Le programme de mentorat Enpact ouvre son espace de coworking à Tunis

Le programme d'accompagnement Enpact lance son espace de coworking
Le programme d'accompagnement Enpact lance son espace de coworking (image via Startup Haus)

Trois mois après l’avoir ouvert en toute discrétion, Enpact a officiellement lancé son espace de coworking Startup Haus Tunis mardi 15 mars 2016.

Ces trois dernières années, Enpact, l’association allemande de soutien à l’entrepreneuriat a accompagné 30 startups en Tunisie. Fiers de leurs origines, ils ont choisi d’appeler leur espace Startup Haus, la maison des startups en allemand pour mettre en avant les connexions et l’échange de connaissance avec les entrepreneurs allemands.

Situé dans le centre de Tunis, l’espace vise à devenir un hub dans lequel prendront place des évènements, des ateliers de formations et des discussions sur la réalité et les défis que rencontrent les entrepreneurs tunisiens. Enpact y incubera des startups et renforcera les capacités de ces jeunes startups au niveau du business model, de la recherche d’investisseurs et de leur proposition de valeur.

A la recherche d’un modèle durable

Pour Nesrine Ben Slimen, manager de l’espace, il est important de trouver un modèle durable pour le hub qui lui permettra d’opérer de façon autonome.

« La première année, nous sommes soutenus par Enpact et The Westerwelle Foundation mais nous allons devoir utiliser [ce soutien] pour développer un modèle durable qui permette au hub de grandir et de fournir plus de services aux startups tunisiennes » explique t-elle. 

Le hub s’est constitué comme une association et compte tirer des revenus qui seront réinvesti pour faire grandir ses opérations et services.

Le cœur de l’activité de Startup Haus est son programme d’incubation. Les startups sélectionnées bénéficient d’office hours par des experts, nationaux et internationaux, des rencontres avec des experts renommés et accès au programme de mentorat d’enpact.

En plus de ses activités d’incubation, l’espace offre 80 places de coworking et plusieurs bureaux privés, pour des consultants freelance travaillant pour des organisations internationales et les travailleurs à distance. Les coworkers ont le choix entre une offre à 140 TND (70 USD) par mois et une offre à 240 TND (120 USD) par mois plus complète. A l’heure actuelle, deux bureaux privés ont déjà été loués et un troisième est en cours de signature. 

Startup Haus, un nouvel espace de coworking à Tunis
Quand un espace industriel devient un lieu technologique

Une incubation internationale

Startup Haus Tunis incube à l’heure actuelle trois startups, Tunisia Live, une entreprise qui produit du contenu pour des organisations internationales en Tunisie, Iris Technologies, qui fourni un objet connecté permettant de contrôler les conditions climatiques des ruches pour assurer la qualité du miel, et YallaRead, qui a pour ambition de devenir la première plateforme de partage de livres en Tunisie. Ces trois startups sont des diplômées du programme de mentorat d’Enpact qui a commencé en 2013.

Le programme dure un an et met en relation des entrepreneurs des pays MENA -Maroc, Egypte, Jordanie et Tunisie – avec des homologues en Allemagne pour permettre un échange et transfert de connaissance entre les entrepreneurs. Le programme commence par un séminaire d’une semaine à Berlin et ai suivi de réunions en ligne et de visites dans les différents pays de la région MENA concernés.

« Ils nous ont matché avec un entrepreneur allemand aussi dans les médias pour échanger et apprendre des stratégies que nous pourrions appliquer en Tunisie » explique à Wamda Youssef Gaigi, fondateur de Tunisia Live, qui a fait partie de la première promotion.

Le programme de mentorat souhaite aussi connecter les entrepreneurs MENA et leur faire prendre conscience des différents écosystèmes.

« A travers le réseau, j’ai rencontré 10 autres entrepreneurs tunisiens et nous avons formé un réseau de soutien qui nous aide tous dans nos activités. Ce dont les startups ont besoin en Tunisie c’est du mentor de qualité et c’est dur à trouver. Construire un réseau d’entrepreneurs robuste est clé pour atteindre succès et croissance dans ce secteur » ajoute Youssef Gaigi.


Les startups incubées en plein travail

Changer la dynamique

Pour aller plus loin, la Tunisie a besoin de promouvoir l’entrepreneuriat et d’ouvrir les discussions estime l'équipe de Startup Haus. 

L’évènement de lancement a d’ailleurs était l’occasion d’organiser un panel sur l’importance de l’entrepreneuriat dans le développement économique des sociétés. Lors de cette discussion très vivante, l’arrivée d’une réforme pro-startup longtemps attendue a capté l’attention.

Amel Saïdane, directrice executive de l'agence de conseil en transformation d'entreprise Slickstone, a mis en lumière le débat qui a actuellement lieu à la Banque Centrale autour d’une loi qui facilitera les procédures de créations des société et d’obtention des crédits et le déploiement des plateformes de e-paiement, que l’écosystème estime nécessaire pour que l’entrepreneuriat décolle.

Si l’optimisme prévalait lors de cette soirée, les challenges fiscaux et légaux auxquels doivent faire face les startups tunisiennes posent la question de l’efficacité de la pléthore d’activités pro-entrepreneuriales que le pays a vu fleurir ces dernières années. Sans cette réforme du droit des sociétés tant attendu, plusieurs participants, Youssef Gaigi compris, se demandent si ces activités de renforcement des activités suffiront à tenir les promesses de la révolution. 

Pays

Partager

Articles similaires