fondatrice du New Work Lab, l’espace de coworking et centre névralgique de la scène startup casablancaise qui organise le Pitch Lab.

Des efforts salués par M. Bakkoury qui a loué le travail fait par les organisateurs depuis plusieurs années et a émis son souhait d’apporter sa pierre à l’édifice.  

« En répondant présent aujourd’hui j’assume et j’atteste qu’on fera tout pour que ces sujets [de l’emploi et la formation] soient notre priorité au sein de la région » explique un M. Bakkoury agréablement surpris de découvrir des projets aussi innovants.

Cette démarche sera mise en œuvre en collaboration avec le Wali, le Centre d’Investissement Régional et les Chambres de commerce.

Le Wali et le Président de la région s'intérèssent à la dynamique startup depuis près mais de façon discrète, explique à Wamda la fondatrice du Pitch Lab.

 « Nous étions ravis de recevoir des représentants officiels de la ville de Casablanca [...]. Nous espérons vivement que les acteurs de la ville pourront soutenir de manière active le développement de l'écosystème entrepreneurial casablancais pour faire ensemble de Casablanca un des hubs tech de l'Afrique » a expliqué Fatim-Zahra Biaz.

C’est peut-être la vraie réussite du New Work Lab : initier cet esprit de collaboration entre les entrepreneurs et leur public, les grandes entreprises, comme INWI et l’OCP, partenaires du New Work Lab, et maintenant les organes publics.

Une évolution progressive de la scène startup

Finies les premières années où la plupart des pitcheurs se contentaient de proposer des solutions clé-en-main directement importées de l’étranger. Mardi soir, les startups ont proposé des solutions 100% adaptées à la réalité marocaine, se reposant sur une analyse précise des problèmes que rencontrent les utilisateurs marocains.

Malgré cette focalisation sur le marché national, la plupart des startups ont montré leur ambition de s’attaquer au marché étranger, que ce soit la région MENA ou l’Afrique.

Pour beaucoup, ce Pitch Lab était un réel révélateur de la montée en qualité des startups marocaines et de la maturité progressive de l’écosystème.

Place aux pitchs !

La première startup à profiter de cette belle tribune était Beekast, qui propose un panel d’outils digitaux pour aider les organisateurs d’événements à faire interagir les participants et animer la salle.

La startup, créée par des Franco-Marocains, compte plus de 200 000 utilisateurs et 40 clients grands comptes tels que Google, Microsoft ou EDF. La startup a fait le choix de s’installer en France pour bénéficier d’un écosystème startup plus développée.

« Au Maroc, il n’y a pas de VC, pas de club de business angels, on ne parle pas de levée de fonds tout le temps [...] mais ça va venir, surtout avec le travail que font plusieurs acteurs tels que le NWL » explique le fondateur Said El Haddati.

Yassine Arif remercie le public d'avoir voté pour The Wall Games
Yassine Arif remercie le public pour The Wall Games, avec à sa gauche les autres pitcheurs

Amine Charibi, le fondateur de Mozaic Parking, s’est lui penché sur le stationnement. Son service permet  de partager sa place de parking privée pendant son absence et permettra d’optimiser les places de stationnement dans une ville aussi congestionnée que Casablanca.

Manageo.ma, une solution digitale permettant aux TPE et PME marocaines de gérer efficacement leur activité professionnelle grâce à un logiciel conçu spécialement pour les problématiques de gestion propres au contexte marocain.

Tarik Fadli, de Algo Consulting, une entreprise spécialisée dans les solutions IT avec une présence internationale, était présent  pour pitcher leur première solution « startup » qui a pour but de moderniser l’administration marocaine, et principalement l’authentification des signatures, apportant des gains en transparence, en sécurité et en temps. Le service sera lancé prochainement.

Le choix du public s’est porté sur The Wall Games, une startup casablancaise qui développe des jeux vidéo dédiés aux marocains en s’inspirant de leur quotidien.

Avec une présentation mêlant français et darija, le dialecte local, et un concept de jeu novateur, « Z7am », le terrible embouteillage à Casa, Yassine Arif ancien d’Ubisoft et fondateur de The Wall Games a su conquérir le public avec son humour et ses réponses justes et précises .

Le jeu  qui a crée un vrai buzz ce soir au sein du public sera mis en téléchargement à partir du 1er Mars 2016.

Rendez-vous le mois prochain pour un nouveau Pitch Lab qui sera organisé en partenariat avec le Moroccan CISE, un espace de coworking et incubateur destiné aux entreprises sociales, principal animateur de l’écosystème entrepreneurial à Rabat.

 

Catégorie Media

Pays

Partager

Articles similaires