Afrimarket, le chouchou e-commerce de la diaspora, lève 10 millions d'euros

Lire en

L’entrepreneuse marocaine Rania Belkahia a levé 10 millions d’euros pour Afrimarket, son site de e-commerce destinée à l’Afrique de l’ouest francophone.

Lancé en 2013, Afrimarket compte déjà parmi les success stories françaises.

Créé à sa sortie d’HEC par Rania Belkahia et deux camarades de classes, Afrimarket est une plateforme permettant à la diaspora africaine d’offrir des services et produits à leur famille restée au pays, un service de transfert d’argent de la diaspora modernisé et sécurisé.

Le service est disponible en Côte d’Ivoire, au Sénégal, Cameroun, Bénin et Togo. En Côte d’Ivoire, le service a évolué et propose désormais un service de e-commerce pur, similaire à celui d’Amazon.

Aujourd’hui, le site est considéré comme un concurrent sérieux de Jumia, le Amazon de Rocket Internet en Afrique.

Rania Belkahia for a tv show on France channel Public Sénat. (Image via Public Sénat)

Cette levée de 10 millions d’euros annoncée hier amène le total des fonds réunis depuis la création d’Afrimarket à 13 millions d’euros, rapporte le journal économique français Les Echos.

Afrimarket fait entrer à son capital plusieurs nouveaux investisseurs, à commencer par le fonds d'investissement britannique Global Innovation Fund, spécialiste des innovations sociales dans les pays en développement, et Proparco, la filiale dédiée au secteur privé de l'Agence française de développement, agence gouvernementale soutenant des projets de développement dans les pays en développement.

Plusieurs investisseurs individuels ont aussi participé à la levée dont Olivier Mathiot, cofondateur de PriceMinister, sixième site de e-commerce en France.

Les précédents investisseurs, dont l’opérateur téléphonique Orange, le fondateur de Free et superstar de l’entrepreneuriat  Xavier Niel, et le fondateur de Vente-privee Jacques-Antoine Granjon ont complété le tour de table.

« C'était une volonté : nous disposons désormais d'un actionnariat diversifié, avec des acteurs internationaux, des industriels, des entrepreneurs d'expérience, dans l'e-commerce ou les télécoms », explique Rania Belkahia, dans un article des Echos.

Grâce à cette levée, Afrimarket va pouvoir déployer son offre de e-commerce dans tous les pays où le site est présent et lancer le service pour la diaspora dans de nouveaux pays, en commençant par le Mali et le Burkina Faso en 2017. Rania Belkahia confiait à Wamda l’an dernier que le Maghreb était pour eux un marché potentiel, probablement à travers un développement en marque blanche, mais ce projet est en pause pour l’instant.

Cette entrée d’argent leur permettra de s’améliorer sur les temps de livraisons et de recruter. D’après Les Echos, la startup compte désormais 75 salariés et connaît une croissance mensuelle de 15 à 25 %, tirée par l'activité e-commerce de la Côte d’Ivoire, qui représente déjà 30 % du chiffre d'affaires de l’entreprise.

Lire en

Catégorie Media

Pays

Partager

Articles similaires