Africa Internet Group fait son relooking et devient Jumia Group

Peu de services internet, on fait autant parler d’eux en Afrique que les différents sites d’Africa Internet Group (AIG).

Depuis son lancement il y a quatre ans, par Rocket Internet, le groupe a enchainé les levées de fonds. En 2016, le groupe a levé 375 millions d’euros auprès des actionnaires MTN, Rocket Internet, Millicom, Orange et AXA, devenant ainsi la première licorne, entreprise valorisée à plus d’un milliard de dollars, en Afrique.

Hier, le groupe a opéré un grand relooking en devenant Jumia group, reprenant ainsi le nom de son site le plus connu : Jumia, le Amazon ou Alibaba d’Afrique. Chacun de ses neuf services a pris comme nom un dérivé de Jumia.

La place de marché communautaire Kaymu est devenue Jumia Market, le service de livraison de repas HelloFood est devenu Jumia Food, la plateforme immobilière en ligne Lamudi est devenue Jumia House, et ainsi de suite.

Cette stratégie de marque unique a pour objectif d’apporter un maximum de visibilité à l’ensemble des entreprises de Rocket Internet, peut-on lire dans un communiqué de presse, de renforcer leur notoriété et de convaincre les utilisateurs de services du Jumia Group d’utiliser les autres services du groupe. Le communiqué explique ainsi qu’au Maroc, seuls 8% des clients du Jumia Group utilisent la totalité des services disponibles dans le pays.

Le choix de Jumia s’est imposé naturellement, le site étant de loin le plus important du groupe et jouissant d’une forte notoriété partout en Afrique.

Si le rebranding devrait être aisé au Maroc où Jumia est connu d’un grand nombre, notamment grâce à des campagnes publicitaires massives, la tâche devrait être plus ardue en Tunisie où la marque Jumia n’existe pas. 

Alexandre Berriche, le directeur de Jumia (ex-Kaymu) en Tunisie, a expliqué à Wamda qu'ils utiliseront un mélange de PR, discussion avec les utilisateurs et vendeurs, redirection de l'ancien au nouveau site et maintien des deux logos un certain temps afin d'assurer la transition.

« Ca va se faire de façon assez naturelle, nous a-t-il assuré. Sur les deux derniers jours, on n’a pas vu de changement sur nos chiffres de vente. Ca n’a pas eu d’impact négatif. » 

Contrairement aux autres pays, le site Kaymu prend en Tunisie le nom Jumia et non Jumia Market, signe que le lancement du site Jumia historique ne devrait pas avoir lieu dans le pays, a assuré Alexandre Berriche à Wamda.

« Comme on est dans un pays où il n’y a pas Jumia, on se tourne de plus en plus vers les marques, a-t-il continué. On opère progressivement le rôle des deux, de Jumia Market et Jumia, en ayant des grands comptes présents chez nous. » 

Avec ce changement de nom marocain, le site Jumia ne cherche pas à avaler les autres services. « Jumia.ma n’acquière en aucun cas les autres entreprises du groupe. Il s’agit simplement d’un changement de nom » précise bien le communiqué de presse marocain. 

Ces services ont été lancés pays par pays et ne sont pas accessibles partout. Voici la liste des services concernés par la nouvelle en Afrique du Nord :

  • Jumia  - boutique en ligne multimarque : Algérie, Maroc, Egypte
  • Jumia (Kaymu) – marketplace communautaire  : Tunisie
  • Jumia Market (Kaymu) – marketplace communautaire : Algérie, Maroc
  • Jumia Travel (Vayago) – réservation de voyages : accessible dans tous les pays
  • Jumia Food (Hellofood) – livraison de repas : Algérie, Maroc
  • Jumia Deals (Vendito) – petites annonces : Algérie, Maroc, Tunisie
  • Jumia House (Lamudi) – plateforme immobilière : Algérie, Maroc, Tunisie
  • Jumia Services (AIG X) – service de logistique : Algérie, Maroc, Tunisie, Egypte

Nous mettrons à jour cet article dès que nous en serons plus sur la stratégie de communication et les implications de ce changement de nom.

Article mis à jour le 27 juin

Catégorie Media

Pays

Partager

Articles similaires