AIG lève 326 M$ pour pousser Jumia


AIG mise des sommes considérables sur le développement de sa marketplace en ligne Jumia. (Image via MrXAfrica)

Africa Internet Group (AIG), la première licorne africaine, vient de lever 300 millions d’euros (326 millions  USD) auprès de certains de ses investisseurs historiques, ainsi que de nouveaux. Cette levée de fonds inclut la prise de participation de l’assureur international AXA, annoncé il y a trois semaines.

Ce tour de table de 225 millions d’euro a été mené par l’opérateur télécom MTN et l’investisseur allemand Rocket Internet, déjà au capital, aux côtés d’un nouvel investisseur, Goldman Sachs. Cette levée inclut l’acquisition de 8 pourcent de l’investisseur africain effectuée en février dernier par Axa pour 75 millions d’euros (84 millions USD). L’opérateur télécom Millicom est aussi un investisseur.

AIG est la maison mère de la place de marché en ligne Jumia. Son portfolio inclut aussi la marketplace Kaymu, le service de livraison de repas Hellofood, le portail immobilier Lamudi, le site de petites annonces automobiles Carmudi, la plateforme de réservation de voyage Jovago, l’application de taxi Easy Taxi et d’autres.

Ces fonds vont être largement dédiés à l’expansion de Jumia en Afrique. Jumia a été lancé en 2012 et opère dans 11 pays, selon un communiqué publié par Rocket Internet.

Les fondateurs et co-PDGs Sacha Poignonnec et Jeremy Hodara ont déclaré dans un communiqué qu’il s’agit là « d’une preuve de la qualité de nos services en Afrique et d’une affirmation du potentiel de croissance de Jumia ».

« Cet investissement est une reconnaissance du succès de Jumia et nous apporte une flexibilité stratégique essentielle pour soutenir nos efforts et pour offrir la meilleure experience de shopping en ligne à nos clients » ont-il en outre avancé.

Le nouvel investisseur Goldman Sachs a affiché sa volonté d’investir en Afrique dès 2011 quand il a expliqué dans un communiqué qu’ « il existe de réelles opportunités pour les marques de grande consommation occidentales en Afrique vue la rapide croissance de la consommation des foyers africains. »

L’entreprise a depuis investi dans le plus gros opérateur du continent, IHS Towers, en 2014, et a fermé son fonds dédié aux BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) en 2015.

« Nous sommes impressionnés par les opérations panafricaines d’AIG et ses capacités d’exécution, et nous croyons que la combinaison de partenaires stratégiques et de l’expertise démontrée de gestion positionnent l’entreprise de manière unique afin de jouer un rôle de premier plan dans le développement de l’économie en ligne de l’Afrique » a ajouté Jules Frebault de Goldman Sachs dans ce même communiqué.

 

Catégorie Media

Pays

Partager

Articles similaires