Dare Inc., un incubateur social marocain qui prend son élan

Lire en

Dans son élan d’accompagner la nouvelle génération d’entrepreneurs du changement au Maroc, Dare Inc., l’incubateur d’entreprises sociales basé à Rabat, a accueilli en pleine période estivale sa nouvelle promotion .

Selon une étude du British Council et du Moroccan CISE, le mouvement de l'entrepreneuriat social au Maroc est mené par un cercle relativement restreint d’organisations et de jeunes entrepreneurs. Le secteur fait face à plusieurs obstacles tel que le manque de support technique, le manque de financement et d’encadrement juridique, et l’absence de culture entrepreneuriale.

Toujours selon la même étude, les différents programmes qui visent la promotion de l’entrepreneuriat social lancés durant ces dernières années ont beaucoup contribué au développement et à la création d’entreprises sociales, malgré tous les défis auxquels ils font face. Ces initiatives restent cependant limitées en nombre et limitées géographiquement.

Dare Inc. a été lancé en 2015 par le Centre Marocain pour l’Innovation et l’Entrepreneuriat Social (Moroccan CISE), l’un des pionniers de l’entrepreneuriat social au Maroc, et a bénéficié dès son démarrage du soutien de la Fondation Drosos.

Les startups qui ont commencé à Dare Inc exposent leur produits (Images via Dare Inc)

A travers son programme, Dare Inc. souhaite mettre sur le marché marocain un flux significatif de startups capables de drainer des investissements nationaux et étrangers. Une condition nécessaire pour bâtir des startups sociales solides susceptibles de véritablement contribuer au développement socio-économique du Maroc.

Pour accompagner les entrepreneurs les plus prometteurs, la sélection initiale se base sur des critères précis. « Chaque startup doit être capable d’assurer un revenu fixe qui lui permet d’être pérenne et autonome tout en répondant efficacement à la problématique sociale détectée » explique Ahmed Sebbata, Manager et Responsable de Dare Inc.

Une expérience qui se consolide

Depuis son lancement, le programme d’incubation a reçu 300 demandes de candidatures, a accompagné 80 projets et a incubé 43 startups, qui partagent toutes une même mission : trouver des solutions novatrices et entrepreneuriales pour chaque défi social au Maroc.

Les 12 startups sociales sélectionnées pour cette cinquième promotion intègreront l'incubateur pour une durée d’un an. Six mois d'accélération pour passer d’un besoin social clairement identifié jusqu’à la phase de pénétration du marché, et six mois d'accompagnement supplémentaires par des professionnels d’organisations partenaires telles que Unreasonable Institute, Make Sense, Ashoka et des chefs d’entreprises.

Le programme offre aux jeunes pousses la plupart des services d’incubation de base tels qu’un espace de coworking, une connexion internet, des outils et services bureautiques, et les indispensables sessions de formations, de coaching et de mentoring. Le programme est ensuite couronné par un fonds d’amorçage de 30 000 MAD (3 000 USD).

Dare Inc se concentre principalement sur l'aide des startups à vocation sociale

Accompagner les étudiants-entrepreneurs

73% des entrepreneurs incubés à Dare Inc. sont âgés de moins de 26 ans, dont une majorité est encore sur les bancs universitaires. Une situation qui ouvre de belles perspectives d’avenir pour la scène entrepreneuriale marocaine, mais non sans quelques défis en termes d’organisation et d’accompagnement pour l’incubateur.

« Ceci rend difficile la programmation des activités qui se limiteront généralement aux soirs et weekends. Il y a aussi des entrepreneurs qui n'habitent pas à Rabat (environ 60% des incubés), et ne bénéficient donc pas totalement de l’espace de travail qu’on met à leur disposition quand ils rejoignent l’incubateur », explique Marwane Fachane, Responsable des Programmes au Moroccan CISE.

Pour ces cas, un système de suivi à distance est adopté, et les frais de transport et d’hébergement des entrepreneurs sont souvent pris en charge par Dare Inc. pour les motiver à se déplacer. « Cela enlève au moins le frein financier », ajoute-t-il.

Ces efforts ont été grandement appréciés par les entrepreneurs, dont Youssef Chakroun, étudiant-ingénieur à l’ENSET Mohammedia, et cofondateur de Shems for Lighting, qui développe des ampoules solaires  à destination de populations n’ayant pas accès à l’électricité.

« Notre performance s’est significativement amélioré depuis qu’on a intégré Dare Inc.. Avant, on perdait beaucoup d’énergie dans des campagnes marketing inefficaces, et l’estimation du coût de revient de nos ampoules était très loin de la réalité. Les formations qu’on a eu nous ont aidé à changer cela », explique le jeune entrepreneur.

Le fonds d’amorçage a permis à la startup d’investir dans l’acquisition de pièces électroniques de dernière génération importées de Shenzhen, une mégalopole chinoise considérée comme la capitale mondiale de l’électronique et du hardware.

Quant à sa vie d’étudiant-entrepreneur, il estime que les équipes de Dare Inc. lui ont été d’une grande aide pour concilier ses deux activités. « J’apprécie spécialement comment l’équipe agence intelligemment les sessions de formations et les bootcamps. Le rythme baisse avant et pendant les périodes d’examens, et s’accélère automatiquement après. De cette manière, la concentration est maintenue et la motivation reste intacte » juge-t-il.  

Concernant les principaux points forts du programme, Marwane Fachane estime qu’ils résident dans « l’adaptabilité des programmes aux besoins des entrepreneurs et les nombreuses opportunités de réseautage avec la communauté du Moroccan CISE ». Cette communauté compte à ce jour 80 organisations nationales et internationales partenaires, 38 mentors-formateurs et 70 coworkers.

Cet accompagnement ciblé a déjà commencé à porter ses fruits selon l’équipe de Dare Inc.. « Aujourd’hui 20 entreprises ont été juridiquement créées en tant que SARL, 11 fonds d’amorçage ont été attribués, 1 M MAD (100 k USD) ont été levés, 24 entreprises réalisent des ventes, et 74 emplois ont été créés (sans compter les emplois des fondateurs) », détaille Ahmed Sebbata. Ces startups sociales qui oeuvrent dans divers domaines tels que l’énergie, le recyclage et l’agriculture commencent à bien s’implanter dans leurs marchés respectifs à l’instar d’Eco-Heat, Shems for Lighting, SeaSkin (transformation des déchets de poisson en cuir)  et Amendy Foods (qui produit du quinoa fait au Maroc) .

Le défi de la vente

Pour tous les entrepreneurs où qu’ils soient, le chemin de la réussite passe nécessairement par la vente et l’accès aux clients.

Pour faciliter l’accès de ses incubés à de nouvelles opportunités d’affaires, Dare Inc. a fait d’une pierre deux coups, en lançant en juin dernier en partenariat avec l’agence spécialisée en économie collaborative et crowdfunding happy smala, Wuluj, la première plateforme de prévente au Maroc. Les entrepreneurs ont accès à un nouveau canal de vente et une nouvelle clientèle, et grâce à la prévente ils reçoivent préalablement les fonds nécessaires pour financer leur production et leurs opérations.  

Pour son lancement, la plateforme expose les produits de trois startups incubées à Dare Inc.: Shems for Lighting, SeaSkin et Amendy Foods.

Pour sa vision 2020, Dare Inc. souhaite soutenir 70 entreprises supplémentaires tout en assurant la pérennité des entreprises existantes et leur expansion, et ambitionne de créer plus de 200 emplois directs.

Et pour accompagner un nombre plus important d’entrepreneurs, la structure espère élargir ses opérations et ouvrir ses portes dans d’autres villes du royaume.

Feature image via Dare Inc 
 

Lire en

Pays

Partager

Articles similaires