La plateforme née de la fusion de Avito.ma et Bikhir.ma s'appelera Avito.ma

Il y a cinq mois, l’annonce de la fusion entre les deux leaders des petites annonces marocaines Bikhir.ma et Avito.ma avait fait grand bruit et soulevé pas mal de questions. Depuis hier soir, nous en savons enfin un peu plus.

L’enfant de cette joint venture prendra le nom de Avito.ma mais sera dirigé par le DG actuel de Bikhir.ma, Larbi Alaoui Belrhiti, et appartiendra à 51% au groupe norvégien Schibsted qui possède Bikhir.ma. Les 49% restant demeureront aux mains du groupe russe Avito. La nouvelle entreprise sera logée dans les superbes bureaux de Bikhir.ma.

Un nouveau portail, doté d’une nouvelle identité visuelle sera lancé à la rentrée, marquant la fin du site Bikhir.ma. Le nouvel logo marque la volonté de la nouvelle plateforme de combiner lls deux sites puisque l'on retrouve des éléments des deux logos précedents.

Malgré la présence évidente de doublons entre les deux équipes, les deux entreprises assurent qu’il n’y aura pas de licenciement et qu’une cinquantaine d’embauches seront même à prévoir d’ici fin 2015. Plusieurs questions se posent : Que feront ces anciens employés dont le poste est déjà pourvu ? Et les nouveaux employés ? Doit-on voir dans cette annonce une manifestation de l’ambition de la nouvelle plateforme et une volonté de continuer sa communication aggressive ?


Capture d'écran d'un spot télé de Avito.ma

Une première au Maroc, beaucoup de questions en suspens

C’est la première annonce d’une telle ampleur pour le web marocain. C’est à la fois une nouvelle majeure pour le futur des petites annonces et du e-commerce au Maroc, et une histoire croustillante pour ceux qui s’intéressent au web dans le royaume, puisque « les deux leaders, soutenus chacun de leur coté par des sites mères prêts à tout pour dominer le marché, s’affrontaient de façon acharnée » comme le relatait notre community manager Stéphanie Nour Princé, lors de son analyse de la fusion en février dernier.

Le passage aux actes permettra d’apporter dans les mois prochains une réponse à la question que tout le monde se pose : cette fusion est-elle une bonne chose pour le web et les consommateurs marocains ?

« L'union des deux plateformes pourraient donner jour à une plateforme plus puissante, jouant sur l'investissement mobile d'Avito.ma et la pléthore de partenaires de Bikhir. Mais ce quasi monopole réduira grandement le choix des consommateurs et les possibilités d'innovation » analysait Stéphanie. Malgré des plateformes à première vue très semblables, les deux sites ont chacun leurs forces, comme nous le détaillons dans notre portrait des acteurs des petites annonces marocaines en avril 2013.

Et qu’adviendra t’il de MarocAnnonces, le pionnier des petites annonces au Maroc, lancé en 2000 par le Casaouis Tajdine Filali ?

Le secteur risque de beaucoup évoluer dans le mois à venir. On vous laisse faire vos prédictions en commentaires et vous donnons rendez-vous dans quelques mois pour faire le point.

Ces articles devraient aussi vous intéresser :

Share

Related Articles