Sihatech saute sur les opportunités tech dans la santé en Arabie Saoudite

Lire en

L'Arabie saoudite connaît une pénurie de startups en matière de santé, ce qui ouvre le secteur à des entreprises comme la plate-forme médicale en ligne Sihatech.

Sihatech a été lancé au début de 2016 par Ahmed Al-Badr, le médecin koweïtien Musaed Al-Marzouki, et Riad Bou Jaoudeh, avec le financement d'une société de technologie dont le nom n’a pas été communiqué.

La plateforme permet aux utilisateurs de rechercher des services médicaux et des professionnels, ainsi que réserver des rendez-vous et de trouver une assurance maladie.

Un rapport du Laboratoire de Recherche de Wamda sur les startups de soins de santé  dans la région MENA a constaté que le secteur a connu une croissance rapide à l’échelle régionale. Cependant, alors que 90% des start-ups de soins de santé ont été créées au cours des cinq dernières années, l'Arabie saoudite est le pays qui en possède le moins.

Ahmed Al Badr, le cofondateur de Sihatech. (Image via Ahmed Al Badr).

Ces services sont aujourd'hui largement répandus dans la région. En Arabie Saoudite il y a Junnah pour la santé et les sports, Cura pour les consultations en ligne; Il ya la plateforme de réservation Abidoc au Koweït; Doctoruna pour la recherche, les réservations et les consultations en ligne aux EAU; Et Meddy pour la recherche et les réservations au Qatar.

Le PDG de Sihatech, Ahmed Al-Badr a déclaré que la différence était sur la partie assurance, où les patients peuvent demander à leur assureur si l’assurance couvre le fournisseur de soins, qu’il ou elle choisit.

Pour les utilisateurs, Sihatech suit également le cycle de traitement, depuis le check-up du patient jusqu’à leur rappeler de prendre des médicaments, et permet à des patients et des fournisseurs de soins de santé de s’évaluer les uns les autres. Pour les entreprises, il fournit des logiciels de gestion du cycle de revenus et de stockage sur cloud.

Al-Badr a dit qu'ils travaillaient actuellement avec 200 hôpitaux et 200 cliniques en Arabie Saoudite, comme l'hôpital Dallah et l'hôpital Kingdom, tout en bénéficiant de partenariats avec Nitco, Waseel et STC.

« Grâce à notre expérience et notre connaissance du terrain, nous avons pu parler à de grands hôpitaux et compagnies d'assurance et nous avons eu des retours positifs », a déclaré Al-Badr.

 
Une idée des différentes options proposées sur le site de Sihatech.

Un mix entre le business et la santé

Les CV des fondateurs sont un mélange d'expérience en matière de startup et de connaissances médicales.

En 2004, Al-Badr a lancé une société appelée Waseel. Elle reliait les établissements de santé, les compagnies d'assurance et les particuliers. Al-Razuqi a fondé la plateforme koweïtienne Abidoc qui aide les patients à chercher un médecin et à réserver un rendez-vous.

Les deux hommes se sont rencontrés il y a quatre ans, lors d'une conférence, raconte Al-Badr.

« Nous avons discuté l’idée du lancement d'une plateforme de soins de santé intégrée en Arabie Saoudite, et nous avons alors décidé de le faire. Nous avons beaucoup appris sur le secteur et ses problèmes de la part de Waseel et Abidoc », a-t-il déclaré.

En matière de protection de la vie privée, Sihatech est protégé par la Loi sur la portabilité et la responsabilité en matière d'assurance maladie des États-Unis (HIPPA), afin de protéger la vie privée des patients.

Il n'y a pas de succès sans défis

Trouver des personnes qualifiées pour cette start-up était difficile. Sihatech a travaillé avec des entreprises de recrutement afin de trouver ses dix employés, et leur a offert des capitaux propres dans l'entreprise afin de les garder.

« L'obtention de la confiance des hôpitaux et des patients et l'encouragement à l'adoption de services numériques faisait aussi partie des difficultés », a déclaré Al-Badr. Ils les ont surmontées en fournissant des services adaptés et en se concentrant sur la satisfaction de la clientèle.

La plateforme travaille actuellement dans plusieurs villes saoudiennes, y compris Riyad et Jeddah, mais Al-Badr veut s'étendre dans le Golfe et plus loin, afin de devenir la « première option technologique pour les solutions de soins de santé ».

Ils veulent commencer à offrir des services tels que les paiements et les consultations en ligne.

Enfin, Al-Badr conseille aux entrepreneurs de ne pas retarder le marketing ou le choix de l'équipe, et d'obtenir un financement d’en avoir besoin, car cela facilite les choses une fois que l’on commence à grandir en tant qu’entreprise.

 

Feature image via Sihatech.

Lire en

Sponsorisé par

Challenge22

Partager

Articles similaires