L'énergie solaire pour avoir de l'eau potable

Lire en

Vous êtes-vous déjà demandé comment les astronautes obtenaient leur eau potable? Ils récupèrent 93 pour cent de leurs eaux usées stockées sur leur navette spatiale - ce qui signifie leur urine, la sueur et le ruissellement de l’eau de douche.

Parce que les ressources dans l'espace sont limitées, des alternatives créatives sont nécessaires pour survivre à un environnement difficile. Et comme ce vaisseau spatial, les ressources sur terre sont également limitées.

Onze pour cent de la population mondiale n'a pas accès à de l'eau propre et saine. Sur les 11 premiers pays qui devraient être en stress hydrique d'ici 2040, neuf se situent dans la région MENA.

Alors que Bill Gates peut être passionné à l'idée de transformer les eaux usées en eau potable et en électricité, la région a des solutions de rechange avant de recourir à une expérience pour le moins troublante.

Le soleil, un cadeau qui continue à pourvoir, offre une solution sans urine pour obtenir de l'eau propre dans des endroits éloignés et hors réseau - ni piles, ni stockage d'énergie ou de combustibles fossiles sont nécessaires.

La production d'eau potable à travers des unités solaires à petite échelle dépend de la distillation d'eau impure qui est, soit insérée dans les panneaux, soit extraite de l'air pur.

Le panneau solaire Zero Mass Solar pour boire de l'eau. (Image via Zero Mass Water)

Extraire l'eau de l'air

La suspension de l'humidité dans l'air pourrait atteindre 37,5 millions de milliards de gallons d'eau, ce qui est suffisant pour couvrir toute la surface de la Terre (terre et océan) avec une once de pluie.

Dans un effort pour capitaliser de ce dernier, Zero Mass Water a développé Source, un panneau solaire qui peut absorber l'humidité de l'air, le condenser, le purifier et même lui ajouter des minéraux. Le résultat donne une eau propre et prête à la consommation.

La société basée aux États-Unis a transféré sa technologie à la Jordanie, où elle expérimente Source dans différents domaines. Ils sont censés installer des unités dans des camps de réfugiés à l'intérieur du Royaume et au Liban, où la disponibilité d'eau propre pour les communautés de réfugiés reste un défi humanitaire majeur.

Une unité Source peut produire cinq litres par jour, assez pour satisfaire une famille de quatre.

«Toutes les personnes qui possèdent un climatiseur produit de l'eau à partir de l'air», Cody Friesen, chef de la direction de Zero Mass, a déclaré à Fast Co Exist l'année dernière.

"Cette partie ne se fait pas par magie.Nous le faisons vraiment, très efficacement, indépendamment de l'infrastructure. Nous le faisons de telle sorte à ce que vous obtenez soit essentiellement de l'eau à double distillation, de l'eau ultra pure" dit-il.

De l'eau propre au milieu d'une crise de l'eau

La méthode la plus populaire pour purifier l'eau à travers l'énergie solaire est via la distillation d'eau impure qui est inséré dans le panneau solaire où elle est ensuite dessalée et prête à consommer.

Les exemples internationaux à ce modèle incluent Desolenator,Solar Water Solutions, et F Cubed.

À Gaza, seulement 10% de la population a accès à de l'eau potable. L'immense pénurie a conduit Fayez al-Hindi à développer un système solaire simple sur son toit qui produisait de huit à 10 litres d'eau potable par jour.

 

Bilal Ghalib, qui vit actuellement à Beyrouth et expérimente des systèmes de purification de l'eau à l'énergie solaire sur son toit, estime que les systèmes solaires de désalinisation à petite échelle pourraient devenir plus fiables que de grandes installations dirigées par le gouvernement.

"Les processus les plus résistants dans notre corps et dans la nature sont décentralisés", a-t-il dit lors d'une interview avec Wamda. "Si vous coupez une partie de quelque chose qui est résistant, une autre partie grandit, mais cela ne fonctionne pas vraiment avec ces installations de purification d'eau à grande échelle, surtout dans les endroits qui n'ont pas vraiment des gouvernements centralisés ou dans les zones très rurales" .

Ghalib vise à créer des panneaux de 1 m2 qui produisent 10 litres d'eau par jour à un faible coût de 100 $.

L'eau solaire au niveau national

Les prix élevés du pétrole au début des années 70 ont engrangé l’accéleration du dessalement au Moyen-Orient. Le pétrole et par conséquent le dessalement dépendant du gaz sont devenus la méthode ultime pour produire de l'eau potable dans la région

Sept pays MENA figurent parmi les 15 premiers marchés de désalinisation au monde, l'Arabie saoudite en haut de la liste avec 13 milliards de dollars. Cependant, pour produire l'eau nécessaire, l'Arabie Saoudite utilise chaque jour environ 300 000 barils d'huile pour dessaler l'eau de mer.

L'un des principaux acteurs régionaux est l’entreprise émiratie Water Aid, qui travaille sur la recherche de solutions solaires pour le dessalement de l'eau.

Avec la récente baisse des prix du pétrole, les énergies renouvelables semblent offrir une solution plus viable et durable pour résoudre la pénurie d'eau dans la région.

Les pays qui mettent en œuvre ou qui souhaitent mettre en œuvre des projets de dessalement solaire comprennent les EAU, le Koweït et l'Arabie saoudite.

Ghalib voit le grand potentiel dans la région pour accueillir cette industrie. "La région MENA ensoleillée et entourée par la mer. Nous avons tellement d'eau salée et sale. Ce que nous n'avons pas, c'est une configuration spéciale de lentilles et de verre qui peut transformer cela en eau potable ", a-t-il déclaré.

 

Feature image via Pexels.

Lire en

Catégorie Media

Pays

Sponsorisé par

Challenge22

Partager

Articles similaires